... ©JLL-LeTROT
Actualité - 23.10.2021

Des victoires avec l'Amérique en toile de fond

C'est un super challenge
Loris Garcia

Cette journée de samedi était résolument européenne au trot avec le Grand Prix des Nations à Milan en Italie, le Prix de la Ville de Caen chez nous en Normandie et la Finale du Tour Européen du Trotteur Français à Mons en Belgique. Point commun pour les lauréats des deux premiers : rêver d'Amérique.

L'Amérique c'est loin et proche à la fois. Trois mois et une semaine pour être précis. Le 30 janvier prochain est sur tous les agendas des champions européens et notamment sur celui de Vivid Wise As et Fakir du Lorault, lauréats aujourd'hui. En tête, un objectif américain : le podium pour le premier cité, au moins y participer pour le second.
Vivid Wise As (Yankee Glide) est le vainqueur principal du jour avec Matthieu Abrivard aux commandes dans le Grand Prix des Nations et pour le compte de l'incontournable casaque de l'Écurie Bivans. La couleur est annoncée : les ambitions seront élevées dans le Prix d'Amérique. Pour Fakir du Lorault (Vaillant Cash), le premier objectif sera déjà d'être au départ de la course majeure, un an après avoir enchaîné les coups de malchance : 4ème du Prix de Bretagne, il avait ensuite été malheureux en s'accrochant au départ du Prix du Bourbonnais avant d'être déclaré non-partant. Pour le moment, c'est la forme et il faut en profiter. C'est en effet la deuxième victoire de "Fakir" en l'espace de 48h puisque le fils de Vaillant Cash était sacré jeudi dans le cadre du Concours National de modèle.
Éclat de Gloire (Tiego d'Étang), grand vainqueur du TETF est hongre et s'il rêve d'Amérique, ce sera par le truchement de sa soeur utérine Féerie Wood.
Vivid Wise a son titre de gloire à domicile

Vivid Wise As remporte le Grand Prix des Nations, en toute logique. C'est une victoire italienne, certes, mais avec un driver français, Matthieu Abrivard, qui met à profit un week-end où il était à pied, en France, pour remporter un Groupe I par-delà les Alpes. Avec en toile de fond le Prix d'Amérique, objectif annoncé du fils de Yankee Glide.

Matthieu Abrivard l'avait expliqué dans nos colonnes vendredi. Avec le numéro 5 derrière la voiture, il lui fallait prendre un bon départ et s'assurer la tête et la corde, pour éviter la récente déconvenue du Grand Prix de la Loterie, où il s'était fait contrer et avait été relégué à l'extérieur. Cela a été dit et cela a été fait. Tout de suite installé au commandement, Vivid Wise As a contrôlé la course, sur le pied de 1'13''4 -dernier kilomètre en 1'11''-, n'étant jamais inquiété, ni par Zaccaria Bar (Ready Cash), qui l'a toujours suivi, ni par l'outsider Rushmore Face (Joke Face), qui s'empare de la troisième place à la fin. Quant à la française, Elsa de Belfonds (Tornado Bello), elle s'est effacée au bout de la ligne opposée, après avoir brièvement tenté de s'immiscer dans la partie.
C'est la neuvième victoire, cette année, dans un Groupe I, de la casaque Bivans, celle d'Antonio Somma, qui a déclaré, après la course, au micro de nos confrères italiens : " Vivid Wise As va maintenant retourner en France. Il passera par le Prix de Bourgogne, pour aller ensuite sur le Prix d'Amérique. " Il y retrouvera, évidemment, son compagnon de couleurs, Face Time Bourbon, avec lequel il n'est sans doute pas capable de rivaliser sur la longue distance, mais qu'il peut prétendre inquiéter sur plus court. On pense au Prix de France, bien sûr, dans la foulée du Prix d'Amérique. Toujours est-il qu'en trois semaines, Antonio Somma vient de s'octroyer, avec Face Time Bourbon et Vivid Wise As, deux des plus prestigieuses épreuves du calendrier transalpin, la "Lotteria" et le Gran Premio delle Nazioni. Cette dernière compétition est l'apanage d'un cheval italien pour la neuvième fois depuis cinquante ans, après les succès d'Indro Park (1989), Varenne (1999), Express Road (2006), Marielles (2013), Prussia (2014), Moses Rob (2015), Princess Grif (2016) et Uragano Trebi' (2018).


Grand Prix des Nations 2021
1. Vivid Wise As - M. Abrivard - 1'13''4
2. Zaccaria Bar - A. Gocciadoro
3. Rushmore Face - E. Loccisano


Fakir à fond la forme

Il n'y a finalement pas eu de coup de trois. Le marathonien Bugsy Malone (Ready Cash) s'attaquait, à 10 ans, à son troisième Prix de la Ville de Caen successif, pour essayer d'y signer autant de victoires. Au bout du compte, il doit s'incliner, avec les honneurs, face à ses cadets, de plusieurs années, Fakir du Lorault (Vaillant Cash) et Echo de Chanlecy (Quinoa du Gers). Trottant le kilomètre sur le pied de 1'13''7, le vainqueur bat le record de l'épreuve.

François Lecanu et Fakir du Lorault ont calqué leur course sur celle de Franck Nivard et Bugsy Malone. S'élançant aux vingt-cinq mètres, ils l'ont laissé passer, lui qui revenait des cinquante mètres, et ils l'ont ensuite suivi, pisté, dans sa progression, au premier tour en face, puis devant les tribunes et au deuxième passage dans la ligne opposée, tandis que Blues des Landiers (Phlégyas), de retour d'une tentative, s'étant soldée par une place de deuxième, sur 4.500 mètres, en Hollande, n'amusait pas le terrain, comme l'on dit, faisant du train et tentant son va-tout. Continuant leur rapproché dans le dernier tournant, Bugsy Malone et Fakir du Lorault se retrouvaient aux prises dans la dernière ligne droite, le premier paraissant d'abord plus facile que l'autre. Mais c'est ce dernier qui avait le dessus, dès la mi-ligne d'arrivée, et s'en allait quérir un autoritaire succès, Bugsy Malone devant même concéder la deuxième place à Echo de Chanlecy, toujours dans la course.
Fakir du Lorault venait de s'imposer, déferré, sur l'herbe de Craon, sur 3.500 mètres. Une bonne préparation à ce marathon, où il était juste plaqué. Son grand objectif à venir est de décrocher une participation au Prix d'Amérique, tentative dans laquelle il avait joué de malchance l'an passé. François Lecanu, son driver, qui enregistrait sa deuxième victoire de l'après-midi et avait mené là une fort belle course, dans le dos de Franck Nivard, soulignait, sur Equidia Racing : " Il a le potentiel pour courir le Prix d'Amérique. On essaie de l'amener au "top" pour les épreuves préparatoires et on espère bien faire dès le Prix de Bretagne, pour lequel on devrait le déferrer. Aujourd'hui, j'ai vraiment eu la bonne course, dans le dos de Franck (N.D.L.R.: Nivard), qui m'a ramené sur un plateau. "
Eclat de Gloire s'offre la totale

Beau vainqueur à Son Pardo (Espagne) après avoir fini 2ème de l'étape suisse à Avenches, Eclat de Gloire (Tiego d'Étang) remporte ce samedi la Finale à Mons (Belgique) et décroche ainsi la victoire au classement général du Tour Européen du Trotteur Français 2021, succédant au palmarès à Billie de Montfort.
Son entraîneur-driver Loris Garcia s'est montré très entreprenant tout au long des 2300m de course pour occuper la meilleure place possible, "je n'ai pas laissé de place au driver de Dostoievski dans le premier virage" concèdera-t-il même après course, et il obtient ce qu'il cherchait à moins d'un kilomètre du but : le dos de Jos Verbeeck, pilote de Feydeau Seven (Redeo Josselyn). Un marquage à la culotte avant un crochet décisif à mi-ligne droite et finalement un but pleine lucarne pour Éclat de Gloire. C'est même gamelle puisque grâce aux 30 points offerts au vainqueur (x2 par rapport aux autres étapes), le protégé de l'Écurie du Vieux Chêne subtilise aussi la première place au classement général à Feydeau Seven.
C'est une victoire particulièrement importante pour Loris Garcia qui n'a pas caché son émotion après course mais aussi toute sa considération pour l'organisation du tournoi. À tel point qu'il pense déjà à l'an prochain : "s'il est aussi bien on devrait défendre notre titre !" Alors le rendez-vous est déjà pris.

Classement final des chevaux
1. ECLAT DE GLOIRE - 58 pts
2. FEYDEAU SEVEN - 53 pts
3. BARON DU BOURG - 46 pts
4. EXPRESS JET - 43 pts

Classement final des drivers
1. Jos VERBEECK (BEL) - 56 pts
2. Loris GARCIA (FR) - 55 pts
3. Jérémy Gaston VAN EECKHAUTE (FR) - 36 pts



Classement final des entraîneurs
1. Loris GARCIA (FR) - 58 pts
2. Jean-Michel BAZIRE (FR) - 53 pts
3. Jérémy GASTON VAN EECKHAUTE (FR) - 50 pts

Le frère de Féerie Wood
Premier produit de Vive Fée, une sœur utérine d’Olitro, Éclat de Gloire avait débuté sous les couleurs de son éleveur Jean-Pierre Dubois avant de passer sous pavillon Loris Garcia. La fratrie n'a cessé de s'illustrer depuis avec trois frères et soeurs vainqueurs dont la championne Féerie Wood (Rockfeller Center), lauréate de Groupe 1 (Championnat Européen des 5 ans et 523 750€ de gains) !

D'où vient-il ?

Fakir du Lorault est un élève de Colette Esnault (en association avec Alain-Bernard Lebreton), dans les pas de ses deux premières mères. Native du Lorault 1'15'' m. (Chef du Châtelet), la première, a gagné onze courses et près de 150 000 euros. Né des oeuvres du précoce et véloce Vaillant Cash 1'10'' m., « Fakir » est son troisième produit, après deux autres vainqueurs, le premier par Nil du Rib, Cyrius du Lorault 1'14'' a.-m. (quatre victoires et 110.990 €), le second par Pagalor, Enore du Lorault 1'17'' (deux victoires). En 2019, Native du Lorault a eu une propre soeur de Fakir du Lorault, baptisée Joyeuse du Lorault. Le croisement procure un bel inbreeding sur Ejakval 1'14'' (4x4), le père du champion Rêve d'Udon 1'12'', arrière-grand-père paternel de Fakir du Lorault. En 2020, Native du Lorault a mis bas un poulain d'Offshore Dream, Kafir du Lorault.

FAKIR DU LORAULT FERA LA MONTE EN 2021 AU HARAS DE VAINS AUX CONDITIONS DE 2500€ HT PV.

8e | PRIX DE LA VILLE DE CAEN
Att - 4400 m - Groupe 3 - 65 000 €
FAKIR DU LORAULT 1'13"7
Vaillant Cash x Native du Lorault (Chef du Chatelet)
Driver : F. Lecanu - Entraîneur : M. Charuel
Propriétaire : J. Laignel - Eleveur : C. Esnault
2e Echo de Chanlecy 1'14"3
3e Bugsy Malone 1'13"6
4e : Bloomer - 5e : Carat Williams - 6e : Blues des Landiers - 7e : Feerie Wood
A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite