... (© APRH)
Résultat de course - 17.09.2020

Hanna des Molles, le choix gagnant de Jean-Louis Béraud

Elle s’est bien bagarrée pour tenir en respect Beautiful Colibri.
Alexandre Abrivard

En l’absence des meilleures pouliches de 3 ans, Hanna des Molles découvrait un engagement en or dans le Prix de Taverny (Groupe 3). Appliquée dans les premiers mètres contrairement à la dernière fois, elle s’est imposée aux dépens de Beautiful Colibri.

Lors de ventes de yearlings de Deauville il y a deux ans, Jean-Louis Béraud, industriel pris de passion pour les trotteurs qu'il élève dans le Puy-de-Dôme, avait rachetée Hanna des Molles (Village Mystic) pour 35 000 €. "Elle n'avait pas atteint le prix que je voulais et la suite m'a donné raison", confiait-il tout récemment en Normandie après avoir rachetée aussi la petite sœur, Joie des Molles (Ready Cash) pour 110 000 € cette fois.

Il est vrai qu'entre-temps Hanna des Molles s'est hissée parmi les meilleures femelles de sa génération en gagnant le Prix Guy Deloison (Groupe 2) cet été et en répétant donc ce jeudi à Vincennes dans un Groupe 3 après un faux pas dernièrement. "Ce jour-là, elle est retombée dans ses travers sans explication, est revenu Alexandre Abrivard qui pouvait driver cette épreuve labellisée malgré une mise à pied. J’ai volté doucement mais cela ne l’a pas empêché d’être vite bien placée, car elle a une belle vitesse de base. Nous avons fait les derniers 800 mètres de course à un très bon rythme. J’ai cru être battu à 100 mètres du poteau mais elle s’est bien bagarrée pour ternir en respect Beautiful Colibri. Elle est donc excusée de son récent faux pas. C’est une top pouliche tout simplement."

Au palmarès de cette épreuve figurent des juments comme Draft Life (2016) et Athena de Vandel (2013), De quoi renforcer encore un peu plus Jean-Louis Béraud dans son choix si besoin était.

D'où vient-elle ?

Hanna des Molles est par Village Mystic 1’11’’ (Prix de Sélection), dont elle est le deuxième vainqueur classique, en cinq productions en âge de l’être, après Eye of the Storm 1’13’’ (Prix d’Essai). C’est une fille d’Ultimate Jet 1’13’’ (deux victoires et 64.440 €), laquelle est par Nuage de Lait 1’11’’ et Delmonica Jet 1’16’’, sœur utérine, par Tarass Boulba 1’18’’, du champion et étalon phare Coktail Jet 1’10’’ (Quouky Williams). Reproductrice chevronnée, mère de Loulou Jet 1’13’’ (460.050 €), Power Jet 1’11’’ (396.663 €) et Quouky Jet 1’13’’ (248.120 €), Delmonica Jet est également la grand-mère des champions et étalons Quaker Jet 1’10’’ (Prix René Ballière, de l’Atlantique, Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur) et Charly du Noyer 1’10’’ (Critériums des 3 Ans et 4 Ans, Prix Orsi Mangelli).

4e | PRIX DE TAVERNY
Att - 2700 m - Groupe 3 - 55 000 €
HANNA DES MOLLES 1'15"6
Village Mystic x Ultimate Jet (Nuage de Lait)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : J. L. Beraud - Eleveur : SAS J. Management
2e Beautiful Colibri 1'15"6
3e Hermine Sibey 1'15"8
4e : Hermine Girl - 5e : Haziella d'Amour - 6e : Helena Barosso - 7e : Help Me Win
ET LE FAVORI ? HANNA DES MOLLES - 1er
A voir aussi :
...
Tony Parker au sulky à Vincennes !

Invité par l'opérateur ZEturf dont il est l'ambassadeur et partenaire via son entreprise hippique Infinity Nine Horses, Tony Parker était ce mardi soir à Vincennes. Une immersion totale puisque l'ancien champion de NBA est allé jusqu'à s'installer dans un sulky ...

Lire la suite
...
Jérusalem : Diablo du Noyer ouvre son score

Parée de la casaque de Claude Guedj, Jerusalem (Diablo du Noyer) a offert une première victoire en tant qu'étalon à son géniteur Diablo du Noyer (Jasmin de Flore) ce mardi. Avec 60 produits enregistrés au SIRE (8 d'entre ...

Lire la suite
...
Tout sur le programme
Premium de 2022

C’est au cours d’une conférence commune que les directions techniques de LeTROT et France Galop ont présenté ce mardi le calendrier des réunions PREMIUM de 2022. Le fait que les deux maisons-mères présentent dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite