...
En bref - 10.08.2021

#9. Haras de Marancourt : qualité de préférence à quantité

Pendant les prochaines semaines, 24H au trot se mettra à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le neuvième épisode.

Le Haras de Marancourt est installé dans le Calvados, sur une centaine d’hectares. Animé par Jeoffrey Lerner, il présente trois yearlings aux ventes d’Arqana Trot et une dizaine d’autres à celles de Caen.

Les trois sujets deauvillais sont emmenés par Ke Sera, la sœur, par l’étalon débutant Fabulous Wood, du classique Ecu Pierji (Critérium des Jeunes, Prix de l’Etoile, deuxième du Critérium des 3 Ans). Une individualité qui attire l’attention, sur le papier comme au modèle, ainsi que le confirme Jeoffrey Lerner, maître des lieux : « Il s’agit d’une jolie pouliche baie, de bonne taille, faite en précoce. Elle a de beaux tissus, de bons aplombs et un bon mental. Je l’ai reçue il y a environ trois semaines, pour la présenter aux ventes. Elle devrait tirer son épingle du jeu. » Ke Sera ouvrira la vacation des jeunes étalons, le vendredi, dont elle est le premier numéro. Les deux autres sont inscrits à la session du jeudi, que ce soit Kiona Renka, une fille de Saxo de Vandel, propre sœur de l’actuel semi-classique Golden Renka, ou Kaporal Marancourt, le deuxième produit, par Booster Winner, de la bonne Capucine de Meslay : « La pouliche est d’un modèle conséquent, charpenté, et sera sans doute moins précoce que son propre frère aîné. Le poulain est séduisant et athlétique ; sa mère était douée, même si elle a eu une carrière écourtée, du fait d’une blessure. Ce sont là deux yearlings intéressants. »
Tant à Deauville qu’à Caen, le Haras de Marancourt a vendu des éléments de qualité ces dernières années. On mentionnera, entre autres, des plus âgés aux plus jeunes, les Almira Marancourt, lauréate du Groupe 1 Saint-Léger des Trotteurs, Best Perle, Epatante Star, Franklin de Meslay, Gainsborough, classique monté, placé des Prix du Président de la République et d’Essai, Golden Renka, semi-classique, ou bien Hopeful Beauty, adjugée 75.000 euros à destination de l’Australie, où elle compte actuellement parmi les meilleures pouliches de sa promotion.

Cent hectares, quarante poulinières, sept étalons
Marancourt est une ancienne ferme du Pays d’Auge, que la famille Lerner a transformée en haras. Au fil du temps, la structure s’est développée et la superficie s’est agrandie, pour culminer, aujourd’hui, à une centaine d’hectares. Nous sommes dans le Calvados, à Lessard-et-le-Chêne, la commune française où est pointé le plus grand nombre de haras. Arrosées par la Vie, les terres sont de première qualité. S’y trouvent une quarantaine de poulinières – trotteuses et pur-sang –, ainsi que sept étalons, exclusivement trotteurs, qui oeuvrent en insémination artificielle ; ce printemps, les sept géniteurs en question étaient, par ordre alphabétique, Black d’Avril, Célébrissime, Eros du Chêne, Espoir Prestance, Gangster du Wallon, Let’s Go Along et Unique Quick.

A voir aussi :
...
Gazoline du Seux carbure au succès

Déjà lauréate sur le mâchefer parisien il y a deux semaines, Gazoline du Seux (Opium) a doublé la mise de bonne manière dans la première course de cette nocturne. Après un faux départ ...

Lire la suite
...
Pour un peu, c'était deux "Rib" !

Il y avait deux courses intéressantes, à l'attelage, pour les 3 ans, version pouliches et version poulains, ce vendredi à Caen. Dans les rangs des femelles, c'est l'élève et partenaire de Joël Hallais, Idole du Rib (Love You), qui, ...

Lire la suite
...
Un week-end de Groupes 1 en Europe

Ce sont pas moins de cinq Groupes qui se disputeront ce week-end sur le vieux continent. Samedi à Solvalla, les Kriterium et Oaks sacreront les meilleurs poulains et pouliches de 3 ans suédois. Dimanche à Vincennes, le Prix des Elites (Gr.1) sera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite