...
Actualité - 27.08.2021

Une vacation en clair-obscur

Première vente qui ouvre la séquence du marché public des yearlings, le rendez-vous proposé par Osarus Trot à Argentan, ce jeudi, s’est montré décevant en terme de volume d’activité, produisant des indicateurs tous orientés à la baisse. Avec 41 % de vendus et un prix moyen de 10.098 €, la vacation se conclut en clair obscur.

La vente de yearlings sélectionnés d'Osarus Trot n'a pas connu d'effusions. Avec un prix moyen qui passe tout juste de la barre symbolique des 10.000 €, Emmanuel Viaud, directeur général d'Osarus en est naturellement conscient. Au moment du debrief, il analyse : « Les lots les plus importants, que nous avions évalués à un tarif de marché connu, sont plutôt dans nos estimations. Par contre, sur les lots du marché inférieur, les tarifs se sont montrés décevants. Il n’y a pas trop de clientèle pour ces poulains-là. Le marché n’est vraiment pas facile pour cette catégorie de chevaux. La vraie satisfaction pour nous concerne les bons retours que nous avons eus sur l’organisation de la vente. Franck Bézier a fait un très bon travail préparatoire tout ce printemps et cet été. Au-delà des chiffres, je suis satisfait de l’organisation et de l’ambiance. »
Comme le relève Emmanuel Viaud, c'est sans doute la partie haute du marché du jour qui peut nourrir quelques satisfactions avec dix lots qui sont partis dans la fourchette de 15.000 à 30.000 €. Cette dernière somme représente la plus haute enchère de la session, atteinte par quatre lots.

Trois rachats à plus de 30.000 €
Il faut aussi noter que trois rachats supérieurs à 30.000 € ont été réalisés : un à 45.000 € par Pascal Berthou (Ecurie Smart) pour le lot 40G, Kiss Me Smart (Un Mec d'Héripré), une sœur de Fighter Smart, et deux à 35.000 €. Parmi ces deux derniers, on relève le seul produit de Face Time Bourbon du catalogue (lot 77), une pouliche rachetée par son éleveur qui en attendait 40.000 €.
Du côté des acheteurs
Dans l'ordre d'apparition sur le ring, le premier des quatre tops à 30.000 € a été Keira Smart (Timoko), le lot 40E. Acquise par Jean-Philippe Raffegeau (le premier acheteur de la vacation avec trois lots pour un total de 71.000 €), elle sera l'objet d'une association avec Thierry Massicot, le propriétaire par exemple de Get Happy. L'entraîneur nous a appris : « C’est une belle pouliche que j’ai vue chez son éleveur, l’Ecurie Smart. Je l’ai achetée en association avec Monsieur Massicot. J’aime beaucoup son papier maternel. Il y a beaucoup de gagnants et de bons éléments à toutes les générations. »
Juste après, le courtier Christian Le Barbey faisait aussi afficher 30.000 € pour le numéro 40F, Kick Off Smart (Captain Sparrow), dont la mère, Dona de Vandel (Sam Bourbon), est une sœur d'Hadès de Vandel (Ganymède). Il nous a commenté en ces termes cet achat : « C’est un bon poulain qui possède un papier d’étalon. On va créer une association autour de lui, une sorte de syndicat dans lequel Pascal Berthou [Ecurie Smart] conservera une part. »
Il faudra ensuite attendre le lot 56 et l'entrée de Kaiser Fligny (Ni Ho Ped d'Ombrée) pour revoir le marteau tomber à 30.000 €. C'est cette fois Christophe Bridault qui a le dernier mot. Le courtier nous apprend : « C’est un numéro qui a été très bien présenté par le Haras de Fligny et que j’avais coché et vu en amont. Ce poulain a un très beau modèle et il est destiné à un client. Nous l’avons eu au prix maximum que nous nous étions fixé. »
Dernier lot à atteindre 30.000 €, Kerlane Madrik (Bold Eagle) est revenue à Jean-Philippe Raffegeau qui nous dit sur cet achat : « J’avais coché et vu cette pouliche présentée par l’Elevage Madrik. Elle est assez longue et appartient à une famille vivante. Elle est destinée à un client mais je resterai en association avec lui. Nous nous étions fixés comme limite de prix 30.000 € C’est donc parfait. »

Le prochain rendez-vous d'Osarus Trot
Au sujet du déroulement du jour, Franck Bézier, en charge de l'organisation, a toutes les raisons d'être satisfait et nous déclare : « Cela s’est bien passé. J’avais à cœur que l’accueil soit réussi et cela a été le cas. Les chevaux étaient bien présentés, les préparateurs ont bien travaillé. » Du côté d'Emmanuel Viaud, il est d'ores et déjà question du prochain rendez-vous : « On est maintenant tournés vers notre nouvelle vente de Laval du 7 octobre avec un salon d’exposants qui aura lieu toute la journée et commencera dès 9 heures le matin. On repart du bon pied, c’est bien. Je suis content de chaque nouveauté et ce rendez-vous sera composé en grande partie de chevaux à l’entraînement et d'un volet élevage avec des juments, des foals, des yearlings. Il y aura des chevaux appartenant à des familles mayennaises qui sont habituellement peu vendeuses comme les familles Dreux et Bigeon. Il y aura aussi des chevaux de Franck Leblanc par exemple. »

Kaiser Fligny

Kick Off Smart (Captain Sparrow), l'un des quatre top-prices à 30 000 €

A voir aussi :
...
Trois heures et demi de feu à Lexington !

Ce qui interpelle dès le début c'est le rythme de l'actionneur en tribunes. Une sorte de rap hippique endiablé séquencé par des coups de marteau finalement discrets dans ce flux de paroles quasi ininterrompu. En l'espace de ...

Lire la suite
...
20 restants dans le Saint-Léger à Caen

Alors qu'ils étaient 22 engagés validés lundi, le premier forfait du Saint-Léger des Trotteurs (Gr.1) n'a pas vu la liste profondément bouleversée. Ils sont encore 20 restants ce mardi, à la veille de la déclaration des partants ...

Lire la suite
...
Jack Tonic :
une réussite en forme d’hommage

Valeur montante au sein de la génération des 3 ans, venant de s’octroyer deux Groupes 3 consécutivement, Jack Tonic 1’12’’ (Charly du Noyer) est de grande naissance, sa famille maternelle remontant à la championne et matrone Neuilly 1’16’’ (1979-Amyot), puis à la ...

Lire la suite
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite