... © Equidia
Résultat de course - 14.09.2020

Diable Ludois objectif atteint

Le cheval était prêt et mon driver a fini le travail.
Stéphane Bourlier

Malheureux en dernier lieu sur l’herbe de Durtal, Diable Ludois a remis les pendules à l’heure, lundi à Caen. Âgé de 7 ans, le hongre de Stéphane Bourlier n’a pas manqué sa première sortie sur l’hippodrome de La Prairie.

Stéphane Bourlier en 2020
21 victoires en 216 courses
11 succès depuis le 1er juillet
361 750 euros de gains

« J’avais repéré cette course-là après Durtal. » Stéphane Bourlier a l’œil. Lundi à Caen, son pensionnaire Diable Ludois (Redeo Josselyn) s’est offert le scalp du favori Darshan (Jag de Bellouet) à l’issue du Prix de Cintheaux (2 200 mètres). Drivé par Nicolas Bazire, le fils d’Ostia Ludoise est sorti vainqueur du match qui l’a opposé au partenaire de David Thomain, se montrant courageux pour aller quérir son treizième succès à l’attelé, le quatrième corde à droite. « Il a été très bien drivé, aux ordres, souligne Stéphane Bourlier. Le cheval était prêt et mon driver a fini le travail. »
Une course qui fait oublier ses récentes mésaventures du 23 août sur l’herbe de Durtal. « Ce n’est pas un cheval fautif (NDLR : seulement disqualifié deux fois en 53 sorties), précise son entraîneur, mais le dernier coup, à Durtal, il a fait une faute dans le tournant après avoir été "arrêté" dans son effort par un concurrent. C’est pour ça qu’il a n’a pas fourni sa valeur. » Un incident qui ne lui permettait pas de confirmer sa belle victoire du 12 août sur la piste plate d’Enghien.
Grâce à cette victoire sur un sable caennais qu’il foulait pour la première fois, le hongre de 7 ans fait mieux que sa sœur, la bonne Ambrée Ludoise. Également issue de l’élevage Bourlier, elle aussi ne s’était produite qu’une fois à La Prairie (dixième en 2015). « Ils sont un peu différents, mais il ont le même défaut, remarque Stéphane Bourlier. Il ne faut pas aller devant avec eux. Ce sont des attentistes. » Désormais poulinière, Ambrée Ludoise attend, elle, un rejeton de Feeling Cash. Quant à Diable Ludois, son entraîneur va « maintenant essayer de lui trouver un bel engagement d’ici quinze jours trois semaines. »

D'où vient-il ?

Cinquième produit d’Ostia Ludoise, élevée par Stéphane Bourlier, Diable Ludois est le frère utérin d’Ambrée Ludoise, titulaire de 11 succès à l’attelé et désormais poulinière. Tous deux sont d’ailleurs les rejetons les plus argentés de leur mère, ayant chacun dépassé les 160 000 euros de gains en course.

8e | PRIX DE CINTHEAUX
Att - 2200 m - Course D - 26 000 €
DIABLE LUDOIS 1'12"6
Redeo Josselyn x Ostia Ludoise (Dream With Me)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : S. Bourlier
Propriétaire : E. S. Bourlier - Eleveur : S. Bourlier
2e Darshan 1'12"6
3e Design Jenilou 1'12"9
4e : Citrus de Sommaire - 5e : Dystocik Jeloca - 6e : Desiree des Landes - 7e : Croma du Guibel
A voir aussi :
...
Idao de Tillard,
quelque chose en plus

Elogieux avant de se rendre sur la piste avec Idao de Tillard, Clément Duvaldestin n'avait pas caché l'estime qu'il portait sur ce fils de Sévérino. Si tous les paramètres n'étaient pas réunis pour qu'il ...

Lire la suite
...
Fanal du Garden,
le pur droitier

Redoutable sur les pistes plates corde à droite, Fanal du Garden n'a pas manqué son objectif du jour en triomphant en force avec son mentor Laurent David à son sulky. Ce hongre de 6 ans est assurément à l'aube d'une belle saison estivale ...

Lire la suite
...
Hoyee et Franck Nivard :
une association de feu

En forme olympique depuis le début du mois de février, Franck Nivard a signé sa 28ème victoire de l'année en menant au succès une pouliche intéressante. Son nom : Hoyee. Cette fille de Charly du Noyer ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite