... © DR
En bref - 13.08.2021

#11. Gaby Pension Equine : le rêve de Gabrielle Mombourg

Pendant les prochaines semaines, 24H au trot se mettra à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le onzième épisode.

Cela fait deux ans, maintenant, que la structure Gaby Pension Equine a fait son apparition dans les catalogues de ventes. Elle a ainsi présenté quinze yearlings en 2019, puis vingt en 2020, tandis qu'elle en aura vingt-six cette année, se répartissant entre Deauville (dix-sept lots), Argentan (six lots) et Caen (trois lots).

Animatrice de Gaby Pension Equine, Gabrielle Mombourg a été formée à l'école d'Emmanuel Leclerc. Actuellement installée au Haras de l'Orne, dans le département du même nom, la professionnelle de l'élevage et consigner désormais reconnue est là en transit, dans l'attente de rejoindre le Haras de Lonray, près d'Alençon, dont elle reprendra la location à l'automne. Si la préparation des yearlings pour les ventes constitue une partie importante de son activité, elle prend aussi des chevaux en pension à l'année ou en saison de monte.
Jusqu'à aujourd'hui, le prix le plus élevé affiché par un yearling de Gaby Pension Equine est pour Itumélang Paulois, un fils de Cristal Money adjugé 47.000 euros, aux ventes d'Arqana Trot en 2019. Mais Gabrielle Mombourg n'est pas sans espérer faire mieux encore cette année : « Les choses se présentent bien. J'ai un bon lot. Je ne peux les citer tous, mais, à Deauville, je mentionnerai Kévin Lorrain, un fils de Carat Williams, fait en précoce, Khéops Doré, un bon « Bird Parker » en provenance du Haras d'Ecouché, Kismie du Fer, une très intéressante fille de Django Riff, Kodiac, un fils de Booster Winner qui est dur et a de la force, Kakmac du Cadran, un séduisant « Prodigious », Kandice du Loisir, une fille d'Opus Viervil signée par son grand-père maternel, Coktail Jet, ou encore Keep Under, un beau poulain de Dijon, auquel il ressemble vraiment beaucoup, sans oublier Karoun, par Charly du Noyer, et Kartoon du Fer, par Enino du Pommereux, qui ont, tous deux, besoin de mûrir, mais possèdent de vraies qualités. À Argentan, il y a Keep Cool Madrik et Kilimandjaro Gété, deux prometteurs fils de Valko Jénilat, ou bien Kelso d'Urzy, un grand « Village Mystic », qui est léger d'allures en regard de son gabarit. »

Un parcours marqué par les rencontres
Son parcours est assez atypique, ainsi qu'elle s'en ouvre : « J'ai été placée, à l'âge de 14 ans, au sein de l'association "La Licorne", dont s'occupait Pierrette Brès. Cela consistait, pour les jeunes en difficulté, à une thérapie par les chevaux. J'en suis sortie, à 18 ans, avec un C.A.P. de palefrenier-soigneur, le permis de conduire en poche et une voiture à la clef. J'avais trouvé ma voie grâce aux chevaux. J'ai eu de la chance, mais il faut croire en soi, en ses rêves. Je suis extrêmement reconnaissante envers Pierrette Brès, envers mon patron, aussi, Emmanuel Leclerc, qui m'a poussée et bien aidée, ainsi qu'envers Marie Touraine et Nicolas Menand, le tandem du Haras d'Ecouché, qui sont également un soutien. »

A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite