... © Province Courses
Actualité - 14.09.2021

Le debrief complet du jour 1

La plus grande vente de yearlings nationale, en termes de lots proposés, a débuté ce mardi. Le premier constat est que l'on a affaire à une demande sélective. Le prix moyen s'élève à 6.927 € lors de cette première journée (+19,1 % sur le jour 1 de 2020) mais le taux de vendus passe de 83,5 % l'an dernier (76,8 % sur l'ensemble de la vente) à 63,4 % cette année.

Uun prix moyen en hausse, un nombre de vendus en baisse. Voilà les premiers paramètres qui forment un marché plus sélectif dans lequel les acheteurs se retrouvent autour des mêmes lots, les plus attractifs, mais délaissent les autres. Au global, la journée a généré un chiffre d'affaires de 491.800 €, soit un niveau tout à fait comparable à celui de l'an dernier (500.200 €). Le top (lot 65 en photo), un fils de Clif du Pommereux, est monté à 24.000 €.

Ventes de Caen – Jour 1
■ Chiffres d’affaires : 491.800 € (vs 500.200 € en 2020)
■ Prix moyen : 6.927 € (vs 5.816 € en 2020, soit +19,1 %)
■ % Vendus : 63,4 % (vs 83,5 % en 2020)
■ Top : 24.000 € (vs 25.000 € en 2020)
■ Nombre de lots à plus de 20.000 € : 2 (vs 4)
■ Nombre de lots entre 10.000 et 19.999 € : 11 (vs 10 )

LES TOPS DE LA VENTE

■ Lot 65 : Kazar du Bois (M) // 24.000 €
Par Clif du Pommereux et Chance de l’Iton (Password)
Acheteur : Jacques Bruneau pour l’Ecurie J.R.
Vendeur : Haras d’Atalante
Habituel acteur des ventes de Caen, Jacques Bruneau a signé le top de cette première journée en montant jusqu’à 24.000 € pour le lot 65, Kazar du Bois (Clif du Pommereux), en provenance du Haras d’Atalante. Il nous apprend sur son acquisition : « Je l’achète pour l’Ecurie J.R., qui a aussi, chez moi, Equinoxe, Escapade et autres. C’est son modèle qui m’a plu. C’est, d’ailleurs, mon critère essentiel à Caen, où j’achète jusqu’à une dizaine de yearlings par an, à tous les prix, selon le budget de mes clients. J’avais acheté Carlos des Caux pour des propriétaires qui voulaient absolument un cheval noir. Il avait coûté 900 € et il a gagné Groupe 1. Je suis content d’acheter, à nouveau, un cheval au Haras d’Atalante, où j’ai déjà eu le bon Drop. »

■ Lot 33 : Kador des Champs (M) // 20.000 €
Par Cristal Money et Rebecca des Champs (Jasmin de Flore)
Acheteur : Benjamin Goetz
Vendeur : GAEC des Champs
■ Lot 35 : Kingston d’Eri (M) // 19.000 €
Par Bird Parker et Dream Zone (Sam Bourbon)
Acheteur : Benjamin Goetz
Vendeur : Elevage Erca
Benjamin Goetz s’est montré actif lors d’une séquence rapprochée. Il a acheté, à la suite, ou presque, des numéros 33, Kador des Champs (Cristal Money), et 35, Kingston d’Eri (Bird Parker), pour, respectivement, 20.000 € et 19.000 €. L’entraîneur n’est pas un acteur coutumier des ventes de Caen et nous a commenté ses achats : « Je ne suis pas un habitué des achats de yearlings, mais j’ai des présents clients pour le faire (N.D.L.R. : l’Écurie Crosbel). Nous achetons là deux bons poulains au modèle, fils de jeunes étalons, mais déjà confirmés dans leur production. En regard, les familles maternelles sont belles, avec des mères qui produisent et des pères de mères de qualité (N.D.L.R. : Jasmin de Flore et Viking’s Way, d’un côté, et Sam Bourbon et le même Viking’s Way, de l’autre). Et puis le budget reste raisonnable, dans l’esprit des ventes de Caen. »

Le lot 35, un des achats de Benjamin Goetz


REVUE DE LOTS À PLUS DE 10.000 €

■ Lot 81 : Kruger du Nord (M) // 17.000 €
Par Express Jet et Sister Winner (Mambo King)
Acheteur : Charles Cuiller
Vendeurs : James Carpentier et Sébastien Watelet
Jeune professionnel qui n’est pas un habitué des ventes de Caen, Charles Cuiller, a mis 17.000 € pour obtenir Kruger du Nord (Express Jet). Il nous commente son achat en ces termes : « Il allie pedigree et modèle. J’aime bien sa famille maternelle, où j’ai eu Flotilla, qui trottait. Je ne suis pas encore un grand habitué des ventes de Caen, mais c’est un marché qui m’intéresse, même si c’est un peu comme partout : dès qu’un poulain sort du lot, nous nous retrouvons à plusieurs dessus et les enchères montent ; c’est le jeu. Je vais sans doute encore faire un achat dans les jours qui viennent. »

■ Lot 37 : Klairon de Tillard (M) // 17.000 €
Par Uniclove et Baraka de Tillard (First de Retz)
Acheteur : Mansour Krouchi
Vendeur : Elevage de Tillard
Mansour Krouchi a décidé de revenir à Caen après un achat réussi l’an dernier, celui de Jetlag d’Amour. Il nous explique avoir retenu exactement les mêmes critères de choix un an plus tard, portant à nouveau son dévolu sur un fils d’Uniclove : « J’ai acheté un bon poulain, l’année dernière, à ces mêmes ventes ; alors, je reviens ! Il s’appelle Jetlag d’Amour et il est par Uniclove, comme celui que je viens d’obtenir, pour le même compte de mon père. Il a gagné pour débuter, à Bernay, drivé par mon frère, Ibrahim, et il recourt ce soir, à Vincennes, mené par Yoann Lebourgeois. Nous l’avions payé 9.000 €. Là, nous sommes allés jusqu’à 17.000 €, pour ce très beau poulain noir, petit-fils de la classique Classe de Tillard. C’est, en premier lieu, Uniclove qui nous a guidés vers lui. Peut-être que nous allons acheter autre chose. On va voir. »

Un acheteur fidèle
Frédéric Ledoux a acquis le lot 61, Katch (Look de Star), pour 15.000 €, et le lot 45, Kap Orne (Memphis du Rib), pour 8.500 €. Accompagné de son fils Alexandre, il apprécie la place caennaise et nous en explique les raisons : « Je suis installé, à la fois, à Vire et au bord de la mer, dans la Manche, entre Coutainville et Portbail. J’achète ces deux poulains pour l’Ecurie de la Gravelle et des associés. L’année dernière, j’ai acquis trois yearlings à Caen et il y en a deux qui sont déjà qualifiés, sans que je les aie bousculés. J’aime bien ces ventes. On s’y sent à la campagne. L’ambiance est bonne et on y a du choix. »





DU COTÉ DES VENDEURS

■ Françoise Chaunion, animatrice de l’Élevage de Tillard, présentera dix lots lors des différentes journées de ventes de Caen. Ce mardi, elle a vendu Klairon de Tillard (Uniclove), le lot 37, 17.000 €, et Kash de Tillard (Feeling Cash), le lot 75, 18.000 €. Le bilan est pour le moment mitigé de sa part : « Nous en vendons dix au total [sur l’ensemble des journées de ventes de Caen]. Les deux premiers se vendent, certes, correctement, mais je ne vous cache pas que nous espérions un peu mieux, car nous payons les saillies cher, il ne faut pas l’oublier. Cela étant, je suis contente que les deux poulains aillent dans de bonnes maisons, chez Mansour Krouchi et Pierrick Lecellier. C’est important, pour nous, de pouvoir compter sur les primes à l’éleveur et la valorisation de nos produits. »
■ Éleveur et connu sous le label Vici, Jack Doliveux a vendu 7.500 euros Kalinka Vici (lot 24), par Brutus de Bailly, et a retiré Kaprika Vici (lot 63), par Prince Gédé, à 4.800 €, les deux sous la bannière du Haras de Brassé. Il revient sur cette première journée : « Je viens à Caen de longue date. Ce n’est pas le même marché qu’à Vincennes, jadis, et qu’à Deauville, aujourd’hui. Tous nos poulains ne peuvent pas aller là-bas. Disons que c’est un marché intermédiaire. J’y ai vendu, il y a déjà un moment, Kreuilly, qui a été un tout bon cheval monté. On ne vend jamais vraiment très cher, à Caen, mais on y trouve des clients pour écouler notre production et les choses se passent, globalement, plutôt bien, y compris, ensuite, sur l’hippodrome. Aujourd’hui, je vends une pouliche, à peu près correctement, et je reprends l’autre. C’est la vie des ventes. »

Le hall de l'hippodrome de Caen devenu salle de vente, comme chaque année


A voir aussi :
...
Leader de Joudes avec brio

Dans une course qui a vu son favori Lugano De Lou (Up And Quick) faire la faute à l’amorce du premier tournant et être disqualifié, c’est l’écurie de Thierry Duvaldestin et la casaque de Philippe Beauvisage qui se ...

Lire la suite
...
À la santé
d'Hurricane Carter !

Le boxeur Rubin Carter, surnommé Hurricane par Bob Dylan, avait gagné 27 de ses combats. Le trotteur Hurricane Carter (Niky) en est lui à 14 victoires consécutives ! Il est le cheval du moment et nous avons voulu savoir comment cette histoire s'est ...

Lire la suite
...
Fakir du Lorault n'est plus

Nous avons appris ce mercredi après-midi la disparition du champion français Fakir Du Lorault (Vaillant Cash) à l'âge de 9 ans. Il n'a pas survécu à une fracture consécutive à une accident à l'entraînement en Suisse, pays qu'il avait ...

Lire la suite
...
Victoire par KO pour Monzon Normand

Lauréat de la première course réservée à la génération de 2022 qui a eu lieu sur l’hippodrome de Bernay, devant sa compagne d'entrainement Melody Cool (Ready Cash) qui s'est ensuite imposée à Enghien, Monzon Normand (...

Lire la suite