...
Actualité - 28.08.2021

L'ascenseur émotionnel signé clegs des champs

C'est un été dont Thierry Raffegeau se souviendra longtemps. Après avoir craint le pire à la fin du mois de juin après que Clegs des Champs a échappé et a glissé occasionnant des plaies en allant au paddock, le colosse breton a eu du mal à contenir son émotion, samedi, après la 24ème victoire de son pensionnaire qui égale son record personnel (1'10''7) en remportant le Prix Camille Lepecq, son 9ème Groupe 2.

«Il n'y a pas à rougir d'être deuxième de celui qui est certainement le meilleur cheval monté aujourd'hui. » L'appréciation en forme d'hommage d'Anthony Barrier, le jockey d'Etonnant (Timoko), co-détenteur du record général de Vincennes au monté et battu sans excuse, situe bien la nouvelle grande performance réalisée par Clegs des Champs (Legs du Clos) dans cette édition du Prix Camille Lepecq (Groupe 2). Cette victoire est d'autant plus remarquable qu'elle est obtenue dans des conditions pour le moins particulières. Suite à une glissade son cheval dix jours après son succès dans le Prix Paul Delanoé (le 15 juin), Thierry Raffegeau, qui n'était pas présent ce jour-là dans le centre d'entraînement de Jean-Yves Rozé car il était en train de passer le stage pour la licence d'entraîneur public (obtenue haut la main), a bien eu conscience qu'ils étaient passés à deux doigts de la catastrophe : « Sa carrière aurait très bien pu s'arrêter-là. Il a
touché à la pointe de l'épaule, au genou et à la hanche. Au final, il s'en est vraiment bien sorti ». Mais il a fallu courir après le temps pour espérer être au départ du Prix Camille Lepecq, ce samedi, qui figurait initialement au programme du hongre âgé de 9 ans. L'entraîneur breton est alors passé par tous les stades, dans une période de doute où espoirs et désespoirs se sont succédé, ce qui explique son émotion après ce brillant succès. « Il n'a recommencé à travailler que depuis le 1er août et il n’y avait pas de temps à perdre, revient-il. On l’a travaillé tous les deux jours, dimanche compris, même s'il n'est pas toujours simple à travailler. J'avais peur qu’il ne manque de rythme. » C'est donc dans ces conditions que Clegs des Champs, sous les yeux de ses éleveurs, Jean et Yvette Vallée, venus de leur chère Bretagne, a égalé son record de vitesse (1'10''7) qui remontait au mois de février 2019. Deux ans et demi plus tard, il est donc toujours aussi fort. « C’est un crack ! Malgré cette préparation écourtée, il a montré qu’il était prêt, si bien que je me demande s’il faut vraiment le travailler dur », s'interroge Thierry Raffegeau. Surtout que malicieux Clegs des Champs a poursuivi l'ascenseur émotionnel par lequel il a fait passer son entourage ces dernières semaines en se montant un court instant fautif peu après le départ, David Thomain réussissant la prouesse de le remettre au trot.

Jefs des Champs, la relève
Aux premiers jours du mois d'août, Jefs des Champs, le petit frère de « Clegs » par Bon Copain, a passé avec succès son test en se qualifiant à Meslay-du-Maine dans la réduction kilométrique en 1'20''4 (attelé). Il appartient à l'Écurie du Feu, dans laquelle le fils de Jean-Yves Rozé est associé avec des amis. Le poulain concentre les espoirs des époux Vallée qui avaient acheté Proserpine (Fortuna Fant) à l'issue d'un réclamer après lequel elle n'a couru qu'une fois, étant victime d'un abcès. Ses anciens exploitants laitiers installés à Bruc-sur-Aff (Ille-et-Vilaine) au lieu-dit des Champs, ont transmis leur passion à leurs enfants mais n'ont toujours que deux poulinières. Proserpine a eu cette année une femelle de Vigove.


« Il s’est retrouvé loin avant de faire son effort dans la montée. Dans le dernier tournant, David (Thomain) me dit qu’il est facile. À 100m. du poteau, il remet toujours un coup de reins, ce qui est la marque des cracks. Aujourd’hui [lire samedi], on lui a mis un débouche-oreilles pour compenser le risque qu’il ne soit pas prêt. David a débouché de bonne heure mais cela l’a bien motivé », poursuit encore Thierry Raffegeau.


Des battus sans regrets
Les adversaires directs de Clegs des Champs reconnaissent volontiers sa supériorité. « Même si on est battus, il faut retenir que cela a été une très belle course, souligne ainsi Richard Westerink à propos de la 2ème place d'Etonnant. On ne peut être que content. Il tourne de mieux en mieux. S’il devance Boss du Méleuc, je crois que c’est d’ailleurs parce qu’il négocie mieux qu’avant ce passage. » Pas le moindre regret non plus dans les propos de Yannick-Alain Briand après la 3ème place de Boss du Méleuc (Lucky Blue) : « Il a eu un peu de peine à accrocher le wagon dans le dernier tournant mais s’est bien relancé ensuite et a fini aussi bien que les deux premiers. Il est toujours au même niveau. On sait que « Clegs » est meilleur que lui et qu'Etonnant est redoutable sur ce parcours ».

D'où vient-il ?

Clegs des Champs est l'un des trois vainqueurs engendrés par Proserpine 1'22'' (Fortuna Fant), avec, notamment, Val des Champs 1'15'' (Hello Jo), gagnant de deux courses, y compris à Vincennes, et de plus de 55.000 €. Proserpine est issue de Quabrina d'Arc (1982-Patara), à laquelle on doit huit vainqueurs et qui est la soeur de Pontcaral 1'17'' (Chambon P). Celui-ci fut un 2 ans et un 3 ans de premier plan, sous la houlette d'Ali Hawas, grand spécialiste des jeunes chevaux, lauréat, tour à tour, du Critérium des Jeunes, du Prix Capucine, aujourd'hui Prix Albert Viel, du Prix de l'Etoile et du Championnat Européen des 3 Ans. Quant à Legs du Clos 1'13'', le père de Clegs des Champs, il n'est autre que le gagnant de l'édition 2003 du Prix du Président de la République, en un temps alors record. Proserpine est présentement suitée d'une femelle de Vigove et rencontre, ce printemps, Scipion du Goutier.

5e | PRIX CAMILLE LEPECQ
M - 2175 m - Groupe 2 - 100 000 €
CLEGS DES CHAMPS 1'10"7
Legs du Clos x Proserpine (Fortuna Fant)
Jockey : D. Thomain - Entraîneur : T. Raffegeau
Propriétaire : J. Y. Roze - Eleveur : J. B. Vallee
2e Etonnant 1'10"8
3e Boss du Meleuc 1'10"8
4e : Egao Jenilou - 5e : Boston Terrie - 6e : Dynamite Marceaux - 7e : Diamant de Treabat
A voir aussi :
...
Grégor impressionne Charley Mottier

Auteur d’une année 2021 remarquable avec six victoires à la clé avant sa course de ce mercredi aux Sables-d’Olonne dans le Trot Open des Régions – Ouest réservé aux chevaux de 5 ans, Grégor (Rolling d'Héripré) a ...

Lire la suite
...
Izoard Védaquais reçu 10/10

Démonstration, c'est le mot juste pour qualifier la nouvelle victoire de l'impressionnant Izoard Védaquais (Bird Parker) ce mercredi aux Sables-D'Olonne. Pour sa rentrée après plus de deux mois sans compétition, le représentant de Philippe ...

Lire la suite
...
Imoko Atout confirme ses constants progrès

Dans l'épreuve qualificative à Le Trot Open des Régions - Grand Nord réservée aux 3 ans, Imoko Atout (Timoko) a facilement dicté sa loi. Le pensionnaire de Guillaume Jouve montre un nouveau visage depuis sa castration. Ce mercredi, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite