... (© APRH)
Résultat de course - 26.09.2021

L'été indien de Boston Terrie se poursuit

Gagner un Groupe pour ma première année d'installation, c'est énorme !
Melvin Kondritz

Dans un Prix Prix Georges Dreux (Groupe 3) où Clegs des Champs est passé complètement à travers et a multiplié les fautes jusqu'à être disqualifié, Boston Terrie, l'un des vétérans au départ, a prolongé son été indien même sous la pluie de Vincennes. Monté par Alexandre Angot, il permet à son entraîneur, Melvin Kondritz, installé depuis le début de l'année, de remporter son premier Groupe.

À10 ans, Boston Terrie (Késaco Phédo) est-il meilleur que jamais ? Il enchaîne en tout cas une remarquable série depuis le début du mois de juin, marquée notamment par une victoire dans l'épreuve phare au monté du meeting de Cabourg (Prix Fandango), une deuxième place dans le Prix de Londres (Groupe 2) à Enghien et donc maintenant cette victoire dans le Prix Georges Dreux (Groupe 3) devant Fado du Chêne (Singalo) et Boss du Méleuc (Lucky Blue), alors que Clegs des Champs (Legs du Clos) a été pour une fois défaillant, multipliant les petites fautes avant d'être sanctionné aux 1500 mètres. « Je ne sais pas si c'est une histoire de piste, de temps, s'interroge Thierry Raffegeau. On sait que quand il fait une faute, il peut en faire deux ou trois autres mais pas à ce point. Il est rentré souple mais on va faire des examens. »
À plusieurs centaines de kilomètres de Vincennes, Melvin Kondritz, qui avait un partant à Morlaix, savourait ce succès, lui qui est à son compte depuis le début de l'année seulement : « Clegs des Champs paraissait imbattable avant le coup mais je pensais bien que le mien terminerait dans les trois premiers. J'avais demandé à Alexandre (Angot) de bien démarrer pour profiter de l'avantage des 25 mètres. C'est un cheval qui n'a jamais été trop déferré. Maintenant, on peut le faire. Et puis, il a toujours le moral même s'il a eu des combats dans sa carrière ». « Le fait qu'il y ait du rythme l'avantage, prolonge Alexandre Angot qui remporte son troisième Groupe 3, le premier depuis son passage chez les professionnels, même s'il semble toujours un peu à la "pêche" dans le parcours. Il a parfaitement répondu à mes sollicitations après l'intersection des pistes. »
En Bretagne, Melvin Kondritz (24 ans) reconnaissait avoir un peu de mal à réaliser : « Gagner un Groupe pour ma première année d'installation, c'est énorme ! ».

D'où vient-il ?

4ème produit de sa mère inédite Nouvelle Idole. Celle-ci est une fille de Belle Jamaicaine (241 205€) multiple lauréate dans sa carrière et qui avait tenté sa chance au plus haut niveau. La meilleure de sa famille avant l'émergence de Boston Terrie. On compte tout de même dans la fratrie Umpoko, double vainqueur.

7e | PRIX GEORGES DREUX
M - 2850 m - Groupe 3 - 80 000 €
BOSTON TERRIE 1'13"4
Kesaco Phedo x Nouvelle Idole (Casino des Sports)
Jockey : A. Angot - Entraîneur : M. Kondritz
Propriétaire : M. Kondritz - Eleveur : T. Gohier
2e Fado du Chene 1'12"9
3e Boss du Meleuc 1'13"6
4e : Frisbee d'Am - 5e : Bilooka du Boscail - 6e : Dolce Vita Phedo
A voir aussi :
...
Gouvernance du PMU : Philippe Augier devient président exécutif

Le Conseil d'Adminstration du GIE PMU, réuni ce mardi soir pour définir la nouvelle gouvernance du GIE après la révocation la semaine dernière de Cyril Linette, l'ex directeur général du GIE, a dé...

Lire la suite
...
Comme une rennaissance d'Ibaya des Forges

Remarquée, récemment, à Enghien - fautive dans le premier tournant, elle avait ensuite remarquablement terminé, se classant neuvième -, Ibaya des Forges (Carat Williams) était très en vue ce mardi à Vincennes et n'a pas déçu ses ...

Lire la suite
...
Un come-back attendu :
et Diable ressort de sa boîte

C'était la belle course du jour et elle a tenu toutes ses promesses, sa phase finale mettant aux prises les trois concurrents les plus en vue, avec, en fin de compte, la victoire du concurrent le plus titré dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite