... © ScoopDyga
Présentation de course - 05.10.2021

Cleangame sur la route d'une première

Déjà au palmarès du Grand Prix Anjou-Maine (Gr.3) en 2019, Cleangame se représente cette année, dans une édition disputée dans le fief angevin si souvent loué par Jean-Michel Bazire pour la qualité de sa piste.

D'un grand hongre à l'autre. Cleangame (Ouragan de Celland) tente ce mercredi un coup de deux dans le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.3), après un premier titre obtenu en 2019 sur l'hippodrome de Meslay-du-Maine. Or, depuis la création de l'épreuve, en 1991 (édition inaugurale remportée par Rêve d'Udon), on ne trouve qu'un seul double vainqueur au palmarès. Il s'agit de Général du Lupin (Lutin d'Isigny), celui qui a longtemps été le hongre français le plus riche en compétition avant l'émergence d'Aubrion du Gers (Memphis du Rib). Le représentant de Jean-Paul Marmion est le lauréat de 2003 et 2004.
Mais plus que cela encore, le pensionnaire de Jean-Michel Bazire - qui a laissé sa place à Eric Raffin ce mercredi - est lancé avec ce Grand Prix régional dans une quête inédite : celle de décrocher les quatre épreuves du genre la même année depuis leur nouveau positionnement dans le calendrier, tous réunis à l'automne. Il lui faut donc s'imposer à Angers, après Amiens, avant de se tourner vers Beaumont-de-Lomagne (Grand Prix du Sud-Ouest) et Lyon-Parilly (Grand Prix du Centre-Est), ses prochains objectifs annoncés. Général du Lupin a réussi cette passe de quatre en 2004, lorsque le Grand Prix du Sud-Ouest et celui du Centre-Est étaient au printemps. Dans une configuration qui se rapproche de celle d'aujourd'hui, Swedishman est passé près du grand chelem en 2014/2015, lauréat des Grand Prix du Nord, Anjou-Maine et du Sud-Ouest à l'automne 2014 avant de conclure troisième du Grand Prix du Centre-Est au printemps 2015.
Dans l'opposition à Cleangame ce mercredi, il faut citer Dorgos de Guez (Romcok de Guez), au même second échelon de départ, et une kyrielle d'ambitieux avantagés de 25 mètres dont Golden Bridge (Ready Cash) et Flèche du Yucca (Prodigious), qui reste ferrée.

Signé Bazire depuis trois ans

Le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.3) est devenue une chasse gardée de Jean-Michel Bazire, qui a présenté les trois derniers lauréats : Aubrion du Gers (2018), Cleangame (2019) et Dreambreaker (2020). Cleangame se présente pour la passe de quatre et sera suppléé par Fairplay d'Urzy et Victor Ferm sous le même entraînement.

PARTANTS ANGERS - Mercredi 06 Octobre
4 GRAND PX ANJOU-MAINE - (13H50)
Premium - Att. - (3) - Internationale - 100 000 € - 3 125m
1. FASTY DU LUOTJ. E. Abrivard
2. VICTOR FERMC. Terry
3. DREAMER BOYY. Dreux
4. WHOLE LOTTA LOVEPh. Daugeard
5. FAIRPLAY D'URZYR. Congard
6. FOR YOU MADRIKB. Robin
7. GOLDEN BRIDGED. Thomain
8. CARNAVAL DU VIVIERC. Duvaldestin
9. FLECHE DU YUCCAJ-P Dubois
10. CHALIMAR DE GUEZC. Chenu
11. CALINA (NOR)T. Duvaldestin
12. AMON YOU SMM. Abrivard
13. BRILLANT MADRIKL. Abrivard
14. CLARCK SOTHOG. Martin
15. DORGOS DE GUEZN. Bazire
16. CLEANGAMEE. Raffin
A voir aussi :
...
Kel Air d'Eole : le souffle des progrès

Déjà bon vainqueur à Enghien fin mars, KEL AIR D'EOLE (Canadien d'Am) monte d'un cran en remportant ce Prix Miriam (course C). D'autant qu'il le fait à la manière des forts, lui qui a toujours été au contact des premiers ...

Lire la suite
...
Les 4 et 5 ans dans les Etriers Qualifs 1 vendredi

Les meilleurs 4 et 5 ans seront en piste vendredi à Vincennes, dans le cadre du Prix René Palyart - Etrier 4 Ans Q1 (Gr.2) et du Prix Louis Forcinal - Etrier 5 Ans Q1 (Gr.2). Ils seront 10 dans l'épreuve des 4 ans qui permettra ...

Lire la suite
...
Lerika du Chêne en pensant à Elea Madrik

Dans nos radars depuis sa qualification (1 étoile), LERIKA DU CHENE (Follow You) confirme ses débuts victorieux au Croisé-Laroche en s'imposant ici pour ses premiers pas parisiens. Dans une course qui aurait pu être piège, la pouliche d'Yvonne ...

Lire la suite
...
Rémi Boucret,
l'éleveur pas comme les autres

En l’espace de trois décennies, il a construit un élevage impressionnant. Les Bello et Bella de Rémi Boucret sont partout et brillent avec une rare constance. L’éleveur sarthois a accédé au podium national en 2020, à la ...

Lire la suite