... © Elise Fossard
En bref - 11.08.2021

#10. Clare Kelly - Ecurie Foxglen : des chevaux de C.S.O. aux trotteurs

Pendant les prochaines semaines, 24H au trot se mettra à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le dixième épisode.

La section de préparation aux ventes de Clare Kelly monte en puissance d’année en année. A la tête de l’Ecurie Foxglen, à La Cochère, près du Haras du Pin, dans l’Orne, celle qui est, à la ville, la compagne de l’entraîneur Cyril Godard, installé à ses côtés, aura, cette année, dix-huit yearlings aux ventes d’Arqana Trot et sept autres à celles de Caen.

L’entrée en matière de Clare Kelly est sans appel. « À Deauville, en particulier, je n’ai jamais eu un lot de cette qualité, souligne la jeune femme. À ce jour, mon « top » est une fille d’Eridan, adjugée 55.000 euros, l’an dernier, sachant que j’ai aussi fait le « top-price » des foals, à Osarus Trot, toujours en 2020, avec un produit de Follow You, vendu 50.000 euros à Jean-Pierre Dubois. Cet été, j’ai l’espoir d’atteindre, voire de dépasser les 100.000 euros avec trois de mes yearlings deauvillais : Krackers, un fils de Ready Cash et de la gagnante classique Union d’Urzy ; Keep On de Nappes, un fils de Face Time Bourbon, de la belle souche des « Pierji » ; et Kendall du Citrus, une fille de Face Time Bourbon descendant de la championne Reine du Corta. Ce sont des chevaux vraiment plaisants, qui se présentent bien, se déplacent bien. Je pourrais en citer d’autres – comme mes deux « Django Riff », mes deux « Charly du Noyer » et tutti quanti –, car j’ai un très beau lot, homogène à souhait. Je tiens à remercier mes clients de leur confiance et j’escompte bien ne pas les décevoir en parachevant ma meilleure saison de ventes cette année, tout en étant évidemment consciente que, pour ce faire, il faut pouvoir tabler sur un contexte commercial favorable. »

Un coup de foudre pour le trot
Native d’Angleterre, Clare Kelly est arrivée en France il y a une vingtaine d’années. Elle était alors âgée de 15 ans et passionnée de sports équestres, dans les pas de ses parents, éleveurs de chevaux de C.S.O., venus chez nous pour y développer leur activité, dans un cadre, pensaient-ils, plus favorable qu’outre-Manche. C’est ainsi que la famille se fixe à La Cochère, où les uns et les autres vont se prendre de passion pour les trotteurs : « Nous avons eu comme un coup de foudre pour ces chevaux quasi inconnus en Angleterre, raconte Clare Kelly. Aussi, lorsque mes parents sont repartis au pays et que je me suis mise à voler de mes propres ailes, les trotteurs sont devenus ma priorité. » Clare Kelly crée alors l’Ecurie Foxglen, un nom tiré du label d’élevage familial en Angleterre, et devient la gérante de celle-ci. Parallèlement, le haras s’agrandit, s’étendant, aujourd’hui, sur une cinquantaine d’hectares. Y résident des chevaux à l’année – quatre des yearlings présents à Deauville, cet été, sont d’ailleurs nés sur place et y ont été élevés – et y sont accueillies des juments à la saison de monte. Quant à la place accordée à la préparation des yearlings aux ventes, elle va crescendo depuis quelque temps et culmine en cet exercice 2021.

A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite