...
Actualité - 04.10.2021

Au lendemain de la Loterie que disent-ils de l'exploit ?

Le Prix René Ballière 2020

La victoire de Face Time Bourbon dans le Prix de la Loterie compte plus que les autres. Elle est d’emblée à ranger parmi ses chefs d’œuvre. Le crack aux 17 Groupes 1 n’a pourtant jamais été avare d’exploits mais ce succès italien, dans un contexte concurrentiel particulièrement relevé, le propulse encore dans une autre dimension. Dans celles des trotteurs hors-normes qui accumulent les morceaux de bravoure à l’international. Voici comment ceux qui gravitent autour du phénomène apprécient, avec quelques heures de recul, la dimension de cette Loterie. Et nous parlent aussi d'avenir.

Que dire quand le rêve d'une vie se réalise ? Voilà sans doute le dilemme devant lequel pourrait se trouver Antonio Somma au lendemain de la victoire de Face Time Bourbon (Ready Cash) dans le 72e Grand Prix de la Loterie (Gr.1). Le propriétaire napolitain a toujours annoncé avoir investi dans les courses, depuis plusieurs décennies maintenant, pour remporter cette épreuve. Il a accepté de répondre à notre sollicitation ce lundi, et précise d'emblée : « Aujourd’hui je réalise mieux ce qu’il s’est passé hier. C’est extraordinaire. »

Antonio Somma : « Avoir un tel cheval est une chance extraordinaire »
Le trotteur français qui domine l'Europe du Trot, Face Time Bourbon, a offert à Antonio Somma le cadeau dont il rêvait depuis toujours. Il confirme : « Imaginez, moi qui ai grandi avec le rêve de gagner un jour la Loterie. C’est formidable d’avoir un cheval pareil, c’est une chance extraordinaire. Merci à Sébastien Guarato et toute son équipe, à Éric Raffin également et je tiens aussi à dire bravo à Alessandro Gocciadoro et Matthieu Abrivard pour la performance de Vivid Wise As. Maintenant en route vers un troisième Prix d’Amérique pour Face Time ! »

Sébastien Guarato : « Il faut un peu de chance »
Du côté de Sébastien Guarato, il s'agit aussi d'un premier Grand Prix de la Loterie. L'entraîneur est revenu sur l'épreuve et nous présente son analyse : « Je n’étais pas spécialement inquiet après la batterie vu le chrono qui était le record de la piste alors que Face Time Bourbon avait trotté le nez au vent. Cela signifiait qu’il aurait trotté moins de 1’10’’ s’il n’avait pas eu cette position dans le parcours. Cela voulait dire que mon cheval était en forme. Comme il n’avait pas couru depuis le mois de juin, il est possible aussi que la batterie lui a permis aussi de se « dérouiller » un peu, il avait besoin de ça car il a gagné la finale à l’issue d’un parcours de rêve pour aller chercher Alrajah One à nouveau dans un temps record. Sur ce type de piste, si tu n’as pas la corde, c’est compliqué car tu as du mal à refaire du terrain pour finir. Cela relève encore la performance de Face Time. Pour la finale, on savait qu’il ne serait pas le plus rapide au départ. Il fallait donc un peu de chance et réussir à se faire ramener. On a eu la chance que le cheval drivé par Gocciadoro (Vernissage Grif) fasse la faute en partant ce qui nous a permis de se loger en deuxième épaisseur. Si ce n’est pas le cas, Face Time aurait probablement été deux nez au vent et n’aurait pas gagné. Alrajah One aurait gagné comme dans la batterie. Il faut donc un peu de chance. »

Objectifs : Prix d'Amérique et Elitloppet
Quel programme maintenant pour le crack, à l'aube d'un troisième meeting d'hiver dans la catégorie des chevaux d'âge ? L'entraîneur nous apprend : « Pour Antonio Somma, la Loterie équivaut à un Prix d’Amérique, c’est un rêve de gamin qui se réalise, c’est sympa. Personnellement, j’étais moins stressé qu’un jour de Prix d’Amérique. C’est un nouveau Groupe 1 parmi les plus importants à travers le monde. Il reste à gagner l’Elitloppet. J’ai le cheval pour le gagner. Maintenant, il ne faut pas se louper car, après, les années passent. On va déjà se concentrer sur un troisième Prix d’Amérique de suite, ce qui n’a pas été fait depuis longtemps. Je ne vois pas de jeunes chevaux immergés pour le battre à Vincennes s’il reste bien. À Vincennes, je pense qu’il est au-dessus de la mêlée. »
En termes de prestations, Sébastien Guarato détaille encore : « Il va rester quinze jours au paddock. Sa rentrée est prévue pour le Prix de Bretagne. Il enchaînera par le Prix de Bourgogne et le Prix d’Amérique. Ensuite, il courra le Prix de France et ira à Cagnes-sur-Mer pour disputer le Critérium de Vitesse. En principe, c’est son programme si tout va bien. Il ne fera pas le Prix de Paris. Au printemps, il courra le Prix de l’Atlantique à Enghien et l’Elitloppet. »

Thomas Bernereau : « La Loterie a une résonance supérieure à la plupart des autres Groupes 1 »
Manager de la carrière d'étalon de Face Time Bourbon, Thomas Bernereau nous a partagé son analyse de l'impact d'un succès dans la Loterie : « C’est une victoire à l’image d’un Prix d’Amérique car la Loterie reste un symbole en Italie et toujours une grande épreuve malgré la crise des courses italiennes. Pour Face Time, cela renforce aussi sa dimension internationale. En termes de prestige et d’importance dans son palmarès, c’est autre chose que ses victoires de Groupe 1 à Mons ou même que le Grand Prix de l’UET. Cela a une résonance supérieure. C’est aussi une porte ouverte sur l’Elitloppet car le cheval a montré qu’il pouvait être très performant dans la formule batterie et finale dans la même réunion. Il a même été meilleur en finale que dans la batterie et ce genre de constat ne peut se faire qu’en course. C’est très important pour la suite de sa carrière avec comme objectif d’hiver le Prix d’Amérique et comme celui du printemps l’Elitloppet. »

Conséquence de la Loterie : Alrajah One quitte les boxes d'Alessandro Gocciadoro
Les propriétaires d'Alrajah One (Maharajah), dauphin de Face Time Bourbon dimanche en finale après l'avoir battu dans leur batterie, ont annoncé qu'ils le retiraient de l'entrainement d'Alessandro Gocciadoro pour le confier à Holger Ehlert. Ils n'ont pas accepté que l'entraîneur choisissent de piloter dans la finale un autre de ses représentants (Vernissage Grif).

FACE TIME BOURBON (M6)
Ready Cash et Vita Bourbon (Love You)
■ 41 courses, 34 victoires
32 courses en France (28 vict.)
9 courses à l’étranger (6 vict.)
■ 17 Groupes 1
■ Gains : 3.332.600 €


LES 16 PRÉCÉDENTS GROUPES 1 DE FACE TIME BOURBON AU CRIBLE

À l'aube d'un nouveau meeting d'hiver, nous vous proposons la revue des 16 précédents Groupes 1 de Face Time Bourbon, du plus récent au plus ancien. Le 17e est bien sûr le Grand Prix de la Loterie.

■ 1er août 2021
Grand Prix de Wallonie
Groupe 1 – Mons
2.300m auto – 1’13’’1
2e Ce Bello Romain (1’13’’6) – 3e Rebella Matters (1’13’’7)
Pour la défense de son titre, Face Time Bourbon est intouchable malgré des conditions météorologiques difficiles (de fortes précipitations se sont abattues lors des heures précédant l’épreuve) qui contraignent les organisateurs à transformer le mode de départ avec autostart en départ lancé sans véhicule. De son côté, Eric Raffin parle de plaisir : « Je me suis régalé. Il ne tire pas, il est vraiment bien. Il faut profiter de ces moments-là, c'est un privilège, merci Face Time ! »

■ 18 juillet 2021
Saint Michel Race
Groupe 1 – Mikkeli (Finlande)
1.609m auto – 1’09’’7
2e Next Direction (1’10’’4) – 3e Billie de Montfort (1’10’’5)
Mention très bien pour sa deuxième victoire en Finlande avec le commentaire suivant dans nos colonnes : Tout s'est fait dans la fluidité et le calme, comme avant la course quand on vit Face Time Bourbon prendre la position sur la piste, tout près des tribunes, stoïque et contemplant la forêt finlandaise. Un calme olympien superbe qu'on ne lui a pas forcément toujours connu. Une véritable peinture et une référence comme nous l'a dit Sébastien Guarato, contacté par téléphone : « Il a fait son Ourasi en se comportant ainsi ! J'ai aimé son attitude, il progresse de ce côté-là, certainement avec l'expérience et peut-être l'âge aussi. »

■ 27 juin 2021
Prix René Ballière
Groupe 1 – Vincennes
2.100 auto – 1’09’’1 (record de l’épreuve et record général de la piste)
2e Détroit Castelets (1’09’’6) – 3e Violetto Jet (1’09’’7)
Un crack comme Face Time Bourbon bouscule tous les repères et toutes les rationalités. Et pousse même son entraîneur Sébastien Guarato à une forme de contradiction et de paradoxe. D’un côté, il se dit non surpris par les exploits d’un crack hors normes avant de déclarer peu après : « Il me surprend car on n’a pas l’impression qu’il est capable de faire cela sur ce qu’il montre à la maison et, pourtant, il le fait à chaque fois. »

■ 6 mars 2021
Prix de Sélection
Groupe 1 – Vincennes
2.200m – 1’10’’3 (record d'un vainqueur de l’épreuve)
2e For You Madrik (1’11’’1) – 3e Fric du Chêne (1’11’’3)
Le crack signe une conclusion enchantée de son meeting d’hiver et empoche pour la troisième fois le Prix de Sélection (Gr.1), ce qui en fait l’égal de Jamin. Dans cette prestation, Face Time Bourbon s’est pourtant montré trop brillant, faisant dire à Eric Raffin : « Evidemment, il s’est baladé mais il a fortement tiré des 1 000 aux 400 derniers mètres. Ce serait mieux qu’il tire moins. On prendrait plus de plaisir lui et moi. »

■ 31 janvier 2021
Prix d’Amérique
Groupe 1 – Vincennes
2.200m – 1’10’’8 (record de l’épreuve)
2e Davidson du Pont (1’10’’9) – 3e Gu d’Héripré (1’11’’3)
Encore plus phénoménal, titrions nous pour Face Time Bourbon II, le deuxième sacre du crack dans le Prix d’Amérique. Le tout a été réalisé dans le nouveau temps record de l’épreuve en 1'10’’8. Pour Antonio Somma, « cette victoire est encore plus importante pour moi que la première. Garder le titre est plus difficile que le conquérir ». Pour Björn Goop qui perdra sa place après la sortie suivante (et la défaite dans le Prix de France), le crack est à son summum : « Je n’ai jamais senti le cheval aussi concentré qu’aujourd’hui. Avec un cheval comme ça, c’est plus facile d’être le pilote. Maintenant, il est plus calme et sûr de lui. C’est la grande différence entre le Face Time Bourbon jeune et celui d’aujourd’hui. »

■ 12 septembre 2020
Prix de l’Etoile
Groupe 1 – Vincennes
2.200m – 1’09’’4 (record de l’épreuve et record de la piste départ volté)
2e Frisbee d’Am (1’09’’7) – 3e Fakir du Lorault (1’09’’7)
Face Time Bourbon réalise une nouvelle fois « la totale » : victoire, record de l’épreuve et de la piste, dans le cadre des départs voltés à Vincennes. Il égale même le record général de Vincennes qu’il a établi quelques semaines plus tôt dans le Prix René Ballière. Et ce, avec une incroyable facilitée. Sébastien Guarato utilise ce jour-là un langage guerrier : « On a affaire à un cheval d'exception. Il a un mental d'acier, c'est un tueur. »

■ 29 août 2020
Critérium des 5 Ans
Groupe 1 – Vincennes
3.000m – 1’12’’1
2e Feliciano (1’12’’4) – 3e Flamme du Goutier (1’12’’5)
Après avoir dominé ses aînés en plusieurs occasions, le retour dans le seul contexte de sa promotion renvoie au rang des formalités sa victoire dans le Critérium des 5 Ans. La génération des « F » est pourtant dense en éléments de premier plan. Mais Face Time Bourbon est « dans un autre monde. C’est le trotteur de tous les superlatifs et renvoie ses rivaux, y compris son challenger désigné Feliciano, aux rangs de sparring-partners. »

■ 2 août 2020
Grand Prix de Wallonie
Groupe 1 – Mons
2.300m auto – 1’10’’9
2e Valokaja Hindo (1’11’’2) – 3e Viking d’Hermès (1’11’’4)
La nouvelle démonstration de Face Time Bourbon se double d’une dimension symbolique. Ce Groupe 1 est en effet la dernière sortie de Bold Eagle qui conclura quatrième. La passation de pouvoir entre Face Time Bourbon et Bold Eagle, compagnons d’entraînement et dont les entourages sont proches, s’était déjà faite sur les pistes depuis quelques mois, elle prend un caractère officiel cette fois.

■ 21 juin 2020
Prix René Ballière
Groupe 1 – Vincennes
2.100m auto – 1’09’’4 (record de l’épreuve et record général de la piste)
2e Drôle de Jet (1’09’’5) – 3e Feliciano (1’09’’7)
Une prestation historique puisqu’elle permet à Face Time Bourbon d’effacer des tablettes le record général de Vincennes (1'09''8) établi par Kool du Caux en février 2007, treize ans plus tôt ! Comme à son habitude, le crack n’a pas donné l’impression de forcer son talent alors qu’il n’avait pas couru depuis quatre mois.

■ 29 février 2020
Prix de Sélection
Groupe 1 – Vincennes
2.200m – 1’10’’9
2e Enino du Pommereux (1’11’’0) – 3e Frisbee d’Am (1’11’’3)
Aucun 4 ans n’a tenté sa chance dans cette édition du Prix de Sélection. Face Time Bourbon a fait le vide d’une certaine manière et s’impose « tête en corde » en tenant en respect Enino du Pommereux dans le final sans qu’il y ait, cette fois, un écart conséquent. Pour Björn Goop, il n’y a jamais eu d’inquiétude : « Je n'ai pas eu de frayeurs lorsqu'Enino du Pommereux s’est rapproché. J'avais encore un artifice à actionner (N.D.L.R. : le débouche-oreille) si nécessaire ». Il s'agit du deuxième des trois "Sélection" de Face Time Bourbon.

Bold Eagle : 15 Groupes 1 mais plus de gains à la même époque
Plus riche trotteur français en compétition avec un compte en banque de 5.031.287 €, Bold Eagle s’est retiré avec 21 titres de Groupe 1. Sa carrière est souvent l’objet de parallèle avec celle de Face Time Bourbon notamment du fait de leur entourage similaire (même entraîneur, un copropriétaire en commun) et de leur contemporanéité. À cette époque de sa carrière, Bold Eagle affichait un palmarès riche de 15 Groupes 1 (deux de moins que Face Time) et des gains de 3.542.340 € (soit légèrement supérieurs à ceux actuels de Face Time Bourbon).


■ 26 janvier 2020
Prix d’Amérique
Groupe 1 – Vincennes
2.200m – 1’11’’5
2e Davidson du Pont (1’11’’6) – 3e Bélina Josselin (1’11’’7)

Le timing est parfait. L’édition du centenaire du Prix d’Amérique consacre Face Time Bourbon, déjà auréolé du statut de crack. Pour son entraîneur Sébastien Guarato, le parallèle avec Bold Eagle s’impose encore et toujours : « Il peut marcher sur les traces de Bold, il a le même talent, la même injection et il est très, très vite pour finir. En plus, il a des super pieds. Je peux le déferrer à chaque fois. Il faut qu’il ne lui arrive rien. »

■ 22 décembre 2019
Critérium Continental
Groupe 1 – Vincennes
2.100m auto – 1’10’’6
2e Flèche du Yucca (1’10’’9) – 3e Frisbee d’Am (1’11’’1)

Cette victoire ne s’est pas soldée par un concert de louanges unanimes quant à la supériorité absolue de Face Time Bourbon. La faute à l’allemand Campo Bahia qui a animé l’épreuve à un rythme soutenu et disposait encore de quelques longueurs d’avance à la sortie du dernier tournant quand il a pris le galop. Nous notions alors : « Face Time Bourbon revenait sur son rival après un dernier virage où l'on a rarement vu un trotteur aller aussi vite à Vincennes. » Cette signature du crack est bien restée depuis. Le dernier tournant est l’endroit où il fait par excellence très mal à ses rivaux.


■ 12 octobre 2019
Grand Prix de l’UET
Groupe 1 – Vermo (Helsinki)
2.100m auto – 1’10’’7 (record de l’épreuve)
2e Frisbee d’Am (1’11’’1) – 3e Mister F. Daag (1’11’’3)

Pour sa deuxième tentative hors de France, après un essai initial malheureux en Italie au printemps contre Zacon Gio, Face Time Bourbon survole les débats. Nous relations alors : « Il n'a pas seulement remporté le Grand Prix de l'UET, il a aussi officiellement lancé sa campagne vers le Prix d'Amérique. Le 4 ans a écrasé l'opposition qui lui était proposée, signant par ailleurs le nouveau record de l'épreuve en 1'10''7. » Sébastien Guarato parle alors sans filtre de crack : « Il marche 1'10''7, sans déboucher les oreilles et baisser les œillères. C'est vraiment un crack. Maintenant il faut parler du Prix d'Amérique. »


■ 2 mars 2019
Prix de Sélection
Groupe 1 – Vincennes
2.175m – 1’10’’8 (co-record d’un vainqueur de l’épreuve)
2e Davidson du Pont (1’10’’1) – 3e Falcao de Laurma (1’11’’0)

À 4 ans, Face Time Bourbon se permet d’égaler le record des vainqueurs de l’épreuve en 1’10’’8 ! Il impose son rythme à l’épreuve et laisse à distance son aîné Davidson du Pont, lequel établit le record d’un participant de l’épreuve en 1’10’’1. Pour Sébastien Guarato, la performance chronométrique est exceptionnelle : « C'est vraiment un "top-cheval". Il bat un crack et cela rehausse encore sa performance. Trotter 1'10''8 à cet âge, même si les conditions climatiques sont favorables, c'est remarquable. »

■ 16 décembre 2018
Critérium des 3 Ans
Groupe 1 – Vincennes
2.700m – 1’14’’4
2e Favorite Fligny (1’14’’7) – 3e Fanina des Racques (1’14’’8)

Déjà solide leader de sa génération depuis quelques mois, Face Time Bourbon lance les hostilités dans la montée et fait preuve d’une très nette supériorité. Son entraîneur Sébastien Guarato ne ménage pas ses superlatifs et parlé déjà de crack. « C’est un crack tout simplement. Au même âge, il me semble encore plus fort que Bold Eagle car il est vraiment complet, gentil et facile d'allures. Avec lui, on tient vraiment le bon bout et s'il ne connaît pas d'ennuis de santé, il va aller loin. »

■ 12 octobre 2018
Championnat Européen des 3 Ans
Groupe 1 – Vincennes
2.100m auto – 1’12’’3 (record du parcours pour un 3 ans)
2e Holy Water (1’12’’6) – 3e Fric du Chêne (1’12’’6)

Pour son premier titre de Groupe 1, sans même être passé par la case Groupe 2, Face Time Bourbon n’écrase pas encore totalement l’opposition mais montre une belle supériorité. Il voyage longtemps nez au vent ce jour-là, signe déjà de l’incontestable marge qu’il possède sur les autres. Pierre Pilarski, un de ses copropriétaires, est sous le charme : « C'est un cheval qui n'est pas encore venu, qui a besoin de beaucoup de fraîcheur. Durant le parcours, il a été à deux, nez au vent, et pour finir, il gagne aisément. C'est un top cheval ! » Si Sébastien Guarato commence déjà à le comparer à Bold Eagle, Thomas Bernereau refuse encore mais précise : « Il a vraiment beaucoup de moyens. C'est un futur grand de Vincennes. »

Indy de Vive 1'11''9 Viking's Way 1'15''6
Ready Cash 1'10''3 Tekiflore 1'19''8
Kidea 1'18''2 Extreme Dream 1'14''7
FACE TIME BOURBON Doceanide du Lilas 1'16''8
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Vita Bourbon 1'12''7 Guilty Of Love 1'17''1
Kamera Bourbon 1'13''7 Cezio Josselyn (US) 1'12''2
Etta Extra 1'18''0
A voir aussi :
...
Des victoires avec
l'Amérique en toile de fond

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du ...

Lire la suite
...
Réunion très européenne dimanche à Enghien

À l'instar de ce samedi qui nous aura menés à travers l'Europe, la réunion de ce dimanche à Enghien est très continentale avec trois courses au label européen pour la moitié des courses. La plus dotée d'entre elles ...

Lire la suite
...
Des ténors dans le Prix Isara mardi soir à Vincennes

Il y aura du beau monde mardi soir au départ du Prix Isara à Vincennes, course qui permet à des chevaux n'ayant pas gagné 30 000€ depuis le 1er avril et en vue de monter en puissance pour le meeting d'hiver. On retrouvera ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite