... © ScoopDyga
Actualité - 30.08.2021

Eric Raffin aux sulkys de Gunilla d'Atout et Hirondelle Sibey

On entre dans la grande semaine qui mène à la réunion aux deux Critériums. Samedi prochain, 4 septembre, à Vincennes, les meilleurs 4 et 5 ans s'affronteront dans leur grande épreuve annuelle respective pour attribuer le titre au meilleur d'entre eux. Lors de cette dernière ligne droite, 24H au Trot vous livrera les dernières informations, décisions et faits dans une chronique spéciale. Dans ce premier rendez-vous, c'est Eric Raffin qui lève déjà le voile sur la décision la plus attendue pour l'épreuve des 4 Ans. Le Sulky d'Or a choisi Hirondelle Sibey, au détriment d'Helgafell. Chez les "G", son choix s'est porté sur Gunilla d'Atout.

L'option prise par le double Sulky d'Or en titre n'est pas anodine. On se rappelle en effet d'une décision contraire lors du Critérium des 3 Ans dans lequel Hirondelle Sibey avait été une "note" pour finir alors que le Vendéen avait été disqualifié avec Helgafell. Cela entraîne aussi un jeu de dominos. En optant pour Hirondelle Sibey (Gazouillis), qui pour le remplacer sur Helgafell (Charly du Noyer) ?
En tout cas, le choix pouvait s'avérer cornélien et Eric Raffin nous a justifié celui fait dans le Critérium des 4 Ans sous deux angles. S'il « lâche » Helgafell, c'est plutôt dans un esprit gagnant-gagnant, pour lui comme pour le cheval après trois disqualifications lors des quatre dernières sorties communes : « Les dernières fois que j’ai mené Helgafell, cela s’est mal passé. Pour lui, cela ne va être que bénéfique de changer de driver. C’est pour cela que j’ai fait ce choix-là. »
Ce sera donc Hirondelle Sibey. Et cela ne s'apparente pas par ailleurs à un choix par défaut [lire page suivante]. Dans le Critérium des 5 Ans, il a opté également pour une jument avec Gunilla d'Atout (Ready Cash).

Un point sur les pelotons
Critérium des 4 Ans : 17 engagés
Candidat déclaré forfait qui était attendu : Hédé Darling
Critérium des 5 Ans : 18 engagés
Aucun absent de premier plan notable


CRITÉRIUM DES 4 ANS

■ Leader de sa promotion chez les pouliches lors du premier semestre, Hirondelle Sibey (Gazouillis) fera partie des candidates les plus en vue samedi, d'autant plus qu'Eric Raffin en a fait sa partenaire. Elle a conclu cinquième lors de sa dernière sortie préparatoire, dans le Prix Guy Le Gonidec, n'obtenant pas le classement attendu. Son driver est revenu pour nous sur cette prestation, justifiant son choix : « En dernier lieu, elle était plaquée. En deuxième épaisseur, dans une épreuve qui marche 1’12’’2 pour la gagnante, c’était infaisable. Elle affrontait des pouliches qui étaient déferrées pour la première fois alors qu’elle est habituellement pieds nus. Elle s’est bien comportée. Elle court le Critérium avec le gros numéro et a une chance. Sa dernière course nous a un peu refroidis et on sera moins « chauds » tout simplement mais la pouliche devrait être dans les trois ou quatre premiers. Je pense que les mâles et les femelles sont très proches. Ce sera des questions de parcours. Ce n’est jamais le même qui gagne les semi-classiques, sauf Hirondelle Sibey qui en a remporté quatre de suite, et ce sera le parcours qui fera la différence. »

■ Si la température a pu descendre d'un cran dans le camp d'Hirondelle Sibey, elle a au contraire monté en flèche dans celui d'Hanna des Molles (Village Mystic), éblouissante gagnante de la dernière épreuve qualificative. Alexandre Abrivard, son partenaire, nous apprend : « Elle a fait sensation la dernière fois parce que nous avions préparé comme il faut cette course pour les seules pouliches. Avant cette victoire, on pensait être barrés par les mâles dans le Critérium. Comme elle a été très bonne, on se doit maintenant d’y croire dans le Critérium. Avec elle, on avait un peu « bricolé » toute l’année, depuis l’hiver jusqu’à la semaine dernière, car elle ne disposait pas de bons engagements, avec que des courses européennes contre les mâles qui étaient difficiles. On a fait en sorte de l’amener à 100 % pour la course pour pouliches et on a vu de quoi elle était capable. Sur ce qu’elle a fait l’autre jour, elle peut rivaliser dans le Critérium. Normalement, elle devrait encore monter sur sa dernière course car elle n’a pas pris dur. Si elle répète sa performance et a un parcours limpide, elle peut être dans les trois premiers du Critérium. »



CRITÉRIUM DES 5 ANS

■ C'est dans un véritable exploit que se lance Gunilla d'Atout (Ready Cash) dans le Critérium des 5 Ans. Celle qui a remporté les opus des 3 et 4 Ans a été absente pendant quasiment un an et vient d'effectuer sa rentrée. Eric Raffin a donc décidé de l'accompagner samedi en se mettant à son sulky. Il nous explique : « D’allures, elle était parfaite lors de sa rentrée mais en a trop fait. Elle a beaucoup tiré. On va s’évertuer à ce qu’elle ne tire pas dans le Critérium. On ne s’occupera pas de la course au début et on essaiera de se faire ramener. Elle aura sans doute encore besoin d’une vraie course mais je ne serais pas surpris qu’elle finisse dans les cinq premiers. C’est une jument de classe, qui a gagné les Critériums des 3 et 4 Ans et n’a rien à prouver à ce niveau. Sébastien [Guarato] sait parfaitement préparer ces grands rendez-vous. Elle ne va pas gagner mais va être à l’arrivée. »

■ Sur sa récente démonstration dans le Prix Jockey (Gr.2), alors même qu'il effectuait une rentrée, Gelati Cut (Coktail Jet) est devenu le favori de nombreux observateurs. Son entraîneur Romain Larue nous a donné ce lundi à Vincennes les toutes dernières nouvelles : « Il est vraiment bien. Je l’ai travaillé ce lundi et j’ai retrouvé le cheval d’avant son souci de santé. Sa course de rentrée lui a fait beaucoup de bien. Par contre, certains concurrents n’ont pas fait leur course, comme Ganay de Banville ou Galius. On l’a couru de manière offensive car il était trois mois sans compétition. Il était excité, il avait envie. Il faut maintenant espérer qu’il fasse la même course dans le Critérium et ses adversaires aussi. Sa préparation s’est bien passée car je l’ai beaucoup sorti sur les hippodromes. Durant les quinze derniers jours, j’ai juste entretenu sa condition. On est bien. Il sera présenté quasiment comme la dernière fois. Il aura seulement un mors moins dur. Il a gagné toutes distances, sur 2.700 et 2.850 à Vincennes. C’est aussi l’un des plus faciles à driver dans le peloton du Critérium. Il sait tout faire, il est super cool en course. Cela devrait être une course avec du train et il faudra sans doute vite monter pas loin de la zone rouge. »

Dans notre prochaine édition :
■ Estelle Dessartre sur Harvest de Bulière : « Je pense qu’il peut être trois, quatre ou cinq en courant super bien, voire même gagner avec un très bon parcours. Ce ne serait pas une surprise de le voir gagner. »
■ Séverine Raimond sur Galius : « Il n’est pas encore très endurci et je pense qu’il sera encore meilleur l’année prochaine. Une course reste une course et on ne focalise pas tout sur ce Critérium. La carrière ne fait que commencer pour Galius. »

A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite