...
Actualité - 02.09.2021

Un lancement sur des bases sélectives mais supérieures à 2020

Il dégage quelque chose de plus que les autres
Antoine Besnard

À MI-PARCOURS DU JOUR 1. La première partie du jour 1 de la vente de yearlings sélectionnés d’Arqana Trot lance les trois jours de vacation sur la même base que l’an dernier. Après 77 numéros, soit la moitié des numéros de la session, le prix moyen s’établit à 43.000 €. C’est plus que le jour 1 équivalent de 2020. Les investisseurs étrangers ont joué leur rôle mais les acheteurs français ont également été très actifs. Le marché s’avère au premier regard, à chaud, sélectif avec une partie forte sur certains gros numéros mais un taux de vendus en baisse sur la précédente édition.

À mi-parcours de la première session, au numéro 80 (sur 150), le premier indicateur que l’on peut extraire est à la hausse : le prix moyen est à 43.106 € contre 40.778 € sur l’ensemble de la séance en 2020. Le taux de vendus est en revanche en retrait sur l’an dernier. Le top-price s’est élevé à 230.000 € pour le lot 55, nommé Knight Moves, un fils de Ready Cash et Radysin America (Donato Hanover), rattaché au stud-book suédois. Le poulain a été acheté par les frères Martens pour le compte de Jean-Marie Mespreuve. À titre de comparaison, le top de 2020 de la journée 1 avait été établi par Jazz In Bellay à 140.000 € et seuls trois lots dépassaient la barre de 100.000 €. C’est à ce moment de la séance un scénario totalement inédit avec un top étranger ! Au moment où nous bouclons ce numéro, c’est toujours ce numéro atypique qui occupe le sommet.

Un début de session timide
Le début de vacation a semblé timide, voire même poussif pour certains acteurs rencontrés dans les travées. Comme un petit moment de flottement et d’inquiétude avant que la machine des enchères ne se lance vraiment. L’annonce du rachat du lot 16 à 130.000 €, Kevert, un fils de Carat Williams présenté par Jean-Pierre Dubois (Haras de la Beauvoisinnière), a contribué à cette impression. Idem avec le lot 26, Kid d’Echal (Ready Cash et Cadix du Vivier), racheté 155.000 € par Jean-Pascal Bragato. Les trente premiers numéros ont été timides avant l’entrée en scène du coach.

Un marché toujours emmené par Ready Cash
Mickaël Cormy fait en effet monter à 140.000 € les enchères pour Kimba du Noyer (Ready Cash), le lot 35, dont la mère Edène du Noyer est une sœur de Charly du Noyer. L’entraîneur intervient pour le compte d’Antoine Griezmann dont on apprenait le matin même de cette vente qu’il retournait à son club espagnol précédent, l’Atletico de Madrid. Le mercato du foot là-bas, le mercato des yearlings à Deauville, avec le même acteur.

Quelques tendances
■ une belle présence des acteurs du galop (avec Filipo Ezri et un associé de Florent Fonteyne sur Kronos de Vandel (lot 85) à 175.000 €).
Ready Cash monopolise toujours le haut du tableau des résultats.

Peu après, le lot 59, Kodiac de Vandel (Ready Cash) faisait tomber le marteau à 160.000 €. Il s’agit du top des yearlings français à l’heure où nous bouclons. Gilles Curens a effectué cet achat pour le compte de Filipo Ezri, propriétaire plus connu au galop mais ayant déjà connu de beaux succès au trot, notamment avec Quazako, il y a dix ans.
À noter que les six tops, en incluant le lot 88 à 175.000 €, à l’heure où nous bouclons sont des produits de Ready Cash.

LE TOP

#55 // 230.000 €
Knight Moves
Ready Cash et Radysin America (Donato Danover)

La bataille d’enchères a été longue entre les frères Martens et leur propriétaire Jean-Marie Mespreuve et un enchérisseur au restaurant.
L’avis de Christophe Martens : « La lignée maternelle n’a donné que des chevaux qui ont trotté. Il est par Ready Cash, un des meilleurs étalons du monde. Son prix est normal. Au départ le client voulait s’arrêter à 200.000 € mais il a tenu finalement à continuer pour l’avoir à 230.000 €. »
L’avis de Vincent Martens : « On va d’abord le débourrer et on décidera ensuite pour son début de carrière. S’il faut par exemple l’envoyer en Suède ou non. »
■ L’avis de Jean-Marie Mespreuve : « Ce n’est pas uniquement la passion. Il y a l’amitié et la conviction d’arriver à Vincennes avec le meilleur. Ca, c’est le but. C’est sur les conseils de Christophe et Vincent Martens. C’est un peu malheureux qu’il soit suédois mais on va bien gérer la situation. C’est un achat de raison mais aussi un coup de cœur. »

LE 2E TOP DE LA VENTE
#85 // 175.000 €
Kronos de Vandel
Ready Cash et Athena de Vandel (Prince Gédé)
L’avis de Florent Fonteyne (Trotting Bloodstock), acheteur : « Le pedigree est exceptionnel. Athéna de Vandel était une très bonne jument de course. Mariée à Ready Cash, cela donne l’un des meilleurs pedigrees de la vente avec la souche Vandel qui est évidemment top. Le poulain nous avait plu quand on l’a vu « nature » au haras il y a trois semaines et il n’a fait d’évoluer depuis. C’est pour une association avec un propriétaire qui a déjà des chevaux depuis très longtemps. On s’est connu par l’intermédiaire des pur sang car on a été associés au galop. »
L’avis d’Antoine Besnard (vendeur) : « On savait qu’on allait faire une belle enchère car le poulain était vraiment magnifique. Durant sa préparation, il a dégagé quelque chose de plus que les autres. Sa mère nous a fait énormément plaisir et elle sort aussi de l’ordinaire. Elle est plus intelligente que les autres. Le client nous a dit qu’il voulait prendre son temps avec. Tant mieux car ce ne sera pas un 2 ans. »

L'ACHAT COUP DE COEUR
#59 // 160.000 €
Kodiac de Vandel
Ready Cash et Corona de Joudes (Saxo de Vandel)
L’avis de Filipo Ezri (acheteur) : : « Il est très bien né : Ready Cash et une mère qui a fait de belle chose et était estimée. J’ai acheté un peu de rêve. On va rêver pendant un an ou deux. J’ai eu bon cheval il y a quinze ans que j’avais déjà acheté sur un coup de cœur. Il était chez Pierre Levesque et s’appelait Quazako. J’aime beaucoup le trot et le trot, c’est un zéro de moins qu’au galop. Un tel pedigree en plat, c’est 1,5 M€. C’est un zéro de moins. Au trot, on peut rêver plus longtemps à dix fois moins cher. Ce n’est pas raisonnable ce que j’ai fait. J’ai 65 ans, je me fais plaisir. D’autres préfèrent les yachts, des tableaux. Je préfère un cheval. »

Dernière minute
Très actif parmi les acheteurs, Jean-Luc Bigeon a acquis trois lots à des prix élevés dont la 5e plus grosse enchère avec Kaporal, fils de Ready Cash et d'une soeur de Loumana Flor.

A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite