... © ScoopDyga
Actualité - 25.09.2021

Les aînés dans la spirale du succès, oui mais…

Le Prix des Elites, dernier Groupe 1 du meeting d’été de Vincennes, est au trot monté ce que le Prix de l’Etoile est au trot attelé, une course poursuite du plus grand intérêt sportif, à la faveur de laquelle ont été écrites de fameuses pages de l’histoire des courses. Cette année encore, le challenge est à son comble entre les plus jeunes, s’élançant au poteau des 2.150 mètres et les plus âgés, qui leur rendent cinquante mètres et qui sont, pour l’heure, dans la spirale du succès. Suspense et spectacle garantis !

Dans le Prix de l’Etoile (Gr.1), dimanche dernier, ils étaient huit cadets et quatre aînés. Là, nous sommes dans la configuration inverse, avec une pouliche et deux poulains de 3 ans, confrontés à neuf sujets de 4 et 5 ans, dont huit femelles, au sein d’un peloton par conséquent très féminin. La semaine dernière, malgré leur infériorité en nombre, les « vieux » sont parvenus à aller chercher la « gagne », via Ganay de Banville. Dimanche, les 3 ans sont les moins nombreux, mais peut-être réussiront-ils aussi à pallier ce déficit numérique… Entraîneur d’Idéale du Chêne (Bird Parker), qui s’élance au premier poteau, Julien Le Mer analyse avec clairvoyance : « Ce sera un avantage de n’avoir que trois chevaux à son poteau de départ, car celui-ci est parfois son point faible. Si elle part au trot, elle a une vraie chance en valeur pure et peut monter sur le podium. Dans une telle course poursuite, pour espérer la victoire ou même une place, il faut absolument profiter de l’avance initiale de cinquante mètres par rapport aux 4 et 5 ans. On ne doit pas tergiverser : il faut démarrer et ne pas les attendre. Elle a trotté 1’12’’8 sur le parcours il y a six mois. Depuis, elle s’est améliorée. Si elle part sur la bonne jambe, pour moi, c’est une première chance. »

Les cinq dernières arrivées
2020
1-Feeling Cash, m. 5 ans
2-Flamme dsu Goutier, f. 5 ans
3-Fado du Chêne, m. 5 ans
2019
1-Flèche Bourbon, f. 4 ans
2-Feeling Cash, m. 4 ans
3-Exotica de Retz, f. 5 ans
2018
1-Elladora de Forgan, f. 4 ans
2-Feeling Cash, m. 3 ans
3-Dynastie Péji, f. 5 ans
2017
1-Cyprien des Bordes, m. 5 ans
2-Chancelière Citrus, f. 5 ans
3-Eye of the Storm, m. 3 ans
2016
1-Dollar Macker, m. 3 ans
2-Bellissima France, f. 5 ans
3-Dhikti Védaquais, m. 3 ans

Julien Le Mer résume bien les choses, non seulement quant à sa propre pensionnaire, mais, plus généralement, quant à la performance à accomplir pour les plus jeunes. Ces trois dernières années, le seul 3 ans à s’être classé dans les trois premiers est Feeling Cash, en 2018, et il le faisait sur le pied de 1’13’’2. Les 1’12’’8 évoqués par Julien Le Mer tiennent donc la route, si l’on nous passe l’expression ; d’ailleurs, le gagnant de 3 ans le plus récent, Dollar Macker, en 2016, faisait afficher 1’12’’7 ; avant quoi, Cocktail Meslois s’était contenté d’un plus modeste 1’13’’7, en 2015, tandis que Booster Winner avait trotté 1’12’’5, en 2014.

Un trio de 3 ans qui a les moyens d’inverser la tendance
1’12’’5, c’est précisément le record d’Ici C’est Paris (Dollar Macker) sur les 2.175 mètres de la grande piste (N.D.L.R. : voir, à ce sujet, notre encadré détaillant le meilleur temps de tous les concurrents sur le parcours), obtenu lors de sa deuxième place dans le Prix d’Essai, au mois de juin. Un « chrono » qui lui confère, théoriquement, une toute bonne chance ici, y compris de vaincre, lui qui sera plaqué devant, à l’instar d’Inouï Danica (Boccador de Simm), le moins performant sur la distance des trois candidats du premier poteau, crédité de 1’13’’ dans le même Prix d’Essai à l’instant mentionné. En résumé, les trois plus jeunes concurrents de la course ont la capacité, en s’épaulant mutuellement qui plus est, de faire renouer les 3 ans avec le succès dans le classique de dimanche. Pour ce faire, il n’en faudra pas moins briser un écart de cinq ans, les quatre dernières éditions ayant vu la domination, y compris pour les accessits, des 4 et 5 ans (N.D.L.R. : voir notre encadré synthétisant les cinq dernières arrivées de la course).


Leur record, monté sur les 2.175 mètres de la grande piste
Les 3 ans :
Idéale du Chêne 1’12’’8 (1re du Prix Holly du Locton)
Inouï Danica 1’13’’ (4e du Prix d’Essai)
Ici C’est Paris 1’12’’5 (2e du Prix d’Essai)
Les 4 et 5 ans
Hilyrose d’Icelea 1’11’’4 (1re du Prix Céneri Forcinal)
Grisabella Vrie 1’11’’3 (2e du Prix Klytaemnestre)
Galla de Manche 1’12’’ (3e du Prix Hervé Céran-Maillard)
Hope On Victory 1’11’’5 (2e du Prix Céneri Forcinal)
Hirondelle du Rib 1’11’’9 (3e du Prix Céneri Forcinal)
Girly Béco 1’11’’8 (1re du Prix Hervé Céran-Maillard et 4ème du Prix Jean Gauvreau)
Hopla des Louanges 1’13’’ (3e du Prix d’Avenches et 7e du Prix René Palyart)
Granvillaise Bleue 1’11’’1 (2e du Prix Jean Gauvreau)
Gospel Pat 1’11’’7 (2e du Prix Philippe du Rozier)
N. B. : entre parenthèses, après le « chrono », le nom de la course ou des courses dans lesquelles ont été signés le record et le classement afférent ; à noter également qu’ayant déjà participé à une course poursuite de ce type, en l’occurrence l’édition 2020 du Prix des Centaures, Girly Béco a un record sur les 2.200 mètres qui lui seront imposés dimanche ; il est de 1’11’’8 et a été enregistré à la faveur d’une place de quatrième.

Les atouts des 4 et 5 ans
Statistiquement, du reste, les 4 et 5 ans maîtrisent la situation, car non seulement ils sont les quadruples tenants du titre, mais ils mènent trente-trois victoires à dix-sept au cours de ce dernier demi-siècle. Cela étant, les 3 ans ont réussi une remarquable série entre 2007 et 2016, s’octroyant la course dix fois de suite, du succès de Quelle Folle à celui de Dollar Macker, en passant par ceux de Replay Oaks, Scipion du Goutier, Thorens Védaquais, Uppercut du Rib, Vanishing Point, Anastasia Fella, Booster Winner et Cocktail Meslois. Une séquence qui peut s’expliquer en partie par la pratique du déferrage, laquelle a été permise, pour les 3 ans, jusqu’en 2013, et leur apportait un plus dont ils ne bénéficient plus aujourd’hui. Les aînés ont, visiblement, saisi l’opportunité ces dernières années et demeurent en mesure de rééditer cette saison. Une Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet), en particulier, qui a le meilleur « chrono » du deuxième poteau, sur courte distance – 1’11’’1 – et dont la forme est sûre, puisqu’elle vient de se classer deuxième sur les 3.000 mètres du Prix de Normandie. Un tout autre tracé, donc, qui exige dureté et ténacité ; or, il en faut dans une course poursuite comme le Prix des Elites, ainsi que le souligne Kévin Leblanc, à propos d’Hopla des Louanges (Gazouillis) : « Dans cette course poursuite, sur courte distance, la jument risque d’être prise de vitesse pendant une partie du parcours, mais elle est dure et a du mental, ayant un cœur gros comme elle ; aussi est-elle capable de revenir prendre une place. » Cela pour dire que, s’il faut de la vitesse, dans le Prix des Elites – et Hopla des Louanges risque d’en manquer un peu tout de même, avec son record de 1’13’’ sur 2.175 mètres –, la chasse, pour être menée à bien, nécessite aussi des qualités de tenue et de résistance à l’effort, telles celles dont peut se prévaloir une Hirondelle du Rib (Rolling d’Héripré), par exemple, ainsi qu’en témoigne son Prix du Président de la République victorieux, sur 2.850 mètres. A l’aise sur le parcours du jour, Hilyrose d’Icelea (Quopeck), Hope On Victory (Booster Winner), quatrième de cette même épreuve, l’an dernier, sur le pied de 1’13’’6, alors qu’elle s’élançait au premier échelon, et Girly Béco (Tiégo d’Etang), voire Grisabella Vrie (Village Mystic), sont plus que des appoints dans cette compétition qui s’annonce tout aussi passionnante que son équivalent attelé de la semaine passée.

Les records à battre
Celui des aînés a été signé par Feeling Cash, lors de son succès de l’an passé, sur le pied de 1’10’’6, un temps également réalisé par sa dauphine, Flamme du Goutier. Celui des 3 ans est la propriété de Scipion du Goutier, crédité d’un exceptionnel 1’11’’9, à la faveur de sa victoire de 2009 ; c’était du temps où les 3 ans avaient encore le droit d’être déferrés, mais lui, en l’espèce, ne l’était pas… Depuis qu’un déferrage potentiel n’est plus autorisé pour les plus jeunes, Booster Winner a été le vainqueur le plus rapide d’entre eux ; c’était en 2014 et il trottait le kilomètre sur le pied de 1’12’’5.

Clap de fin
Il semble bien, eu égard à la refonte du calendrier et du programme de sélection, qu’il s’agisse là de la dernière édition du Prix des Elites, du moins dans sa forme actuelle, de même que cela l’a été du Prix de l’Etoile la semaine dernière. Les deux seules courses poursuites de l’année vont être, désormais, les Prix de Sélection et des Centaures, appelés à clôturer, le même jour, le prochain meeting d’hiver. Certains déploreront cette suppression de deux courses prisées à la fois du public, pour leur caractère spectaculaire, et de certains professionnels, toujours désireux de comparer et de hiérarchiser les générations. D'autres applaudiront, jugeant ces courses poursuites exigeantes pour les (jeunes) organismes et conçues sur des considérations de rendement de distance établies sur les caractéristiques d'une race, celle du Trotteur Français, qui ont profondément changé ces dernières décennies.

Tels parents, tels enfants

Deux des douze partants sont issus d’un vainqueur de l’épreuve et sont donc en lice pour perpétuer l’œuvre paternelle dans la course. Il s’agit d’Ici C’est Paris, fils de Dollar Macker, le lauréat de 2016, et de Hope On Victory, fille de Booster Winner, le vainqueur de 2014.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 26 Septembre
5 PRIX DES ELITES - (15H50)
Course Premium - Monté - Gr 1 - 200 000 € - 2 200 m
1IDEALE DU CHENE (-50 m)P. P. Ploquin
2INOUI DANICA (-50 m)PAF. Lagadeuc
3ICI C'EST PARIS (-50 m)PAD. Thomain
4HILYROSE D'ICELEAD4M. Mottier
5GRISABELLA VRIED4E. Raffin
6GALLA DE MANCHED4B. Rochard
7HOPE ON VICTORYDAM. Abrivard
8HIRONDELLE DU RIBD4J. L. C. Dersoir
9GIRLY BECOD4G. Martin
10HOPLA DES LOUANGESD4A. Barrier
11GRANVILLAISE BLEUED4C. Levesque
12GOSPEL PATD4A. Abrivard
A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite