... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 15.09.2020

Ipocalypse Love voit clair

Il montre de la qualité le matin. Il remet les pendules à l’heure.
Colette Chassagne

La course réservée aux 2 ans de cette semi-nocturne est revenue à Ipocalypse Love qui, non content de se faire remarquer avant la course par un artifice qui lui est cependant indispensable, a surtout confirmé ses moyens.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Ipocalyspe Love ne passait pas inaperçu avant de prendre part à cette course C, la première de sa toute jeune carrière sur la piste de Vincennes. Non pas spécialement pour ses origines (c'est un fils de Boléro Love et une mère lauréate de deux courses - lire ci-contre), son statut de favori ou ses récentes performances quand bien même il avait bien débuté à Montier-en-Der derrière Iseult Flower (Nahar de Béval), lauréate vendredi soir dernier ici-même, après s'être qualifié à Grosbois où Province Courses l'hebdo lui avait attribué une étoile, mais par ses drôles de lunettes qu’on peut remarquer sur ses yeux.
Loin d’être un accessoire de mode, ces lunettes, semblables à celles qu’on peut porter lors des sports d'hiver, lui sont indispensables, car il souffre d’une uvéite (inflammation interne de l’œil). Grâce à cet artifice, le pensionnaire de Colette Chassagne a pu courir dans les meilleures dispositions pour venir quérir le premier succès de sa carrière. « Sur la qualité du cheval, j’y crois depuis le début. Il montre des moyens le matin. Il a été surpris lors de ses débuts à Montier-en-Der en se faisant battre par une pouliche qui a répété depuis ici. Le dernier coup, il a été malheureux et est parti au galop. On lui a fait un parcours tranquille, et aujourd’hui, il remet les pendules à l’heure », souligne Colette Chassagne qui voit ici son premier « I » s’imposer sur les sept qu'elle possède à l’entraînement sur le centre d'entraînement de Grosbois. Côté élevage, Ipocalyse Love est le premier produit de Boléro Love, dans cette génération, à s’imposer.
Il devance Invincible de Bry (Bold Eagle), troisième sur cette même piste la semaine dernière, et Is A Dream Louise (Uppercut du Rib).

D'où vient-il ?

Par Boléro Love, Ipocalypse Love est le premier produit de sa mère Apocalypse Now (114 490 € - 2 victoires) dont c'est le deuxième produit après une "H" par Quaker Jet non qualifiée et avant un mâle par Brillantissime. Son éleveur est Benoît Chalmel qui en a gardé la propriété. Au niveau de sa souche maternelle, nous retrouvons Themis d’Em (172 870 €) ou encore Owens d’Em (124 541 €).

7e | PRIX CENTAURUS
Att - 2200 m - Course C - 27 000 €
IPOCALYPSE LOVE 1'17"1
Bolero Love x Apocalypse Now (Mister President)
Driver : F. Ouvrie - Entraîneur : C. Chassagne
Propriétaire : B. Chalmel - Eleveur : B. Chalmel
2e Invincible de Bry 1'17"2
3e Is A Dream Louise 1'17"2
4e : Imperial de l'Etre - 5e : Issalio - 6e : I Am Happy - 7e : Imperial Marandais
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite