... © Ch. Lepescheux
En bref - 04.08.2021

#3. Aux destinées de l'elevage Madrik Emmanuel Leclerc : le pionnier

Pendant les prochaines semaines, 24H au trot se mettra à l'heure ses ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le troisième épisode.

Sous la bannière de l’Elevage Madrik, Emmanuel Leclerc fait figure de pionnier parmi les préparateurs de yearlings trotteurs, ayant commencé son ouvrage dans les années 1980, au temps de l’Agence Française du Trot, ancêtre d’Arqana Trot. Rencontre.

«Dans ce métier, comme dans beaucoup d’autres, commence Emmanuel Leclerc, l’important, c’est de durer, non pas de passer, tel un feu de paille. A mes débuts, certaines personnes ne voyaient pas l’intérêt de mon travail, pensant pouvoir présenter leurs yearlings elles-mêmes, sans concevoir le plus qu’une préparation pouvait leur apporter. Mais elles ont vite compris et les choses ont évolué, au point que l’Elevage Madrik a fait école et qu’il y a maintenant moult préparateurs de yearlings trotteurs. Pour ma part, j’ai une clientèle fidèle et fidélisée, avec laquelle je travaille chaque année, la conseillant, l’orientant, mais ne lui refusant jamais un yearling. Je veux dire par là que, contrairement à ce qui se fait parfois, je ne sélectionne pas les chevaux que je passe en vente. Je prends tous ceux que mes clients réguliers me proposent, ne serait-ce que par respect et par correction. C’est ma façon de faire depuis toujours et je ne la changerai pas. Cette année, je puis vous dire qu’il y a longtemps que je n’ai pas été, avant le coup, si bien armé. »
Cet été, Emmanuel Leclerc va arriver à Deauville, aux ventes d’Arqana Trot, avec une cinquantaine de yearlings, complétée par un trio à Osarus Trot. Parmi eux, il y a une demi-douzaine de Ready Cash, quatre Face Time Bourbon, deux Love You et bien d’autres : « J’ai, notamment, détaille-t-il, une très bonne fille de Ready Cash, de la famille des « Villeneuve », Lady, Quif, Star, Tess et autres. J’ai aussi une fort plaisante Face Time Bourbon, sœur de mon champion, The Best Madrik, ou encore une fille de Love You, vraiment belle, issue d’une jeune poulinière par Ready Cash, sœur de la classique Elisione Mag et de la semi-classique Ciperla Mag, ainsi que du valeureux hongre, aux 660.000 euros de gains, Vagabondu Mag. »
Il serait trop long d’énumérer tous les chevaux de premier plan passés par les ventes de yearlings sous le label Madrik. Dans un passé récent, citons les Axelle Dark, Charly du Noyer, Canadien d’Am, Cristal Money, Dollar Macker, Eugénito du Noyer, Frisbee d’Am, Grâce de Faël, Hanna des Molles ou encore Heaven’s Pride, le premier gagnant de la Yearling Cup Arqana Trot (Gr.3), ce qui apparaît riche de signification eu égard au rôle joué par Emmanuel Leclerc dans la montée en puissance, au fil des années, des ventes de yearlings de l’organisme présidé par Eric Hoyeau.

Le rôle bénéfique des préparateurs sur le marché
« Je pense, conclut l’éleveur ornais, que les préparateurs de yearlings ont été très bénéfiques pour le marché. D’abord, parce qu’ils ont professionnalisé le secteur, amenant aux ventes des poulains parfaitement présentés, prêts pour l’objectif. Ensuite, parce qu’ils permettent aux acheteurs de s’organiser, en ce sens qu’ils peuvent venir voir et revoir les yearlings chez nous, en amont de la vente, à l’état naturel et au travail ; de la sorte, ils constatent leur évolution, leur progression ; et, surtout, le jour J, ils savent où ils vont, en connaissance de cause, ayant même pu prévoir leur budget. »

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite