... ©Scoopdyga
En bref - 20.08.2021

Jean-Pierre Dubois : classique à Deauville, innovant à "domicile"

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le dix-neuvième épisode.

Jean-Pierre Dubois sera présent sur plusieurs fronts, cette année, en tant que vendeur de yearlings. À la vente d'Arqana Trot, d'abord, où il délègue sept lots, et à celle, familiale, du Haras des Rouges-Terres, ensuite, où il aura une dizaine de sujets. Ici et là, le mode de présentation sera différent, puisque classique à Deauville, il sera plus original aux Rouges-Terres, où les yearlings arriveront débourrés. Explications de l'intéressé.

Jean-Pierre Dubois est, de plus en plus souvent, vendeur de ses chevaux. Il a, de toute façon, toujours fait du commerce et construit sa réussite autour de celui-ci, dans le rôle d'acheteur comme de vendeur.
Avec le temps, il est, cependant, de plus en plus enclin à vendre qu'à acheter: "Je suis maintenant trop âgé pour garder et essayer tous mes chevaux, confie-t-il. C'est la raison pour laquelle je propose une partie de mes yearlings à la vente. Initialement, j'avais pris la seule option de Deauville, mais les organisateurs ont trouvé que j'amenais beaucoup de produits de mes jeunes étalons, Fabulous Wood et Follow You, lesquels avaient déjà bon nombre d'inscrits par ailleurs et que cette abondance risquait de ne pas être profitable à la vente. Alors, j'ai changé mon fusil d'épaule et décidé de me partager entre Deauville et notre vente du Haras des Rouges-Terres."

Le choix de yearlings attelés
Aux Rouges-Terres, Jean-Pierre Dubois innove, toutefois, car il présentera son lot de yearlings débourré et attelé. C'est un essai qu'il tente, dont il espère qu'il séduira la clientèle: "Nous sommes en train de débourrer et atteler ces chevaux-là. Le jour de la vente, ils seront présents, physiquement, et, en sus, on pourra les visionner, vidéo à l'appui, au travail, sur la piste. Juste au petit trot, sur un bout de trois cents mètres, pour se faire une idée sur leurs allures. Je trouve cela d'autant plus intéressant que je présente une majorité de produits de mes étalons, Fabulous Wood et Follow You. Or, il s'agit de leur première production. Aussi, voir évoluer les produits attelés devrait constituer un plus, car on part toujours un peu dans l'inconnu avec la progéniture d'un jeune étalon. Certes, les produits en question sont beaux et paraissent prometteurs, mais il faut voir s'ils vont transformer l'essai. On en saura plus dans quelques semaines." Jean-Pierre Dubois emmène trois mâles de Fabulous Wood à Deauville et deux autres de Follow You. Ils y sont accompagnés d'un fils de Face Time Bourbon et d'un fils de Carat Williams. Aux Rouges-Terres sont annoncés cinq produits de Fabulous Wood -trois femelles et deux mâles, dont l'un est également pressenti à Deauville et qui devra choisir- et un poulain de Follow You. Le lot est complété par deux pouliches de Brillantissime et une d'Eridan, ainsi que par un mâle de Scipion du Goutier.

A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite