... vidéo Hippodrome de Mons
En bref - 29.09.2021

La Belgique a élu ses meilleurs espoirs

L'hippodrome de Mons organisait dimanche dernier ses deux épreuves majeures pour les jeunes 3 et 4 ans.
New Express (Express Road) a remporté le Derby (ou Darby pour reprendre la dénomination belge) des 4 ans pour le compte d'Alain Roussel en qualité d'éleveur, de propriétaire et d'entraîneur de cet arrière petit-fils maternel de Coktail Jet et Hirosaka. New Express remportait ainsi la 14ème victoire de sa carrière en 19 tentatives, validant sa place de numéro 1 outre-Quiévrain. New Express était associé au driver hollandais Rick Ebbinge.
Chez les 3 ans, la victoire est revenue à Orgie Vrijthout, une fille de Love You auteure d'une démonstration puisqu'elle a relégué son premier rival à plus de deux secondes et demi derrière elle ! C'est la sixième victoire de la carrière de cette protégée du néerlandais Paul Hagoort. Elle bat pavillon hollandais côté Stud-Book également.

Rappel à propos des qualifications au Mans

En raison de travaux, la séance de qualification et requalification initialement prévue le jeudi 7 octobre est reportée au VENDREDI 8 OCTOBRE A 9H00. Les engagements déjà effectués sont transférés d'office.

100e Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : le Japon en rêve toujours

L'audience du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1) est mondiale. Derrière cette lapalissade, il y a un pays qui a noué ces dernières décennies une relation particulière avec le Groupe 1 de l'hippodrome de Parislongchamp. C'est le Japon. Le Japon rêve d'Arc plus que d'autres et a déjà envoyé quelques-uns de ses plus glorieux ambassadeurs, souvent quelques mois en avance pour préparer l'épreuve dans les meilleures conditions, à la quête du Graal. El Condor Pasa (Kingmambo) échoue derrière Montjeu en 1999 et éveille les ambitions. La superstar Deep Impact (Sunday Silence) est missionné en 2006. Favori de l'épreuve, il ne peut résister à Rail Link et Pride, perdant même ensuite le bénéfice de sa troisième place sur tapis vert, pour contrôle positif. Nakayama Festa (Stay Gold) est passé tout près de l'exploit en 2010, échouant derrière le seul Workforce. Et puis il y a les deux raids d'Orfevre (Stay Gold), en 2012 et 2013, conclus par des premiers accessits. Pourtant en 2012, le champion, réputé fantasque, était en position de s'imposer avant de se déconcentrer, de s'appuyer sur la lice intérieure et de voir fondre son avance sur Solémia qui le bat d'une encolure. Depuis, les tentatives ont continué.
Cette année, Chrono Genesis (Bago) et Deep Bond (Kizuna) ont de vrais arguments à leur actif. La première, une jument de 5 ans, arrive bardée de plusieurs victoires de Groupe 1 et d'une aptitude aux pistes souples. Le second, un mâle de 4 ans, vient de remporter le Prix Foy (Gr.2) pour sa prise de contact avec le piste parisienne. Et l'édition du centenaire se transformait en première japonaise ?

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite