... ©Scoopdyga
Actualité - 13.10.2021

Bahia Quesnot lance une nouvelle campagne

On a un titre à défendre en janvier prochain
Junior Guelpa

C'est l'une des drôles de dames du trot français avec Delia du Pommereux (Niky), Billie de Montfort (Jasmin de Flore) ou encore Flamme du Goutier (Ready Cash). Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), lauréate en 2021 du Prix de Cornulier, revient à la compétition dimanche à l'occasion du Grand Prix du Sud-Ouest. Junior Guelpa nous explique comment il compte organiser son calendrier avec pour objectif fort probable de défendre sa couronne dans le "Cornulier" le 23 janvier prochain.

Cela peut paraître loin et pourtant c'est déjà dans trois mois et dix jours. Le compte à rebours est donc lancé, d'autant que celui-ci est à double entrée, Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) étant âgée de 10 ans. Elle rentre dans sa dernière campagne hivernale et nous avons voulu savoir comment son entraîneur a choisi d'organiser les choses. Interview.



24h au trot : On n'a pas revu Bahia Quesnot depuis sa campagne scandinave du printemps. Comment va-t-elle ?
Junior Guelpa : Très bien. Elle s'est bien reposée cet été, prenant des vacances bien méritées au soleil elle aussi. Tout s'est bien passé, elle a bien récupéré et on l'a reprise au travail depuis quelques semaines et elle parait très bien. Il est temps qu'elle coure maintenant car elle a beaucoup d'envie, de bon influx et cette course de rentrée va lui faire le plus grand bien.

Ce break faisait effectivement suite à une séquence riche et intense.
Elle avait beaucoup et bien oeuvré en amont de l'hiver, durant le meeting et durant le printemps aussi. La campagne avait été chargée en courses et elle avait légitimement besoin de recharger les batteries et de récupérer. Cela a été fait et bien fait. Je trouve la jument très bien affichant un bon moral et de l'envie. Tout est beau fixe, ce qui est très important à son âge.

Pourquoi avoir choisi le Grand Prix du Sud-Ouest pour son retour ?
Comme je le disais, il est temps qu'elle revoie un hippodrome parce qu'elle nous montre beaucoup d'envie la mémère. Il y aura ensuite à quinze jours une course à Hyères à laquelle elle a le droit et qu'elle avait remportée l'an passé (NDLR : Prix de la Ville de Hyères, le 30 octobre, pas de plafond de gains, recul à 350k€). Cela s'enchaîne bien ainsi.

Comment pourriez-vous évaluer son état de forme ?
Elle est pour le moment dans le Sud chez mon père et c'est lui qui veille sur elle au quotidien et la travaille. Elle n'est évidemment pas à 100% et il y aura du rythme dimanche ce qui lui permettra d'avancer en condition. Aujourd'hui elle doit être à 70%. C'est très bien comme ça : elle va pouvoir monter au fur et à mesure pour préparer au mieux les échéances de l'hiver.

Justement quel pourrait être le meilleur plan pour elle : les qualificatives au Prix d'Amérique ?
On va voir. On a une petite idée en tête mais il est un peu tôt pour l'affirmer. On va bien voir. L'année dernière, rappelez-vous qu'elle avait gagné en Italie à très haut niveau, le Prix Royal Mares (Gr.1) à Naples face uniquement aux femelles. Il est possible qu'on retourne là-bas courir cette course au mois de décembre. Ça donne donc ces deux courses en octobre, en novembre soit le Prix de Bretagne (Qualif #1) soit directement l'Italie et on avisera. En revanche, ce qui est certain c'est qu'elle va rester dans le Sud jusqu'en décembre.

Vous avez vécu un incroyable moment en janvier dernier avec cette victoire dans le Prix de Cornulier. La course reste-t-elle l'objectif pour 2022 ?
On l'a gagnée dans des circonstances idéales. On a tenté le pari, on a gagné et c'était l'année parfaite pour le réaliser. Toutes les planètes étaient alignées. C'était magnifique. Maintenant qu'on l'a gagnée une fois, si tout se passe bien et que la jument reste bien, on est des compétiteurs et on va remettre notre titre en jeu. Et puis on verra bien. Mais en janvier dernier, c'était vraiment le moment idéal pour gagner le Cornulier. Mais qui sait, la jument sera peut-être encore cette année que l'année dernière ? Elle ne fait que nous surprendre ! Et comme elle a toujours l'envie, ce qui est capital et que le poids des ans ne semble pas l'atteindre, pour le moment tout va bien.


Le principe de jouer sur la surprise (elle courait pour la première fois au monté l'an dernier dans le Prix de Cornulier) peut-il encore fonctionner ?
Elle n'a pas recouru sous la selle depuis ! Et ce ne sont pas pour autant les occasions qui ont manqué. Mais si tout se passe bien elle ne devrait pas recourir d'ici le Cornulier au monté, sans faire pour autant trop de plans sur la comète. On devra savoir changer d'avis en fonction de ce que nous dit la jument. C'est comme ça que c'est prévu, j'aimerais y aller directement pour reproduire un plan similaire.

Bahia Quesnot chez les trotteurs en activité (par les gains)
sur 2021 en France
1. Face Time Bourbon - 766 000€
2. Davidson du Pont - 523 400€
3. Bahia Quesnot - 435 100€
carrière
1. Face Time Bourbon
2. Davidson du Pont
3. Billie de Montfort
4. Cleangame
5. Delia du Pommereux
6. Bahia Quesnot

Dans le club des grandes juments
3ème aux gains en France sur l'année 2021, Bahia Quesnot est le 6ème trotteur français le plus riche parmi les chevaux encore en activité. Deux juments font mieux qu'elle : la championne Delia du Pommereux (qui a effectué sa rentrée à Laval le 3 octobre) et l'incroyable Billie de Montfort (10 ans elle aussi), laquelle vient de coincer dans le Tour Européen du Trotteur Français à Gelsenkirchen en Allemagne. Sébastien Guarato a expliqué sur Equidia après avoir qualifié de "nulle" sa performance : "Il ne faut plus la courir sur 2600 et seulement faire le mile avec elle désormais. D'autant que la piste était fouillante. Il me reste une ou deux courses en Italie d'ici la fin de l'année. Et après ce sera la fin de carrière. Mais attention, elle nous a déjà fait ça et elle ressuscite ensuite. Il ne faut donc rien dire avec elle."

Les partants probables du 44ème Grand-Prix du Sud Ouest
dimanche 17 octobre 2021 - Beaumont-de-Lomagne

Charme de Star (Look de Star)
Fairplay d'Urzy (Ready Cash)
Rebella Matters (Explosive Matter)
Brillant Madrik (Lilium Madrik)
Dreammoko (Timoko)
Flamme du Goutier (Ready Cash)
Bilooka du Boscail (Look de Star)
Ce Bello Romain (Jam Pridem)
Étonnant (Timoko )
Bahia Quesnot (Scipion du Goutier)
Cleangame (Ouragan de Celland)
2ème forfait et partants ce jeudi à 12h

A voir aussi :
...
Grégor impressionne Charley Mottier

Auteur d’une année 2021 remarquable avec six victoires à la clé avant sa course de ce mercredi aux Sables-d’Olonne dans le Trot Open des Régions – Ouest réservé aux chevaux de 5 ans, Grégor (Rolling d'Héripré) a ...

Lire la suite
...
Izoard Védaquais reçu 10/10

Démonstration, c'est le mot juste pour qualifier la nouvelle victoire de l'impressionnant Izoard Védaquais (Bird Parker) ce mercredi aux Sables-D'Olonne. Pour sa rentrée après plus de deux mois sans compétition, le représentant de Philippe ...

Lire la suite
...
Imoko Atout confirme ses constants progrès

Dans l'épreuve qualificative à Le Trot Open des Régions - Grand Nord réservée aux 3 ans, Imoko Atout (Timoko) a facilement dicté sa loi. Le pensionnaire de Guillaume Jouve montre un nouveau visage depuis sa castration. Ce mercredi, ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite