...
Actualité - 13.08.2021

Egao ou la forme Jenilou sur la piste de Londres

Pendant que son compagnon de couleur Ecureuil Jénilou fait une véritable razzia sur la Côte d'Azur cet été, Egao Jénilou essaiera de l'imiter et de faire aussi briller la casaque de Nicolas Baudron ce samedi, dans l'édition 2021 du Prix de Londres (Gr.2). Le hongre de 7 ans aura face à lui une opposition de taille avec notamment la tenante du titre, Dynamite Marceaux.

Il va y avoir du sport samedi aux alentours de 16 heures sur le plateau de Soisy avec les très bons trotteurs montés en lice dans le Prix de Londres, le seul Groupe 2 du meeting estival d'Enghien sous la selle. Dix chevaux ont été déclarés partants dans ce temps fort de l'été. Parmi les forces en présence, Egao Jenilou (Village Mystic) coche beaucoup de bonnes cases. Le protégé de Louis Baudron s'est montré impérial le 15 juillet dans une épreuve qui prépare logiquement le « Londres » sur cette piste d'Enghien. Il y dominait facilement Eveil du Châtelet (Very Look), autre prétendant déclaré au succès samedi. Surtout, Egao Jenilou effectuait ce jour-là une grande rentrée après cinq mois et demi sans compétition. Pour s'imposer, il a dû trotter dans la réduction kilométrique d'1'13''5 sur le parcours des 2875 mètres - le même que celui du Prix de Londres. Nul doute que cette sortie l'aura encore « augmenté » physiquement. Titulaire à ce jour d'un titre au niveau Groupe 3, le fils de Village Mystic décrocherait samedi, s'il venait à s'imposer, le titre de sa carrière. Il affiche pour le moment onze succès en trente-quatre tentatives. Quant aux « Jenilou », la forme est là. Il suffit de rappeler qu'Ecureuil Jenilou reste sur trois victoires et Forain Jenilou sur deux.

Les belles statistiques des couleurs de Nicolas Baudron
La casaque bleue et rouge de Nicolas Baudron, frère de Louis et Jean, affiche une efficacité toute particulière. En 22 sorties cette année, elle en est à neuf victoires et deux places sur le podium. Cela donne exactement 50 % de réussite dans le trois premiers. Le tout a été réalisé avec cinq chevaux différents dont trois se sont imposés, à savoir Ecureuil Jénilou (six fois en 2021), Egao Jénilou (une fois) et Hôtesse Jénilou (deux fois). Nicolas Baudron devrait en toute logique réaliser sa meilleure saison cette année puisqu'il égale déjà son record de victoires (9) et que ses gains actuels (235 680 €) flirtent avec ceux de son année record de 2019 (261 580 €).

Pour vaincre, Egao Jénilou devra dominer Eveil du Châtelet, dans son jardin à Enghien. Le représentant de l'Ecurie des Charmes retrouve sur son dos Jean-Yann Ricart avec qui il a brillé dans le Prix de Vincennes (Gr.1) lors de l'hiver 2017. Si Eveil du Châtelet arrive à prendre les commandes, il sera en mesure de mener la vie dure à ses adversaires.

La tenante du titre en position de challenger
Pieds nus pour cet objectif visé de longue date par Jonathan Groizeau, Dynamite Marceaux (Jag de Bellouet) est la tenante du titre mais également la détentrice du record en 1'12''5. Sa victoire dans le Prix de Londres 2020 est par ailleurs son dernier succès. Le scénario change de ce point de vue avec l'an dernier quand elle arrivait sur le Groupe 2 nantie d'un titre à Pornichet et d'une deuxième place dans le Prix Fandango de Cabourg. Dans cette même épreuve, elle a obtenu une quatrième place cette année mais dans un chrono supérieur (1'12''3 contre 1'12''6).

Un trio de 10 ans redoutable
Il faut dire que le lauréat de l'épreuve cabourgeaise, Boston Terrie (Késaco Phédo), a fait fort en affichant pour sa part un stratosphérique 1'11''8. Ce candidat à éclipse, qui a vu sa carrière souvent perturbée par des ennuis de santé, semble à l'heure actuelle en état de grâce. À lui d'en profiter. Les deux autres 10 ans au départ sont tout aussi recommandables. Brillant Madrik (Lilium Madrik) court peu sous la selle (six sorties au total) mais y a toujours été présenté à bon escient. Quatrième il y a peu du Prix de Buenos-Aires à l'attelé, il n'est pas ici pour faire de la figuration. Ce constat vaut aussi pour le troisième "B" en lice Black Jack La Nuit (Késaco Phédo), récent vainqueur sur le plateau de Soisy devant Evening Quick, lequel a regagné depuis.

Corail d'Aure sous effet "Etrier d'Or"
Le point d'interrogation de cette édition porte sur Corail d'Aure (Cygnus d'Odyssée). Délicat dans les premiers mètres de course, ce hongre de 9 ans s'est montré fautif lors de ses deux premières sorties sous l'entraînement de Mathieu Mottier. L'Etrier d'Or en titre a travaillé son cheval sous la selle samedi dernier à Enghien pour tenter de corriger le tir. On peut remarquer, sous l'angle des jockeys, que ce Prix de Londres convoque les quatre premiers du classement avec Mathieu Mottier (aucune victoire dans le Prix de Londres), Eric Raffin (2), Alexandre Abrivard (1) et Paul Ploquin (0).
Ce qui est sûr, c'est qu'aucun candidat ne propose le profil d'un incontournable, comme Arlington Dream durant son règne dans l'épreuve de 2017 à 2019.

PARTANTS ENGHIEN - Samedi 14 Août
8 PX DE LONDRES - (16H07)
Premium - Monté - (2) - Internationale - 100 000 € - 2 875m
1. FOREVER SPEEDJ. Raffestin
2. BLACK JACK LA NUITP. Ph. Ploquin
3. EVEIL DU CHATELETJ. Y. Ricart
4. DISCO DES MOLANDSE. Desmigneux
5. DIAMANT DE LARREL. Abrivard
6. EGAO JENILOUE. Raffin
7. DYNAMITE MARCEAUXCh. Corbineau
8. BOSTON TERRIEA. Angot
9. CORAIL D'AUREM. Mottier
10. BRILLANT MADRIKA. Abrivard

Forever Speed, dans la peau d'un outsider séduisant

Quatrième du Prix du Président de la République (Gr.1) de Flèche Bourbon, Forever Speed (Uriel Speed) a connu une fin d'exercice 2020 compliquée. Il vient en revanche de signer coup sur coup deux belles performances : un succès à Vichy et une deuxième place au Mans. Déferré des quatre pieds, il joue la carte de l'opportunité tout en ayant un joker dans son jeu comme nous l'a expliqué son entraîneur Julien Raffestin : « Forever Speed est resté bien depuis sa dernière course. Je me suis laissé tenter par ce Prix de Londres car je trouve que le lot s'est creusé. Et l'effet est double car et il a une belle course à Divonne à la fin du mois et je voulais recourir entre deux. Il ne faut pas oublier que c'est un cheval placé de Groupe 1 dans sa jeunesse. On peut jouer une place samedi avant d'aller à Divonne. »

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite