... © DR
En bref - 27.08.2021

Anne-Laure de Bourbon-Busset Le coup de pouce de "Destin"

Tout au long du mois d'août, 24H au trot se met à l'heure des ventes. Vous trouverez chaque jour le portrait d'un acteur, qu'il soit éleveur/vendeur, acheteur, consigner ou courtier. Voici le vingt-sixième épisode.

Anne-Laure de Bourbon-Busset élève des trotteurs depuis plusieurs décennies et, de tout temps, elle les a présentés aux ventes. D'Opale de Busset, hier, la première qu'elle vendit, au début des années 1980, aux "K" d'aujourd'hui, au nombre de seize, se partageant entre treize à Deauville et trois à la vacation du Marault, elle est d'une fidélité sans faille au marché public du yearling trotteur.

Anne-Laure de Bourbon-Busset est venue aux chevaux par hasard, car elle n'y avait aucune prédisposition familiale. Alors établie en région parisienne, elle rencontre Louis Derieux, l'homme du Haras du Ril , et c'est à son contact qu'elle se prend de passion pour les trotteurs. Ayant une propriété familiale dans l'Allier, à Busset, non loin de Vichy, elle fixe son élevage là-bas. S'étendant sur cent vingt hectares, le domaine abrite aujourd'hui quelque vingt-cinq poulinières et leurs produits, qui appartiennent à la maîtresse des lieux et à ses associés, ainsi qu'à certains amis. Les meilleurs élèves maison se nomment Rhum de Busset et Destin de Busset, tous deux classiques, l'un placé du Critérium des 3 Ans, l'autre l'ayant tout bonnement gagné, avant de remporter également le Prix de Normandie et de se classer troisième du "Cornulier": « C'était vraiment très bien, se souvient Anne-Laure de Bourbon-Busset. Je voudrais renouer avec un cheval de la trempe de "Destin" ! Je l'avais présenté aux ventes à Vincennes et il avait été acheté 80.000 francs (N.D.L.R.: environ 12.000 euros) par Ulf Nordin. Plus récemment, il y a eu Gemme de Busset, une "Brillantissime" de valeur semi-classique. Nous l'avions vendue 30.000 euros à Frédéric Sauque, pour Philippe Allaire. De même, cette année-là, ils nous avaient acheté Géronimo de Busset, également par Brillantissime, pour 150.000 euros. C'est là, en association avec l'Ecurie du Centre-Est, notre "top-price", à ce jour, aux ventes. »

« Difficile de faire un choix, car on les aime tous ! »

Parmi les treize yearlings qu'elle délègue, cette année, à Deauville, onze appartiennent à Anne-Laure de Bourbon-Busset, en propre ou en partenariat avec l'Ecurie du Centre-Est, sachant que les deux restants sont la propriété de l'Ecurie des Ludels, un client du haras. Six d'entre eux sont présentés par ses soins, tandis que les sept autres sont préparés au Haras des Chardonnets : « Sur un plan pratique, commente notre interlocutrice, il ne m'est pas possible de les présenter tous, même si j'ai quelqu'un de compétent et efficace à mes côtés en Marlène Fétiveau. Alors j'en envoie une partie au Haras des Chardonnets, chez les Lebrun, qui font bien leur travail. Il est toujours difficile de détacher un ou plusieurs yearlings dans un lot, car on les aime tous ! Disons que, cet été, mes espoirs reposent, en particulier, sur un magnifique fils de Brillantissime, dont le frère aîné vient de gagner, dès sa deuxième sortie, aux Sables, sur une belle fille de Royal Dream, dont nous avions bien vendu le frère l'an dernier, à 45.000 euros, ou encore sur une pouliche par Davidson du Pont et une descendante de la toute bonne Peccadille, qui manque un peu de taille mais a un caractère très intéressant. »

A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite