... © ScoopDyga
Actualité - 11.08.2021

Le grand défi français face à Who's Who et consorts

Who's Who, le cheval à battre

C'est toujours l'un des temps forts de l'été en Suède et plus généralement en Scandinavie. Le Grand Prix d'Åby, ou Åby Stora-Pris dans sa terminologie native, est un Groupe 1 à l'histoire forte, marquée des noms des plus grands champions européens. C'est aussi une épreuve atypique, qui se dispute depuis 2018 sur 3 140 mètres. Cette année, la délégation française comprend Ce Bello Romain et Carat Williams, auxquels on peut ajouter Blé du Gers, expatrié en Norvège. Décryptage du temps fort européen de samedi.

L'épreuve s'annonce passionnante. D'un côté, le plateau scandinave a fière allure avec plusieurs protagonistes qui viennent de faire parler d'eux en bien évidemment. Une délégation emmenée par Who's Who (Maharajah) et Milligan's School (Yankee Glide), épaulés par l'italien désormais installé en Suède Bengurion Jet (Maharajah). De l'autre côté, on trouve un duo français de haut vol, surtout dans le contexte particulier d'une épreuve sur 3 140 mètres (départ autostart), avec Ce Bello Romain (Jam Pridem) et Carat Williams (Prodigious). Là aussi, on peut parler d'un renfort avec Blé du Gers (Quinoa du Gers) qui bat désormais pavillon scandinave du fait de son stationnement en Norvège chez les frères Hamre.

Un grand absent avec Moni Viking
Tenant du titre, Moni Viking (Maharajah) ne pourra tenter le doublé. L'an dernier, il avait battu Who's Who, propulsé favori cette année, et avait établi le record de l'épreuve dans sa version plus de 3 000 mètres avec une réduction kilométrique de 1'12''4.

Une tradition française à Åby
Le palmarès du Grand Prix d'Åby raconte une longue histoire entre le trot suédois et les champions français. Gélinotte (deux fois), Icare IV, Kracovie, Oscar R.L., Bill D., Hadol du Vivier, Idéal du Gazeau (deux fois), Minou du Donjon, Quellou, Rêve d'Udon, Général du Pommeau, Etain Royal (sous pavillon suédois), Rapide Lebel et Un Mec d'Héripré, le dernier en 2016, figurent au palmarès. Sans oublier Ourasi qui s'y imposait en 1988 en préparation à son raid américain dans le fameux March of Dimes d'où il est revenu défait par Sugarcane Hanover mais tombeur de Mack Lobell. L'an dernier, Blé du Gers était le seul trotteur français en lice (8e).

Un duo français respectable et à respecter
Il ne faut pas s'y méprendre, Ce Bello Romain (Jam Pridem) et Carat Williams (Prodigious) ne vont pas compter pour des prunes samedi. Le premier est l'archétype du trotteur français qui progresse avec l'âge après avoir été respecté, dans l'esprit d'une carrière longue, par son entourage. Il est entré dans le cénacle ultra fermé des vainqueurs de Groupe 1 en juin en décrochant le Kymi Grand Prix aux dépens de Délia du Pommereux (Niky). La ligne parle d'elle-même. Il vient de se produire en mode préparation à Mons, décrochant la deuxième place derrière Face Time Bourbon (Ready Cash). Autant écrire qu'il s'agit d'une victoire. Il en a profité pour battre deux gagnants de Groupe 1 (Féerie Wood et Drôle de Jet). Bref, malgré son numéro 12 (mais quel impact sur 3.140 mètres ?), il aura une belle carte à jouer. Quant à Carat Williams, il a retrouvé une partie du potentiel de ses glorieuses années. À la lutte avec Moni Viking dans le Prix de Paris en février, lequel Moni Viking aurait été très en vue à Åby, il devrait apprécier l'exercice mêlant tenue et vitesse. Voilà un candidat classique français qui ne déparerait pas au palmarès.

Who's Who sur son terrain de jeu naturel
Quadruple titulaire de Groupe 1 et vainqueur il y a deux semaines du Hugo Åbergs Memorial (Gr.1) pour son essai sur le mile, Who's Who (Maharajah) se présente comme le candidat à battre. Le suédois retrouve en fait avec les 3.140 mètres un de ses terrains de jeu favoris où il fait figure de leader mondial. Dans ce créneau « longue distance », il n'a trouvé que Wild Love (Love You) pour le battre dans le Harper Hanovers (Gr.1), à Solvalla en mai dernier, en temps record. Deuxième de ce Grand Prix d'Åby l'an dernier, derrière Moni Viking, il semble meilleur que jamais. Il faut rappeler que Who's Who possède une lignée maternelle française et que ce fait n'est peut-être pas étranger à sa tenue à toute épreuve (lire notre édition du 27 juillet en page 2 par ce lien].

Milligan's School au sommet
Après un début carrière outre-Atlantique, le profil de Milligan's School (Yankee Glide) est aux antipodes des candidats français et de Who's Who. Il reste que le 8 ans de Stefan Melander vient de faire très forte impression (victoire à Axevalla en 1'11''6 sur 2 640 mètres) et qu'il a toujours bien couru sur 3.140 mètres. Deuxième de ce Grand Prix d'Åby en 2019, derrière Makethemark, il n'étonnerait pas en décrochant son quatrième Groupe 1 ce samedi.



L'intrépide jeunesse de Bengurion Jet
Le 4 ans italien Bengurion Jet (Maharajah) qui appartient à l'effectif scandinave d'Alessandro Gocciadoro se plaît aux latitudes élevées. Il reste sur une série de cinq victoires (3 en Italie, 1 au Danemark et 1 en Suède) et vient de faire très grosse impression en disposant de ses rivaux dans la réduction kilométrique de 1'08''8 la dernière fois sur 1.640m à Jägersro (en déferré des quatre pieds pour la première fois). Il a déjà donné des preuves de tenue mais jamais sur le créneau de 3.000 mètres et plus. Il constitue le trouble-fête idéal et l'épice qui relève encore le cocktail.

Etalons : deux représentants pour Maharajah et Ready Cash
Maharajah et Ready Cash sont doublement représentés dans ce Groupe 1. Le premier avec les deux candidats majeurs Who's Who et Bengurion Jet, le second avec Very Kronos (une belle chance) et Short In Cash.

Grand Prix d'Aby 2021 - Les PARTANTS
1. BLÉ DU GERS (FR)
Ulf Ohlsson / Frode Hamre / Ecurie J.M. Rancoule
2. PACIFIC FACE (SE)
Giuseppe Lubrano / Giuseppe Lubrano / Team Lubrano AB
3. MINDYOURVALUE W.F. (SE)
Rikard N Skoglund / Robert Bergh / Chr. & M. Jacob Englund
4. ZARENNE FAS (IT)
Johan Untersteiner / Jerry Riordan / Francesco Gragnaniello
5. BENGURION JET (IT)
Alessandro Gocciadoro / Al. Gocciadoro / Le Siepi Horse Racing
6. WHO'S WHO (SE)
Örjan Kihlström / Pasi Aikio / Travkompaniets Stall AB
7. CARAT WILLIAMS (FR)
Matthieu Abrivard / Sébastien Guarato / Francoise Deboudaud
8. SHORT IN CASH (SE)
Björn Goop / Björn Goop / Stall Nikkanen OY
9. VALOKAJA HINDÖ (DK)
Magnus Teien Gundersen / Per Henriksen / Eirik Djuve
10. MILLIGAN'S SCHOOL (US)
Ulf Eriksson / Stefan Melander / Stall T.Z.
11. VERY KRONOS (SE)
Erik Adielsson / Svante Båth / Kjell Johansson
12. CE BELLO ROMAIN (FR)
Anthony Barrier / Sylvain Dupont /Ecurie S.G. Dupont

A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite