... ©Scoopdyga
En bref - 20.08.2021

Jean-Pierre Dubois : classique à Deauville, innovant à "domicile"

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le dix-neuvième épisode.

Jean-Pierre Dubois sera présent sur plusieurs fronts, cette année, en tant que vendeur de yearlings. À la vente d'Arqana Trot, d'abord, où il délègue sept lots, et à celle, familiale, du Haras des Rouges-Terres, ensuite, où il aura une dizaine de sujets. Ici et là, le mode de présentation sera différent, puisque classique à Deauville, il sera plus original aux Rouges-Terres, où les yearlings arriveront débourrés. Explications de l'intéressé.

Jean-Pierre Dubois est, de plus en plus souvent, vendeur de ses chevaux. Il a, de toute façon, toujours fait du commerce et construit sa réussite autour de celui-ci, dans le rôle d'acheteur comme de vendeur.
Avec le temps, il est, cependant, de plus en plus enclin à vendre qu'à acheter: "Je suis maintenant trop âgé pour garder et essayer tous mes chevaux, confie-t-il. C'est la raison pour laquelle je propose une partie de mes yearlings à la vente. Initialement, j'avais pris la seule option de Deauville, mais les organisateurs ont trouvé que j'amenais beaucoup de produits de mes jeunes étalons, Fabulous Wood et Follow You, lesquels avaient déjà bon nombre d'inscrits par ailleurs et que cette abondance risquait de ne pas être profitable à la vente. Alors, j'ai changé mon fusil d'épaule et décidé de me partager entre Deauville et notre vente du Haras des Rouges-Terres."

Le choix de yearlings attelés
Aux Rouges-Terres, Jean-Pierre Dubois innove, toutefois, car il présentera son lot de yearlings débourré et attelé. C'est un essai qu'il tente, dont il espère qu'il séduira la clientèle: "Nous sommes en train de débourrer et atteler ces chevaux-là. Le jour de la vente, ils seront présents, physiquement, et, en sus, on pourra les visionner, vidéo à l'appui, au travail, sur la piste. Juste au petit trot, sur un bout de trois cents mètres, pour se faire une idée sur leurs allures. Je trouve cela d'autant plus intéressant que je présente une majorité de produits de mes étalons, Fabulous Wood et Follow You. Or, il s'agit de leur première production. Aussi, voir évoluer les produits attelés devrait constituer un plus, car on part toujours un peu dans l'inconnu avec la progéniture d'un jeune étalon. Certes, les produits en question sont beaux et paraissent prometteurs, mais il faut voir s'ils vont transformer l'essai. On en saura plus dans quelques semaines." Jean-Pierre Dubois emmène trois mâles de Fabulous Wood à Deauville et deux autres de Follow You. Ils y sont accompagnés d'un fils de Face Time Bourbon et d'un fils de Carat Williams. Aux Rouges-Terres sont annoncés cinq produits de Fabulous Wood -trois femelles et deux mâles, dont l'un est également pressenti à Deauville et qui devra choisir- et un poulain de Follow You. Le lot est complété par deux pouliches de Brillantissime et une d'Eridan, ainsi que par un mâle de Scipion du Goutier.

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite