En bref - 10.10.2021

Fin de saison pour Calgary Games

Au lendemain de la démonstration de Calgary Games (Readly Express) dans le Grand Prix de l'UET (Gr.1) à Åby, la presse suédoise multiplie les éloges. C'est ainsi qu'Emil Persson, dans Sulkysports, propulse Calgary Games au rang « de cheval le plus excitant des vingt dernières années ». Le cheval ne devrait plus être revu cette saison, selon les dernières déclarations de son entraîneur Timo Nurmos qui veut le ménager en vue d'une carrière à 5 et 6 ans. Sur ce point, le journaliste exprime son accord et se met à imaginer ce que pourrait être les saisons 2022 et 2023 de Calgary Games : « Le cheval n'a plus rien à prouver cette année. Je verrais bien par la suite une carrière limitée en nombre de sorties, une douzaine tout au plus, qui lui permettrait l'an prochain de courir en Suède avec la Sweden Cup comme premier objectif puis les championnats nationaux à Àby à l'automne avant d'aller sur le meeting d'hiver de Vincennes avec le Prix d'Amérique (2023) comme objectif. Il pourrait ensuite viser l'Elitloppet et/ou tenter une aventure américaine sur le Red Mile pour réaliser un chrono d'exception. »
Voilà évidemment une suite d'échéances pour l'instant imaginaire qui fait la part belle aux exploits, dans la logique d'un champion qui demeure à cette heure invaincu en neuf sorties à 4 ans.

Garfield remporte le Critérium danois et confirme son statut de n°1 des 3 ans

Epreuve labellisée Groupe 2, le Critérium danois, pour 3 ans, a vu le succès de Garfield (S.J.'s Photo) ce dimanche à Charlottenlund. Le pensionnaire et partenaire de Jeppe Juel a survolé l'épreuve, s'imposant en 1'14''4 sur le parcours de 2.500 mètres autostart, le quatrième meilleur temps d'un vainqueur de l'épreuve. Il a comme dauphin Godfather (Bold Eagle), qui affiche 1'14''7.
Cette victoire consacre tout simplement le numéro 1 de sa promotion au Danemark après ses succès dans le Grand Prix des 3 ans du Jutland et dans le championnat Grand Circle des 3 ans. Garfield en est désormais à dix victoires et une deuxième place en onze tentatives.

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite