...
Actualité - 13.09.2021

Cleangame : des racines et des ailes

Cleangame a fait sien, samedi, son deuxième Prix d’Eté. Une réussite de plus à mettre au crédit du hongre de Jean-Pascal Bragato, dont le pedigree ne manque pas d’attrait, puisant à la source d’un élevage historique.

Cleangame 1’10’’ (Ouragan de Celland) a été élevé par feu Alain Beaumont. Il est passé, yearling, aux ventes de Caen, où il a été adjugé 11.000 euros. Sa sœur cadette, Keengame (Express Jet), a elle aussi favorablement foulé le ring de l’hippodrome de la Prairie, ayant fait afficher le « top-price » de la vente des foals, l’an dernier, à 28.000 euros, sur une enchère finale de l’Ecurie Hunter Valley. Elle est le septième produit de Red Bell, là où Cleangame est le premier. Entre eux, il y a deux vainqueurs, plutôt modestes, à savoir Dasagne 1’16’’ m. (Satchmo Wood), gagnante de deux courses, respectivement à Challans et à Saint-Brieuc, et Harkonnen 1’15’’, propre frère de Cleangame, à l’entraînement chez Pascal Manceau, dans le Sud-Ouest, qui a ouvert son palmarès, au printemps, sur l’hippodrome de Montauban.

Le sceau de l’élevage de Grandchamp
Red Bell s’est qualifiée, mais n’a pas performé, ne courant que trois fois, à 4 ans, présentée par Ulf Nordin, sans résultat. Il n’empêche qu’elle a sa naissance pour elle, en tant que fille du crack Jag de Bellouet 1’09’’ et de la classique sous la selle Danaé Grandchamp 1’17’’.

Des « Grandchamp » à Sharif di Iesolo
L’élevage de Grandchamp est l’œuvre de Léon Lebourgeois, fromager, qui était installé sur la commune de Boissey, dans le Calvados, à égale distance de Saint-Pierre-sur-Dives et de Livarot. Danaé Grandchamp, la grand-mère de Cleangame, ne provient pas de la souche principale cultivée par Léon Lebourgeois, puis par son petit-fils, Ivan Lesauvage. Celle-ci est celle de Couture 1’33’’ (1924-Koenigsberg), dont les deux filles, Naïve Etoile (Salam) et Oh ! Perette (Enfant de Troupe), ont procuré, par l’entremise de leurs propres filles, ses plus beaux fleurons à l’élevage maison, c’est-à-dire les champions Luth Grandchamp 1’20’’ (Critérium des Jeunes, Critérium des 3 Ans, Critérium Continental), Nicias Grandchamp 1’18’’ (Saint-Léger des Trotteurs, Critérium des 3 Ans, Critérium des 5 Ans, Prix de l’Etoile, Prix de l’Atlantique), Pacha Grandchamp 1’20’’ (Prix de Vincennes, Championnat Européen, aujourd’hui Prix René Ballière) et Rex Grandchamp 1’18’’, lequel eut la malchance de naître la même année qu’une certaine Roquépine, dont il fut le dauphin dans le Critérium des 4 Ans. A ces quatre s’ajoute, notamment, sous d’autres cieux, Sharif di Iesolo 1’15’’, fameux crack et chef de race transalpin.


Fille de Nicos du Vivier 1’18’’ m., issue d’un élevage prestigieux (N.D.L.R. : voir notre encadré), Danaé Grandchamp remporta six courses, dont quatre à Vincennes, et se classa deuxième du Prix Lavater, puis troisième, de Don Paulo et Dajuc, dans le Prix du Président de la République ; elle était entraînée par Pierre Coignard, pour le compte d’Albert Cayron, et montée par Jean-Pierre Thomain. Poulinière, Danaé Grandchamp allait donner la toute bonne et classique Nippy Girl 1’11’’ (Ginger Somolli), gagnante de six courses et de plus de 400.000 euros. Nippy Girl était particulièrement véloce, s’imposant dans deux Groupes 2 sur la courte distance de Vincennes, le Prix Guy Deloison (2.175 mètres) et, plus significativement sans doute, le Prix Marcel Laurent (2.100 mètres, autostart), où elle défaisait facilement Nouba du Saptel, Opus Viervil ou encore Exploit Caf. Cela situe sa qualité, comme les accessits dont elle s’empara en la compagnie des meilleurs, notamment dans le Prix de l’Etoile. A la reproduction, Nippy Girl a procuré le talentueux compétiteur suédois Rajesh Face 1’11’’ (Raja Mirchi), qui fut, entre autres, troisième du Grand Prix d’Oslo et du Grand Prix d’Aby. Ajoutons que Danaé Grandchamp est également la mère du valeureux hongre Millénium 1’12’’ m. (Quito de Talonay), aux onze victoires et aux 300.000 euros de gains, et que d’une autre de ses filles, en l’occurrence l’inédite Airémie (Quatre Juillet), est né le semi-classique Hélium 1’12’’, provenant d’un croisement qui se rapproche de celui de Cleangame, puisqu’il est par le même Ouragan de Celland.

Le souvenir des « G » de 1972
Danaé Grandchamp a pour mère Quita Grandchamp, une fille du rapide et très international Hillion Brillouard 1’14’’, auquel les Allaire, père et fils, qui travaillaient alors ensemble, firent gagner la Challenge Cup, aux Etats-Unis, ainsi que le Grand Prix de la Loterie, à Naples, et le Grand Prix d’Oslo, mais qui est aussi l’un des lointains prédécesseurs de Cleangame au palmarès du Prix d’Eté. Quita Grandchamp s’est qualifiée, mais n’a rien montré en compétition. Elle est morte jeune et n’a que peu produit. Sa mère, Généa Grandchamp 1’21’’ (Tivaty Pélo), participait d’une belle génération pour l’élevage de Grandchamp, étant contemporaine de Géda Grandchamp 1’19’’, autre fille de Tivaty Pélo, double lauréate semi-classique et triple placée classique. Rencontré à l’époque de Danaé Grandchamp, Ivan Lesauvage, l’homme des « Grandchamp », nous avait alors dit : « Les « G » de 1972 étaient une promotion exceptionnelle en termes de femelles, avec les Gamélia, Gadamès, Girl Blanche et autres Géda Grandchamp. Or, Généa Grandchamp n’était pas loin de valoir celle-ci, même si elle ne fit pas la même carrière, ayant moins de tenue. » Au haras, Généa Grandchamp donna, principalement, avec le concours du délicat Patara, Ora Grandchamp 1’18’’ (huit victoires et 60.000 euros de gains, en monnaie transformée). Elle était bien née, ayant pour mère Moselle (1956-Quinio), une sœur du vainqueur du Critérium des 4 Ans et du Critérium Continental Pont L’Evêque 1’19’’ (Ecusson).
© ScoopDyga

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Ouragan de Celland 1'12''2 Tahitienne
Diolida Workaholic (US)
CLEANGAME Helvetia Barbes
Jag de Bellouet 1'09''9 Viking's Way 1'15''6
Red Bell Vaunoise 1'26''0
Danae Grandchamp 1'17''5 Nicos du Vivier 1'18''6
Quita Grandchamp
A voir aussi :
...
Gangster Davaness dans son meilleur rôle

Même si sa palette est assez large, lui qui a gagné sur des profils de piste différents, à l'attelé et au monté, il y a une situation qui convient vraiment à merveille à Gangster Davaness (Booster Winner) : c'est la course d'attente. ...

Lire la suite
...
Deko de Tilou en mode bulldozer

En ouverture de programme, dans le cadre de la course support du Quinté+, Deko de Tilou (Royal Dream) a fait fort pour remporter le Prix d'Erbray en force. Résultat, un excellent chrono : 1'11''1. Pour Christophe Martens son driver, ...

Lire la suite
...
Hip Hop Haufor en très bon cheval

Et de quatre pour le très bon Hip Hop Haufor (Up And Quick). Il devient le deuxième cheval de l'hiver à afficher pareil score mais il prend surtout rendez-vous avec des sphères plus élevées tant son potentiel ...

Lire la suite
...
Les 15 partants du Prix de Cornulier

Les partants du Prix de Cornulier (Gr.1) ont été validés ce jeudi. Ils seront 15 dimanche à se disputer le titre de meilleur trotteur au monté. Quatorze des quinze candidats sont déclarés déferrés des quatre pieds. Seul ...

Lire la suite