... © Aprh
Actualité - 25.10.2021

Romain Derieux et les Dabouis père et fils : leur beau week-end

Sébastien Poilane

Lors d'un week-end que l'on peut qualifier de transition entre ceux de l'été et du début d'automne, chargés et denses, et ceux de l'hiver, tout proche, qui proposeront de grandes affiches parisiennes, l'occasion nous est donnée de faire un pas de côté. Les habituels leaders des classements du genre n'occupent pas cette fois le haut des tableaux. Sur ce constat, Romain Derieux, Michel et Antoine Dabouis en profitent pour occuper les premiers rangs des classements des entraîneurs et pilotes.

Trois pilotes composent le podium des quarante-huit heures des 23 et 24 octobre. Ils ont cumulé trois victoires chacun. Il s'agit de Romain Derieux, auteur de son premier triplé lors d'une même réunion parisienne, dimanche à Enghien [lire aussi notre précédente édition], d'Antoine Dabouis et de Léo Abrivard. Le premier a réalisé son coup de trois avec ses propres pensionnaires, ce qui le propulse également au premier rang dans la catégorie des entraîneurs [lire page suivante].

Le TOP 3 des pilotes du week-end (3 victoires et plus)
Driver-jockey : Courses / Vict. / Places / % vict. / gains
Romain Derieux : 8 / 3 / 0 / 38 / 50.115 €
Antoine Dabouis : 6 / 3 / 1 / 50 / 21.420 €
Léo Abrivard : 7 / 3 / 1 / 43 / 21.420 €


La première victoire du week-end
■ Florent Charil comme propriétaire avec Horizon Jasma (Quarlos), dimanche à Saumur.

Romain Derieux, Franck Nivard et Antoine Dabouis chez les pilotes
Le podium des pilotes par le nombre de victoires n'est pas le même que celui obtenu par les gains. Selon cette clé de tri, Franck Nivard (2 succès et 73.690 € de gains cumulés) vire en tête devant François Lecanu (2 victoires et 53.300 €) et Romain Derieux avec 50.115 €. Si l'on modifie encore la logique d'analyse, en retenant cette fois l'efficacité, c'est Antoine Dabouis qui se montre le plus efficace dans le top-3 du week-end. Le professionnel de la Sarthe a obtenu ses trois titres sur la base de six sorties (50 % de réussite gagnante). À noter la discrétion d'Eric Raffin lors du dernier week-end. Dix fois en piste, le Sulky d'Or en titre n'a pu marquer. Son score actuel est de 280 victoires depuis le 1er janvier.

Tristan Ouvrie et Thierry Duvaldestin : 100 % de réussite
Parmi les huit pilotes auteurs d'un doublé (Franck Nivard, François Lecanu, David Bekaert, Tristan Ouvrie, Benjamin Rochard, Thierry Duvaldestin, Florian Desmigneux et Thomas Prudhon), deux n'ont eu besoin que de deux tentatives. Il s'agit de Tristan Ouvrie, avec deux représentants de son employeur Sylvain Roger (Grande Sœur et Itono de Millac), et Thierry Duvaldestin.

Romain Derieux et Michel Dabouis chez les entraîneurs
Le triplé dominical de Romain Derieux à Enghien lui vaut aussi d'occuper le premier rang pour le week-end dans le tableau des entraîneurs. Seuls trois d'entre eux ont réussi à marquer trois fois, les deux autres étant Laurent Abrivard et Michel Dabouis. Ce dernier l'a fait avec seulement quatre partants, obtenant par ailleurs une place avec son quatrième concurrent et signe donc la meilleure efficacité au sein des occupants du podium. Pour être précis, c'est à Saumur que les trois pensionnaires de Michel Dabouis ont réalisé leur carton plein, tous drivés par le fils Antoine (la boucle est bouclée avec le classement des pilotes présenté en page 1).
Le leader des entraîneurs de l'année Thierry Duvaldestin a ajouté deux points à son total (avec Iberica à Caen samedi et Invictus Mencourt à Vire dimanche). Il affichait dimanche soir 219 victoires et se rapproche à très grand pas du record annuel de Yannick-Alain Briand (227 en 2014).


Le TOP-3 des entraîneurs du week-end (3 victoires et plus)
Entraîneurs : Courses / Vict. / Places / % vict. / gains
Romain Derieux : 6 / 3 / 0 / 50 / 47.235 €
Laurent Abrivard : 8 / 3 / 2 / 37 / 27.810 €
Michel Dabouis : 4 / 3 / 1 / 75 / 21.050 €


Peu d'écarts chez les étalons
Aucun protagoniste n'a fait l'écart durant le week-end dans les rangs des pères de gagnants. Brillantissime (Ready Cash) et Offshore Dream (Rêve d'Udon) ont connu trois vainqueurs, précédant dix autres étalons qui ont marqué deux fois par l'intermédiaire de leur production. Selon le critère des gains, Prodigious s'installe en tête (avec 43.060 €) devant Brillantissime (41.300 €).

Le TOP-10 des étalons du week-end (en victoires)
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Brillantissime - 3 gagnants / 2 places / 41.300 €
2. Offshore Dream - 3 gagnants / 0 place / 32.330 €
3. Prodigious - 2 gagnants / 2 places / 43.060 €
4. Ready Cash - 2 gagnants / 2 places / 37.130 €
5. The Best Madrik - 2 gagnants / 0 place / 27.310 €
6. Quaro - 2 gagnants / 2 places / 23.150 €
7. Un Amour d’Haufor - 2 gagnants / 2 places / 17.840 €
8. Magnificent Rodney - 2 gagnants / 1 place / 16.680 €
9. Village Mystic - 2 gagnants / 2 places / 15.780 €
10. Quarlos - 2 gagnants / 1 place / 15.200 €

Deux autres étalons ont enregistré deux victoires durant le week-end avec un cumul de gains inférieur à celui de Quarlos : Kool du Caux et Opium.

Sébastien Poilane reçu 2 sur 2
Parmi les entraîneurs ayant remporté deux victoires durant le week-end, Sébastien Poilane est le seul à l'avoir réalisé avec deux partants. Il occupe la même place singulière dans le tableau des propriétaires où un seul autre acteur a obtenu deux succès : l'Ecurie Léomy. Mais la casaque Léomy a été vue quatre fois en piste pendant la période.

A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite