... © Valérie Ortega
Actualité - 17.10.2021

Cleangame encore et toujours sensationnel

Avec Cleangame, on est dans du très gros acabit, le même que Général du Lupin en son temps.
Jean-Michel Bazire

La présence de Cleangame est toujours la garantie d'un événement en création. Le champion de Jean-Pascal Bragato a marqué de son empreinte le 44e Grand Prix du Sud-Ouest pour s'imposer sans avoir même besoin de puiser dans ses réserves. Et pourtant, il s'est octroyé au passage le record de l'épreuve quand elle se dispute sur la piste de Beaumont-de-Lomagne en affichant la réduction kilométrique d'1'12''1.

Être associé au grandissime favori, attendu comme un messie dans une parabole biblique, et dès lors "imbattable", n'a pas que des avantages. Il faut gérer la pression. Aucun droit à l'erreur. On connaît la force de détachement de Jean-Michel Bazire, sa facilité à faire abstraction des enjeux, sa capacité à siffler au sulky de ses partenaires dans les moments les plus importants. Néanmoins, le professionnel de tous les records a parlé de pression, par deux fois, après le triomphe de Cleangame (Ouragan de Celland) dans le 44e Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.1).
D'abord sur la phase initiale de l'épreuve, quand Cleangame, comme à Amiens récemment dans une épreuve également lancée avec le mode autostart, a vite perdu sa place et des rangs pour pointer à quelques longueurs des premiers animateurs en abordant le premier tournant. Sur ce moment crucial, Jean-Michel Bazire nous apprend au micro d'Equidia Racing : « En partant, par trois fois, il s’est trompé un peu mais il a fait attention et est resté concentré. Il y a trois ou quatre ans, il aurait répondu par une faute. En fait, j’ai l’impression que cela nous stresse plus que lui… Ensuite, cela a été facile. »
Et puis l'autre ingrédient générateur de pression ce dimanche était le décor du Grand Prix du Sud-Ouest, à Beaumont-de-Lomagne, soit à quelques kilomètres du fief gersois du propriétaire du champion. JMB continue à ce sujet : « Son propriétaire Jean-Pascal Bragato habite tout près d’ici et réunit, à chaque fois, tous ses copains et nous met la pression ! Tout le monde est là pour faire la photo et il ne faut pas se manquer. »
Cleangame ne s'est pas manqué et a été, une nouvelle fois, sensationnel. Jean-Michel Bazire, après avoir installé son partenaire à côté de l'animatrice Flamme du Goutier (Ready Cash) à un tour du but, s'est essentiellement évertué à observer ses rivaux dans les mille derniers mètres. Il s'agissait pour le professionnel de les contenir sans donner une course trop dure à son cheval. Sa tête dans le final était ainsi plus souvent portée à scruter vers l'arrière que devant elle.
En signant 1'12''1, Cleangame efface les 1'12''3 réalisés en 2005 par Vasterbo Daylight, qui constituaient la référence de l'épreuve sur la piste de Beaumont-de-Lomagne (sur la distance de 2.375m.). C'est aussi le nouveau record du parcours. Le précédent était détenu par Aubrion du Gers en 1'12''9 depuis 2017. Tout un symbole.

Cleangame : 40 victoires en 61 sorties
Le bilan de Cleangame affiche désormais 40 succès en 61 tentatives. Il remporte ici son 11e Groupe 2 et son deuxième Grand Prix du Sud-Ouest après un titre initial à Toulouse en 2019. Ses gains s'élèvent à 1.682.170 € ce qui en fait le hongre le plus riche actuellement en activité.

Il y avait du "lourd" au début de la dernière ligne opposée. Flamme du Goutier (Ready Cash) occupait le lead, flanquée de Cleangame alors qu'Etonnant (Timoko) prononçait son effort en troisième épaisseur pour finaliser le premier rang. Deux vainqueurs de Groupe 1 encadraient dont Cleangame pendant que derrière ce trio, Ce Bello Romain (Jam Pridem), autre titulaire de Groupe 1, rongeait son frein. Peu avant de pénétrer dans le dernier tournant, Cleangame appuyait sur l'accélérateur pour effacer Flamme du Goutier et ainsi s'emparer du rail intérieur.
Dans le premier tour, Bilooka du Boscail (Look de Star) ensuite relayée par Dreammoko (Timoko) avaient lancée l'épreuve sur des bases élevées faisant dire à Jean-Pascal Bragato : « Après la course, c’est toujours plus facile, la pression est redescendue. Cela a été une course sans concession avec beaucoup de train. Je pense que cela a été une course assez dure. Le cheval a bien gagné et a répondu à ce que l’on attendait. Cela faisait partie de nos objectifs. »

Les enseignements
Cleangame n'a pas eu besoin de se livrer jusqu'au bout. Il est incontestablement - mais il n'y a là aucune découverte - au-dessus de la mêlée qui lui était présentée ce dimanche. Les autres bonnes notes sont nombreuses derrière lui. D'abord, il y a la fin de course ébouriffante de Rebella Matters (Explosive Matter). La partenaire de Christophe Martens a fini tellement vite qu'il n'aurait pas fallu que l'épreuve se prolonge de trop avec un Cleangame en pleine reprise de son effort pour la voir déborder le vainqueur. Déjà dauphine du champion à Amiens il y a un mois, elle est devenue membre titulaire de la "premier League" française comme le confirme Jean-Michel Bazire : « Elle est maintenant parfaitement réglée dans ce genre de compétition et répond toujours présent. Ce n’est pourtant pas évident ce qu’on lui demande. Elle réalise une super année. Elle est arrivée dans mes boxes comme une très bonne jument et elle confirme tout le bien qu’on disait d’elle en Scandinavie. »


La grande forme de la casaque Bragato
En octobre, la casaque de l'Ecurie Jean-Pascal Bragato est sortie cinq fois en piste pour autant de succès (avec Guevara du Pont (2 fois), Cleangame (2 fois) et Duel du Gers). Pour ses 10 dernières courses, elle comptabilise 7 victoires.

Dans la catégorie des bonnes impressions, il fait aussi citer Ce Bello Romain, pris en tenaille dans le dernier tournant et qui a bien conclu à la 3e place. Flamme du Goutier et Etonnant ont aussi livré une prestation plus qu'honnête après avoir été à l'offensive dans le dernier tour. Il faut encore relever la prestation de Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), qui conclut de belle manière à la 7e place pour sa rentrée.
La réserve s'impose plus du côté de Fairplay d'Urzy (Ready Cash). Annoncé en condition avancée, le 6 ans a voulu suivre Etonnant dans le dernier tour avant de marquer le pas dans le dernier tournant. Jean-Michel Bazire reconnaissait à propos de son pensionnaire confié ici à Romain Congard : « J’ai donné de mauvais ordres en demandant à son driver de courir offensif. À ce niveau là, il faut courir à la corde pour être cinquième. »

Endosser l'habit de l'ambassadeur médiatique des courses
Objectif le Grand Prix du Centre-Est (le 31 octobre) désormais pour Cleangame avec les réserves habituelles énoncées par son entourage au sujet d'un cheval surveillé de près après ses graves soucis à une jambe. Jean-Michel Bazire synthétise ainsi : « Si sa jambe le veut bien, il participera au Grand Prix du Centre-Est à Lyon-Parilly. On va lui passer une échographie de contrôle demain matin et on le laissera deux ou trois jours tranquille. Je suis très content que le Grand Prix du Centre-Est se dispute à Lyon car la piste y est toujours bonne. Et le tracé, sur une grande piste, sera plus pour lui. »
En écho, Jean-Pascal Bragato parle de sa fierté de faire voyager son champion dans différentes régions françaises : « Si le cheval le veut bien, on va aller dans le Centre-Est pour essayer de gagner les quatre grandes courses des Fédérations Régionales. On a à cœur de présenter Cleangame dans toutes les régions et à tous les publics. Merci à celui qui est là aujourd’hui à Beaumont. »
Depuis le positionnement des quatre Prix des Fédérations Régionales à l'automne, il y a quelques années, un tel enchaînement n'a jamais été réalisé.

Quand on reparle de Général du Lupin
Seul Général du Lupin possède à son palmarès les quatre Grands Prix des Fédérations Régionales. Il les avait tous remportés en 2004 quand deux étaient à l'époque au printemps et deux à l'automne. En évoquant un engagement possible pour Cleangame, dans l'étape GNT de Nantes (où il rendrait 50 mètres), Jean-Michel Bazire fait justement référence à Général du Lupin dont il avait été très souvent le partenaire : « Nantes, c’est comme Lyon, c’est une piste qui est toujours bonne, qui fait à à chaque fois l’unanimité. Rendre 50 mètres, Cleangame l’a déjà fait avec succès. C’est un très gros acabit, du même genre que l’était Général [du Lupin]. Ils n’ont peur de rien. »

D'où vient-il ?

Cleangame est issu de l'élevage d'Alain Beaumont disparu en août 2020, quelques semaines avant la première victoire de son élève dans le Prix d'Eté. La mère de Cleangame, Red Bell (Jag de Bellouet), eut une carrière courte et sans victoire, mais est une sœur de la toute bonne Nippy Girl (1'11''6 et 430 000€ de gains). Après Cleangame (son 1er produit), elle a donné deux vainqueurs en Dasage 1'16 (Satchmo Wood) et Harkonnen 1'15 (Ouragan de Celland).

8e | 44 EME GD PX DU SUD-OUEST - PARIS-TURF
Att - 2400 m - Groupe 2 - 150 000 €
CLEANGAME 1'12"1
Ouragan de Celland x Red Bell (Jag de Bellouet)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : Ec. J. Bragato - Eleveur : C. Beaumont
2e Rebella Matters 1'12"1
3e Ce Bello Romain 1'12"2
4e : Flamme du Goutier - 5e : Etonnant - 6e : Bilooka du Boscail - 7e : Bahia Quesnot
Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Ouragan de Celland 1'12''2 Tahitienne
Diolida Workaholic (US)
CLEANGAME Helvetia Barbes
Jag de Bellouet 1'09''9 Viking's Way 1'15''6
Red Bell Vaunoise 1'26''0
Danae Grandchamp 1'17''5 Nicos du Vivier 1'18''6
Quita Grandchamp
A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite