... © Aprh
En bref - 13.08.2021

#12. Inédit : l'Ecurie des Charmes sur le ring des yearlings

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le douzième épisode.

Il s'agit, ni plus ni moins, d'une première pour l'Ecurie des Charmes, qui présente, cet été, dix-sept yearlings aux ventes d'Arqana Trot et une quinzaine d'autres à celles de Caen. Ce sont là, uniquement, des femelles.

Dix-sept pouliches yearlings dont, soit dit au passage, sept filles de Ready Cash. C'est, en vérité, la totalité de la production de femelles de l'Ecurie des Charmes en 2020, soit une vente parfaitement transparente et commandée par la nécessité.
« Nous avons de soixante-dix à quatre-vingts naissances par an, commente Jacky Marteau, bras droit de Lucien Urano au sein de l'Ecurie des Charmes, et, en moyenne, à peu près autant de femelles que de mâles. Or, nous ne pouvons pas tout garder, en matière de femelles en particulier, au risque d'être débordé par le nombre et d'avoir toujours les mêmes origines. De toute façon, tous les grands élevages, aujourd'hui, passent par les ventes, au trot comme au galop, y compris Jean-Pierre Dubois, l'Aga Khan ou les Wertheimer. Je ne vois pas pourquoi M. Urano ferait exception. D'ailleurs, sans compter les chevaux à l'entraînement, nous vendons, au cours des ventes mixtes dispersées sur l'ensemble de la saison, une vingtaine de juments par an. Là, nous nous positionnons simplement en amont de notre démarche habituelle, proposant à la vente nos pouliches yearlings. Pour être précis et tout à fait exact, il faut ajouter que nous avons déjà vendu certains yearlings par le passé, mais c'était dans le cadre de nos ventes privées, à Cabourg, dans un catalogue dédié. Le schéma de cette année est tout autre. »
Les différents lots sont répartis entre le marché de Deauville et celui de Caen en fonction de ce qui leur correspond le mieux, l'ensemble constituant une offre que l'on peut qualifier d'exceptionnelle : « Sur le plan génétique, insiste Jacky Marteau, ce n'est pas ordinaire, assurément. C'est la combinaison de grandes souches maternelles, diversifiées, vivantes, à la base de notre élevage, avec les meilleurs étalons du moment, à commencer par Ready Cash, bien sûr, ou ses fils, Face Time Bourbon, qui délègue une sœur de Feliciano, Bird Parker, lequel aura une sœur de Doberman, et notre Feeling Cash, fort, notamment, d'une sœur de Val Royal. C'est le reflet de la vitrine de notre élevage. Et, il ne faut pas s'y tromper, nous serons vendeurs, car, si vous m'autorisez l'expression, quand on va au bal, c'est pour danser ! Evidemment, chaque pouliche aura son prix, car chacune d'entre elles représente un réel investissement et il est normal que le "retour" se fasse à un juste niveau. Pour autant, nous n'allons pas cesser d'investir, en quête de pièces maîtresses qui manquent encore à notre puzzle. »

A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite