...
En bref - 14.08.2021

#13. Lionel Lebourgeois : un profil éclectique

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le treizième épisode.

Installé à Semallé, dans l'Orne, Lionel Lebourgeois prépare des yearlings pour les ventes depuis une dizaine d'années maintenant. Il a une clientèle conséquente, qui lui renouvelle chaque saison sa confiance. Cette année, il présente une bonne trentaine de sujets sur les différentes places de ventes.

Dans le détail, Lionel Lebourgeois aura dix-sept lots à Deauville, dix à Argentan et une demi-douzaine à Caen.
"J'ai un lot de beaux poulains, sérieux et homogène, résume le professionnel ornais. J'en ai pour tous les goûts et tous les budgets: une fille de Face Time Bourbon (N.D.L.R.: le seul produit du crack inscrit au catalogue d'Osarus Trot), des fils ou filles de Bird Parker, Brillantissime, Charly du Noyer ou encore, dans un autre créneau, d'Ouragan de Celland, de Prince Gédé, de Quaro, sans oublier ceux issus de jeunes étalons, tels Enino du Pommereux et Eridan. Cela constitue une belle variété de profils et c'est ce qui me plaît. Cela étant, je ne choisis pas, ni ne sélectionne les yearlings que je présente. Je réponds à la demande des clients, à commencer par les plus fidèles d'entre eux. M. Maizeret, l'homme des "Mérité", est de ceux-là, à l'instar des éleveurs des "Viette", des "Marboula", des "Chatault"... Nous travaillons en confiance." Le meilleur prix jusqu'alors affiché par un yearling "made in Lebourgeois" est celui consenti pour Esprit des Racques, adjugé 100.000 euros, à Deauville, en 2015: "C'était un fils de Ready Cash qui n'a, malheureusement, jamais couru, regrette Lionel Lebourgeois. En revanche, l'année suivante, nous avons vendu, pour 34.000 euros, Falcao de Laurma, futur vainqueur du Critérium des 4 Ans."

Quinze ans à la Garde Républicaine

Lionel Lebourgeois a fait l'Ecole du Haras du Pin, comme un certain Emmanuel Leclerc, animateur de l'Elevage Madrik. Il a ensuite passé quinze ans à la Garde Républicaine, où il dit avoir beaucoup appris en termes d'équitation, avant de s'installer à son compte et de venir aux trotteurs un peu par hasard, ainsi qu'il le raconte: "Serge Bernereau m'avait confié, au débourrage, un cheval borgne. C'était une entreprise délicate et il voulait qu'elle soit confiée à un homme formé à l'école des sports équestres. Nous avons monté et attelé le cheval. M. Bernereau a été satisfait du résultat, a parlé de nous autour de lui et, de fil en aiguille, les clients sont arrivés. Aujourd'hui, nous débourrons deux cent à deux cent-cinquante chevaux par an, majoritairement trotteurs, mais il y a aussi des pur-sang, puisque nous avons débourré et pré-entraîné le double gagnant du Grand Steeple, Docteur de Ballon. Nous faisons aussi de la rééducation de chevaux difficiles. Haldo des Champs, qui a ensuite aligné les victoires, est passé par chez nous. La préparation des yearlings ne constitue donc qu'une partie de nos activités. Pour toutes celles-ci, nous sommes équipés d'un marcheur, d'un manège, d'une carrière et d'une piste de 400 mètres."

A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite