...
Belle émotion dans le clan de Girly Béco et notamment pour son entraîneur Maxime Bézier
Résultat de course - 03.09.2021

Girly Béco surprend et plante ses jalons

Aun peu plus de deux semaines du Prix de Normandie, on attendait surtout, dans cette dernière préparatoire, la "Présidente", Gladys des Plaines, ou encore Gospel Pat, rentrant, mais spécialiste du parcours, en l'occurrence les 2.175 mètres de la grande piste, et Granvillaise Bleue, soeur cadette de Vittel de Brévol, gagnant, précisément, de la célèbre course pour les 5 ans montés. On a été détrompé, avec la victoire, surprise, de Girly Béco (Tiégo d'Etang), tôt sur la jambe, occupant une bonne place dès le début, puis profitant de l'aspiration de Granvillaise Bleue dans la montée, avant de se montrer dominatrice dans la ligne droite, sur le pied de 1'11''8, le troisième meilleur temps de l'histoire de la course. Belle satisfaction pour Maxime Bézier, mentor de la jument, qui voyait celle-ci remporter son deuxième semi-classique, plus de dix-huit mois après sa victoire dans le Prix de Pardieu, sur le même tracé. L'entraîneur mayennais déclarait, en substance, sur Equidia Racing: "Elle a tout de suite été dans la course. Il fallait profiter de cette occasion, ce semi-classique n'étant pas l'objectif de tout le monde. Moyennant quoi, elle n'a pas dit son dernier mot sur les 3.000 mètres du Prix de Normandie. Je vais avoir un peu plus de pression dans les deux semaines à venir!" Jockey de Girly Béco, Guillaume Martin poursuivait: "La jument avait besoin de se faire réveiller. Là, avec le bonnet fermé, sans enrênement, pieds nus, elle était parfaite." Demeurée ferrée et ayant été le point de mire de la future lauréate, Granvillaise Bleue ne démérite pas et sera redoutable le jour J, comme Gladys des Plaines, ferrée elle aussi et longtemps attardée, avant de fort bien finir. "Elle est devenue très froide, paresseuse, constatait Mathieu Mottier, sur Equidia Racing, mais elle ne m'a pas déplu. Nous gardons notre chance sur les 3.000 mètres du Prix de Normandie."

Aptitude garantie

Girly Béco est restée la propriété de son éleveur, l'Ecurie Hervé Guérin. Elle est par Tiégo d'Etang, un vainqueur du Prix de Normandie, prochain objectif de la fille. Verveine Gédé, la mère, a gagné deux courses et 45.000 euros. Elle est par Diamant Gédé, telle celle qui a mis bas le jeune champion Italiano Vero. L'élevage Dreux est omniprésent, de part et d'autre, du côté maternel, garantissant l'aptitude montée, dont n'a pas manqué d'hériter Girly Béco.

2e | ETRIER 5 ANS Q4 - PRIX H. CERAN-MAILLARD
M - 2175 m - Groupe 2 - 100 000 €
GIRLY BECO 1'11"8
Tiego d'Etang x Verveine Gede (Diamant Gede)
Jockey : G. Martin - Entraîneur : M. Bezier
Propriétaire : Ec. H. Guerin - Eleveur : Ec. H. Guerin
2e Granvillaise Bleue 1'11"9 Jag de Bellouet x Lady de Brevol
3e Galla de Manche 1'12" Village Mystic x Une de Manche
4e : Gladys des Plaines - 5e : Gospel Pat - 6e : Good Luck Quick - 7e : Grande Copine
A voir aussi :
...
Franck Anne
nous a quittés

Aun peu plus de deux semaines du Prix de Normandie, on attendait surtout, dans cette dernière préparatoire, la "Présidente", Gladys des Plaines, ou encore Gospel Pat, rentrant, mais spécialiste du parcours, en l'occurrence les 2.175 mètres ...

Lire la suite
...
La Finale du GNT ParisTurf sous deux angles différents

Pour présenter la Finale du GNT ParisTurf 2022, il y a certainement deux angles de vue possibles. Ceux qui vont viser la victoire d'étape et ceux qui vont viser le classement général. Et à la croisée des ...

Lire la suite
...
Jaguar du Goutier montre ses griffes dès ses débuts montés

S'imposer en 1'14''5 au monté à 3 ans à Vincennes, sur une piste certes parfaite, n'a rien d'anodin. Et encore plus quand il s'agit de débuts au trot monté. Grosse performance donc pour Jaguar du Goutier (Ready Cash), protégé de ...

Lire la suite
...
Dynasty Peji
parvient à enchaîner

Temps fort d'une réunion marquée par la tristesse de tous ses acteurs après la terrible nouvelle de la disparition de Franck Anne, ce Prix Paul Buquet revient à la jument de ce début de meeting au monté : ...

Lire la suite