...
Résultat de course - 08.08.2021

Ivana des Racques ne manque pas l'objectif

Ii y avait eu du mieux la dernière fois dans le comportement d'Ivana des Racques (Bird Parker). Après une rentrée en mai, la pensionnaire d'Alexandre Buisson n'avait produit que deux cinquièmes places par la suite, en trois tentatives. Sa troisième place du 1er août, à Enghien déjà, annonçait donc un tout autre visage. L'entraîneur avait fait, du coup, de ce Prix du Ballon d'Alsace un objectif, comme il nous l'a commenté : « La jument a eu une super parcours et s’impose de belle façon. Il faut dire que tout était réuni pour elle aujourd'hui : le parcours, le numéro au départ (NDLR : le 1) mais j’avais un doute sur le fait de courir de façon rapprochée. Je savais heureusement qu’elle n’avait pas pris dur la dernière fois. » Patiemment drivée par Anthony Barrier, elle est venue facilement dicter sa loi à la fin. Après une campagne à 2 ans qui l'a vue une fois se présenter contre les meilleures, dans le Prix Une de Mai (Gr.2), il s'agit en quelque sorte d'une séquence de rattrapage actuellement. Alexandre Buisson nous apprend encore : « C’est une pouliche que l’on estime mais qui est barrée face aux meilleurs. On lui a donc laissé le temps de venir. Aujourd'hui, on est récompensés. Il lui faut absolument un bon parcours pour s’illustrer. Je ne connais pas la suite de son programme. On va lui laisser le temps de récupérer et on verra ensuite les courses à sa disposition. »

Gain Ultime profite d'une voie libérée

Battu à chaque fois par de "sacrés clients" durant le meeting d'hiver ou la dernière fois à Cabourg (par Elino Bilou), Gain Ultime (Booster Winner) a profité du Prix de Forges-les-Eaux pour retrouver la plus haute marche du podium, une première pour lui en 2021. Il s'est imposé de bout en bout sous la monte de Julien Balu. Mission accomplie pour son entraîneur Nicolas Delaroche qui nous a appris : « On avait bien préparé cette course qui n’avait pas beaucoup de partants. Même s’il est meilleur en venant de derrière, il est capable d’aller devant comme aujourd’hui, surtout s’il ne fait pas le premier tour trop vite. Il avait besoin de voir le vétérinaire après son échec du mois de juin et, la dernière fois, à Cabourg, il manquait de condition. On va continuer gentiment de le courir tous les mois, avec des séjours à la mer, avant d’entrer dans le meeting d’hiver. »

Dans l'autre épreuve montée de la réunion, également au statut européen, Evening Quick (Magnificent Rodney) a réussi à prendre le meilleur à Diablo d'Herfraie (Jasmin de Flore). La série des "Quick" continue après leurs deux succès de samedi sur ce même hippodrome [lire notre précédente édition]. Jockey du lauréat, Mathieu Mottier nous a debriefé son succès : « Evening Quick a été bon en se relançant pour venir gagner. Il manquait peut-être un peu de fraîcheur aujourd’hui. »

7e | PRIX DU BALLON D'ALSACE
Att - 2150 m - Course C - 38 000 €
IVANA DES RACQUES 1'14"3
Bird Parker x Aura des Racques (Coktail Jet)
Driver : A. Barrier - Entraîneur : A. Buisson
Propriétaire : F. Tardieu - Eleveur : O. B. Warin
2e Irinushka 1'14"5 Bird Parker x Dunyasha
3e Indie Love 1'14"7 Ready Cash x Tes Amours
4e : Incredible Life - 5e : Ideefollebuissonay - 6e : Infinity Kalouma
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite