...
Actualité - 21.08.2021

Gelati Cut nous revient encore plus fort

Trotter deux fois moins d'1'10'' le même jour c'est énorme
Gabriele Gelormini

Son retour en France constituait l'un des éléments les plus forts du Prix Jockey 2021. Gelati Cut était très attendu et avec le brio qui le caractérise, le protégé de Romain Larue a signé sa réapparition par une victoire aussi convaincante que prometteuse pour le grand jour : le Critérium des 5 Ans du 4 septembre.

Le 31 mai dernier à Solvalla, sa quatrième place dans le Finale de l'Elitlopp avait suscité un sentiment double : la certitude d'avoir un trotteur capable de briller face aux meilleurs européens et, en même temps, une pointe de frustration car le blond fils de Coktail Jet avait fini avec des ressources, peu heureux côté corde. Trois mois plus tard, il n'y a plus aucun regret à avoir. Contrairement à d'autres trotteurs français dans un passé récent (on pense notamment à Earl Simon) Gelati Cut n'a ni laissé sa santé ni son moral du côté de Stockhölm. Il est même probable qu'il nous revient encore plus fort. Car pour remporter cette course-tremplin vers le Critérium des 5 Ans, Gelati Cut se présentait encore avec une bonne marge de manoeuvre comme l'a expliqué Romain Larue : "Aujourd'hui c'était comme un gros travail pour être prêt le jour J et il peut encore mieux faire. Demain matin, à froid, je chercherai encore à améliorer les choses." Le tout alors que son protégé s'impose donc ici avec un certain brio et surtout dans l'excellente réduction kilométrique d'1'12''4 (2700m).
Le travail des quinze jours à venir pour Romain Larue se concentrera sûrement sur l'influx de Gelati Cut comme il l'a imagé à notre micro : "J’avais un lion en cage aujourd'hui. Physiquement, je ne l’avais pas à 100% et mentalement, j’espère pouvoir le calmer un petit peu."
Pour dompter le lion, Romain Larue pouvait aussi compter sur Gabriele Gelormini, pilote attitré du champion. Ces deux-là forment un redoutable duo dont la relation se base clairement sur une confiance mutuelle et une grande estime de la part du driver. À l'heure du debrief, il a rappelé à qui nous avons affaire : "Ce qu’il avait fait à Solvalla, c’est énorme : deux fois moins d’1’10’’ dans la même journée, c’est très fort. Il a de la vitesse, de la tenue, il a tout. On va arriver bien dans quinze jours et s'il faut reprendre la tête au même endroit, on le fera."

La course
Après un début de course marqué par la faute de Green Grass (Bold Eagle), le premier round a eu lieu dans la descente quand Gelati Cut a contré Go On Boy (Password) pour prendre et garder l'avantage. Dès lors installé au commandement, le futur vainqueur a surtout contrôlé les opérations, à bon rythme (comme le prouve le chrono final) et a repoussé avec assurance la bonne fin de course de Gout Baroque. Personne n'a pu revenir de la seconde partie du peloton et le favori Ganay de Banville (qui a perdu sa place à un tour du but sous la pression de Gala Tejy -voir les décisions des commissaires-) a plutôt bien conclu mais pour seulement décrocher la sixième place.

Les réactions des placés
Thierry Raffegeau, entraîneur de Gout Baroque (2ème) : "Je suis très satisfait et pas plus surpris que cela : je l'ai toujours estimé. Il a franchi les paliers un à un et il arrive à maturité au bon moment. Et comme sa mère n'a fait que des chevaux pas précoces, il ne peut qu'aller de mieux en mieux. On va sur le Critérium en espérant prendre une place."
Romain Derieux à propos de Go On Boy (3ème) : "Il court bien, battu par meilleur. Le chrono est bon. Il sera déferré des postérieurs dans quinze jours.."
La hiérarchie finalement respectée
Si les circonstances donnent un relief tout particulier au succès de Gelati Cut, sa victoire ne fait que confirmer la hiérarchie de cette promotion, prenant en compte le fait que le numéro 1, Gu d'Héripré est sur la touche. Le dernier meeting d'hiver avait en effet habillé Gelati Cut du costume de challenger officiel : 2ème du pensionnaire de Fabrice Souloy dans le Prix Henri Levesque, il l'avait même battu dans le Prix Robert Auvray. Rappelons aussi que Gelati Cut avait aussi été le dauphin dans le Prix Bold Eagle d'Aetos Kronos (Bold Eagle), lequel vient de remporter cette semaine le Jubileumspokalen en Suède face aux meilleurs 5 ans scandinaves. Voici donc une hiérarchie qui demandera à se confirmer dans quinze jours puis l'hiver prochain, quand Face Time Bourbon ne sera pas là... ou pas.

D'où vient-il ?

Gelati Cut est le deuxième produit de Variety Cut 1'13'' (Mambo King), gagnante de deux courses et de près de 85.000 €, ainsi que placée de Groupe III, déjà sous l'entraînement de Romain Larue. Les trois premiers produits de Variety Cut sont gagnants, incluant Gelati Cut, le meilleur d'entre eux, de loin. Le quatrième est Jazzy Cut, un mâle de 2 ans par Goetmals Wood. La deuxième mère, Ivida 1'16'' (Kimberland- 7 victoires et 78 305 €), est le fruit d'un inceste (3x3), ayant la même arrière-grand-mère, Isésia 1'20'' (1952-Loudéac), des deux côtés de son pedigree.

8e | SULKY 5 ANS QUALIF 5 - PRIX JOCKEY
Att - 2700 m - Groupe 2 - 100 000 €
GELATI CUT 1'12"4
Coktail Jet x Variety Cut (Mambo King)
Driver : G. Gelormini - Entraîneur : R. C. Larue
Propriétaire : E. d. Windcut - Eleveur : E. d. Windcut
2e Gout Baroque 1'12"5
3e Go On Boy 1'12"6
4e : Grand Art - 5e : Gala Tejy - 6e : Ganay de Banville - 7e : Galius
A voir aussi :
...
Cleangame débute sa tournée des régions

La brillante démonstration de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le Prix d'Eté (Gr.2), dimanche 11 septembre, prouve que le champion de Jean-Michel Bazire a retrouvé toutes ses sensations. Son entraîneur avait, à chaud, évoqué le Grand Prix de la Fé...

Lire la suite
...
Imhotep Madrik de plus en plus fort

Après un premier succès à Vincennes décroché le 1er septembre au prix d'un extrême courage, Imhotep Madrik (Prodigious) a réitéré mais avec une marge nettement plus confortable. Le parcours du jour, les 2.175 mètres de ...

Lire la suite
...
100e victoire d'Emilie Le Beller,
ce mardi à Vincennes

Cela faisait presque dix mois qu'Emilie Le Beller n'avait pas franchi le poteau d'arrivée en tête à Vincennes. La dernière fois, c'était le 30 novembre dernier, en selle sur Héros du Pré (Rieussec) qui se permettait de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite