... ©Scoopdyga
Actualité - 23.08.2021

Idylle Speed remonte à loin

Sa Bourbonnaise a été une compétitrice et une reproductrice hors pair.

Révélation, attendue, du semi-classique Prix Guy Deloison, samedi, à Vincennes, Idylle Speed 1’13’’ met en avant l’élevage Triguel, en association avec Claire Angéliaume, en même temps que l’entraînement de François-Pierre Bossuet et les débuts d’étalon de Carat Williams. Elle est aussi un crédit de plus à mettre à l’actif de la descendance de l’exceptionnelle Sa Bourbonnaise.

Signant son cinquième succès en huit courses dans le Prix Guy Deloison, Idylle Speed y offre son premier Groupe II à son entraîneur, François-Pierre Bossuet, qui la tient en grande estime depuis longtemps et n’est pas surpris par la victoire de sa protégée : « Elle est dure et courageuse. Une fois devant, je savais qu’elle n’allait pas lâcher prise et tenir ses rivales en respect. » Des propos que confirme Franck Nivard, le driver de la pouliche : « Elle n’a pas besoin des autres. C’est ce qui fait sa force. Elle est de la trempe des meilleurs. » Cette propension à dominer son sujet à la régulière, au train, sans craindre les représailles, Idylle Speed est en droit de la tenir de son quadruple ancêtre, le chef de race Kerjacques (7x5x6x4), réputé transmettre beaucoup de dureté et de ténacité. D’ailleurs, son propre père, Carat Williams 1’10’’, n’a-t-il pas obtenu son bâton de maréchal sur les 3 000 mètres de la grande piste, à la faveur de son Critérium des 5 Ans victorieux ? Une chose est sûre : le fils de Prodigious 1’11’’ donne là, dès sa production initiale, un premier vainqueur semi-classique et de Groupe 2.
Une descendante de Sa Bourbonnaise, en connexion avec Guy Deloison

Du côté maternel, Idylle Speed est de grande naissance, non pas tant parce qu’elle est la sœur du classique et placé du Prix du Président de la République Forever Speed 1’14’’ m. (Uriel Speed) – quoique cela soit, déjà, fort appréciable –, mais parce qu’elle descend, en ligne directe, de la championne et matrone Sa Bourbonnaise 1’23’’ (1940-Karoly II), laquelle figure, dans son pedigree, en position de cinquième mère. Élevée dans l’Allier, Sa Bourbonnaise se montra aussi douée attelée que montée, bien que de petite taille. Elle obtint ses titres majeurs dans le Critérium des 4 Ans, le Prix du Président de la République, le Critérium des 5 Ans et le Prix de Normandie, voire dans le Prix des Centaures et dans deux Prix de Sélection. Elle fut ensuite troisième du Prix d’Amérique, à 7 ans, sous les couleurs du même Guy Deloison auquel Idylle Speed a rendu hommage en vainquant samedi.

Sa Bourbonnaise : une reproductrice à l’aune de la compétitrice

Sa Bourbonnaise allait être une reproductrice à l’aune de ce qu’elle fut en tant que compétitrice, engendrant quatre sujets classiques, à savoir Hermès D 1’20’’ (Kairos), futur fameux étalon, Infante II 1’14’’ (Hernani III), qui compta parmi les grandes rivales de Jamin, puis produisit Sabi Pas 1’17’’, le père de Fakir du Vivier, Jalna IV 1’21’ (Kairos), qui allait devenir la mère de Roquépine et tutti quanti, et Le Postillon 1’20’’ (Hernani III), au caractère malheureusement ombrageux, mais qui engendra tout de même Axius, le champion d’Henri Desmontils, deux fois vainqueur du Prix de France et deux fois deuxième du Prix d’Amérique.


Sa Bourbonnaise traça donc tant par ses fils que par ses filles. Idylle Speed provient de l’une d’entre elles, Sandra 1’22’’ (Jamin), mère de la classique Natacha du Buisson 1’16’’ (Amyot), deuxième du Critérium Continental, entre sa proche parente, Neuilly, et Noble Atout, et, dans la perspective qui nous intéresse, de Goufferne (Patara), dont la descendance est illustrée par plusieurs chevaux de Groupe 1 ou de Groupe 2, tels Cortès 1’19’’ m. (Saint-Léger des Trotteurs), Ramsey du Ham 1’11’’ (deuxième du Prix des Ducs de Normandie), Forever Speed et, maintenant, Idylle Speed.
De Goufferne pour aller jusqu’à cette dernière, on passe par Ufania du Buisson 1’20’’ m. (Mon Ouiton) et Prudence du Ham 1’13’’ m. (Hulk des Champs), lauréate de quatre courses, dont deux, sous la selle, à Vincennes et dont les deux produits répertoriés, postérieurs à Idylle Speed, sont autant de pouliches, en l’espèce Jaïn Speed, une fille de Diablo du Noyer, et Kim Speed, une fille d’Uriel Speed, propre sœur, donc, de Forever Speed.


Les bons comptes d’Osarus Trot

À l’instar de son frère aîné, Forever Speed, Idylle Speed provient des ventes de yearlings sélectionnés d’Osarus Trot. C’était en 2019, sur l’hippodrome d’Argentan. La fille de Carat Williams était présentée par le Haras d’Ecouché (Marie Tourainne et Nicolas Menand), pour le compte de l’élevage Triguel, et le marteau tombait à 25 000 €, la pouliche étant adjugée à Franck Morineau, celui sous les couleurs duquel elle s’exprime présentement. L’occasion de rappeler que, si Osarus Trot n’œuvre pas depuis très longtemps sur le marché des yearlings, l’agence dirigée par Emmanuel Viaud n’en a pas moins vite annoncé la couleur, révélant, dès la première année, Eridan (Critérium Continental) et Eléa Madrik, double lauréate semi-classique, puis le susnommé Forever Speed, classique, ou encore les semi-classiques Espérance du Mont, Girolamo et Guerrier Royal, jusqu’à Idylle Speed aujourd’hui. Rappelons également qu’Osarus Trot lance la saison des ventes de yearlings cet été, ce jeudi, à Argentan, où une centaine de lots sont attendus sur le ring, à partir de 13 heures, avec, en tête d’affiche, le premier produit, un mâle par Atlas de Joudes (Ready Cash), de la championne montée, millionnaire en euros, Bellissima France, gagnante des Prix de Cornulier et de Normandie.

Prodigious 1'11''1 Goetmals Wood 1'11''9
Carat Williams 1'10''7 Imagine d'Odyssee
Miss Williams 1'16''9 Sancho Panca 1'15''2
IDYLLE SPEED Quara Williams 1'17''1
Hulk des Champs 1'13''5 Blue Dream 1'14''9
Prudence du Ham 1'13''7 Olga de Riviere 1'16''9
Ufania du Buisson 1'20''5 Mon Ouiton 1'16''3
Goufferne
A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite