...
En bref - 21.08.2021

Chef-d'oeuvre de Sassy : Gunilla d'Atout : du ring à la piste

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le dix-neuvième épisode.

Voilà quelque vingt-cinq ans que le Haras de Sassy présente des yearlings aux ventes. L'activité a commencé pour faire plaisir à des amis ou clients, puis, peu à peu, elle s'est intensifiée, jusqu'à devenir vraiment importante. Cette année, Jean-Yves Lhérété amène vingt-quatre yearlings aux ventes d'Arqana Trot, à Deauville, parmi lesquels des produits de Ready Cash, Love You, Prodigious, Bold Eagle, Face Time Bourbon, Davidson du Pont, Enino du Pommereux...

Le fleuron de Sassy, aux ventes, demeure Gunilla d'Atout, vendue à Deauville, en 2017, pour 150.000 euros. Un record pour la structure ornaise, qu'a failli égaler, l'année suivante, la trois quarts soeur cadette de "Gunilla", Héra d'Atout, laquelle fit tomber le marteau à 140.000 euros. Jean-Yves Lhérété illustre, à ce sujet: "Si j'ai développé la préparation et la présentation des yearlings, en facturant juste le prix de pension, sans prendre de pourcentage sur le prix d'adjudication, c'est à la demande, initialement, de Philippe Barbé, l'homme des "Atout". Il est donc particulièrement satisfaisant que notre "top-price" soit un "Atout" et, plus encore, que la jument en question soit devenue une double gagnante de Critérium, aux couleurs d'un investisseur régulier des ventes, en la personne de M. Cottin." Cet été, le Haras de Sassy présente encore quatre représentants de l'élevage Barbé (N.D.L.R.: voir nos éditions d'avant-hier), ainsi, entre autres, que certains éléments appartenant à Jean-Pascal Bragato, dont le nombre de poulinières a augmenté et qui, par voie de conséquence, vend des yearlings depuis quelques années. Il y a donc là plusieurs "Gers" et des "Echal", aussi, achetés foals, au sevrage, et remis en vente ici: "Notre "top" de l'année devrait être un de ceux-ci, précise Jean-Yves Lhérété, à savoir Kid d'Echal, un fils de Ready Cash et d'une jeune mère par Love You, soeur de la classique Odessa du Vivier. Le poulain a le profil physique et génétique pour briller aux ventes."

L'activité principale: l'étalonnage

L'élève maison, Kéza Majyc -"Majyc", aux initiales des enfants, Maxime et Antoine, et des parents, Jean-Yves et Céline-, attire également l'attention, en tant que fille de Love You et Téza Josselyn: cela en fait, ni plus ni moins, la propre soeur de la championne internationale Uza Josselyn. Parmi les produits issus de jeunes géniteurs, il y a un mâle et une femelle de Face Time Bourbon, ainsi que, du côté des étalons du haras, un mâle et une femelle de Dijon ou encore une femelle d'Enino du Pommereux. Il faut savoir que l'étalonnage reste l'activité principale à Sassy, où stationnent, en moyenne, dix à douze étalons chaque saison. Le centre de balnéothérapie qui y est établi est l'autre pôle majeur du site, tandis que le centre d'entraînement voisin d'Antoine Lhérété fait office de complément idéal.

A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite