... -
Actualité - 22.09.2020

Jean Balthazar Dans les pas de Guide Moi Forgan

Il ne se passe pas une journée sans que je regarde ce qu'il se passe au trot.
Pierre-Antoine Petit

Il y trois ans, il achetait Guide Moi Forgan pour 8 500€. Aujourd'hui mardi 22 septembre 2020, Pierre-Antoine Petit a passé la vitesse supérieure : il a atteint la barre des 20 000€ pour acquérir Jean Balthazar (en photo ci-dessus), fils d'Alto de Viette et Dynamite des Vaux lors d'une première journée des ventes de Caen 2020 qui affiche des chiffres très positifs (lire page suivante).

Sur ce ring, Pierre-Antoine Petit a donc acquis un trotteur devenu vainqueur semi-classique et placé de Classique (Prix du Président de la République) au cours d'un printemps synonyme de progrès constants. De quoi donner une belle confiance en son feeling caennais et l'envie compréhensible de trouver une nouvelle perle à la Prairie. Sauf que, comme souvent aux ventes, cela ne s'est pas forcément passé comme sur le plan. Le jeune homme pas encore trentenaire nous explique : "20 000€, c'est une somme, c'est sûr, mais il me semble qu'on est un peu tous unanimes ici à Caen pour dire qu'on a affaire au plus beau poulain de la vacation du jour. Il m'a vraiment tapé dans l'œil. Je n'étais pas du tout venu pour celui-là mais en arrivant je me suis dit : "lui, il n'est pas fait comme les autres". De par son modèle du moins. C'est un fils d'Alto de Viette et donc petit-fils de Ready Cash, l'avenir nous dira s'il s'agit d'une bonne acquisition, ou pas..."
Le poulain va prendre très prochainement la direction du débourrage chez Pascal Castel avant de passer l'hiver au champ et de revenir à l'écurie au printemps : "J'ai entière confiance en Pascal, on ne change ni une méthode, ni une équipe qui gagne !" résume avec détermination et conviction Pierre-Antoine Petit.

À 28 ans, Pierre-Antoine Petit est le gérant d'un bar-brasserie au Neubourg (Eure) après avoir tenu un point de vente PMU. Neveu de Pascal Castel, et issu d'une famille très attachée aux courses de chevaux, il fréquente les hippodromes depuis son plus jeune âge. Impliqué, il aime visiter ses chevaux à l'écurie et admet même se mettre au sulky parfois, "pour le plaisir".

Son aventure de propriétaire a débuté avec Berlioz de l'Iton, acquis à réclamer à Bernay en 2015 : "il n'avait alors que 13 000€ de gains et il a gagné pour nous sept courses et a fini sa carrière avec plus de 130 000€ au compteur. J'ai toujours une pensée pour ce cheval car c'est clairement grâce à lui que tout a commencé."
Quelques achats toujours à réclamer ont suivi avant le grand jour, celui de l'achat de Guide Moi Forgan (Neutron du Cébé), surnommé "le poney" par son entourage. Reverra-t-on Pierre-Antoine Petit ces prochains jours à Caen ? "Oui, on a prévu de venir demain (lisez mercredi) avec Pascal mais bon je vais un peu me calmer car là on a quand même cassé la tirelire ! (rires)."

Un top à 25 000€
Paré du lot numéro 27, Jean Balthazar, présenté par Christophe Ferouelle, a comme réveillé une session qui dans ces premiers numéros a mis beaucoup de temps à décoller. L'activité a été plus forte par la suite et Jablis de Épines (sa photo à retrouver sur notre page Facebook) a ensuite fait afficher 21 000 €. Il a été acquis par un des fidèles parmi les fidèles des Ventes de Caen : Gilbert Champié. Le fils d'Orlando Vici et Cerise d'Iroise, qui nous ramène de façon lointaine à la lignée maternelle de Lutin d'Isigny, était présenté par le Haras de Vire pour le compte de M. et Mme Feron (Earl des Épines) : "On est vraiment satisfaits d'avoir vendu à ce prix-là mais l'important restera ce qu'il fera en courses, car la finalité pour nous éleveurs est bien de voir les chevaux de notre élevage courir". "Le modèle de ce fils d'Orlando Vici était plaisant, a commenté Anne Champié-Monceret qui a signé le bon d'achat pour son père. De plus, nous avons à l'écurie un "Orlando Vici" qui s'annonce bien. C'est notre premier achat de la journée lors de ces ventes auxquelles nous sommes très fidèles car l'éventail de choix est très large. Il faisait partie des lots que l'on avait sélectionnés sur le papier et nous avons été confortés par son physique."

Et c'est en fin de vacation que le top-price a été réalisé : 25 000€ pour Jasper Quesnot (sa photo en page 4) un poulain du recherché Bird Parker et une fille de Look de Star, Téthys Quesnot laquelle représente la famille maternelle du champion des années 80 Permissionnaire. C'est un nouvel achat de Gilbert Champié, de plus en plus actif au fil de la vente qu'il a terminée avec un total de quatre achats dont trois des quatre enchères les plus élevées. "C'est un beau poulain, trapu, épais, avec du chic et de belles allures, a commenté Pascal Manceau, l'entraîneur du propriétaire du Sud-Ouest. Les "Bird Parker" sont plaisants. On en a d'ailleurs un à l'écurie que l'on a acheté aussi à Caen (Gardian Tuilerie) et qui vient de se classer troisième à Agen."

Au total, quatorze yearlings ont fait afficher un prix supérieur à 10 000€ sur les 103 chevaux présentés, signe de la bonne activité de cette première journée.

Ventes de Caen - mardi 22 septembre - les indicateurs
Chiffre d'Affaires : 500 200€ (vs 407 200 en 2019) soit 19% de progression
% vendus : 83,5 (vs 68% en 2019)
Moyenne : 5816 €



FOCUS SUR LES AUTRES TOPS A 13 000 € ET PLUS

#4 Juno Ellis (F) (lot 94) par Brillantissime et Dinny du Vivier (Goetmals Wood)
Prix : 20 000 € - Acquéreur : Gilbert Champié

Pascal Manceau, entraîneur de l'écurie : "Cette femelle possède un papier intéressant, notamment en vue d'une future carrière de poulinière, ce qui a aussi intéressé M. Champié dans cet achat. Avant cela, on essaiera bien sûr d'en faire une jument de courses. Elle est assez petite mais est bien faite."

#5 Jevons (M) (lot 60) par Doberman et Emma Kitty (First de Retz)
Prix : 16 000 € - Acquéreur : Sébastien Ernault

Sébastien Ernault : "C'était l'un des plus beaux poulains de cette première journée sinon le plus beau selon moi. Physiquement, il m'a tout de suite plu dès que je l'ai vu. De plus, les échos sur les produits de Doberman sont bons et m'ont conforté dans ce choix. Il correspondait à l'enveloppe de mon client, Gilles Lecomte, qui achète régulièrement à Caen."

#6 Jumbo Vici (M) (lot 72) par Vigove et Oaxaca Vici (Extrême Dream)
Prix : 14 000 € - Acquéreur : Ecurie SASU JR

Pierre-Emmanuel Mary, entraîneur qui a fait l'achat : "C'est un beau petit poulain qui se déplace bien. C'est un trois quart frère de Volcano Vici que j'ai bien connu avec Vrai Voyou. La souche maternelle est bonne."



#6 Just Do It Blue (M) (lot 74) par Atlas de Joudes et Esperanza Blue (Coktail Jet)
Prix : 14 000 € - Acquéreur : Gilbert Champié

Pascal Manceau, entraîneur de l'écurie : "C'est un poulain peut-être un peu lourd mais au moins il a du modèle. C'est le croisement d'un fils de Ready Cash (Atlas de Joudes) avec une mère par Coktail Jet."

#7 Jaguar de Tillard (M) (lot 58) par Doberman et Kelia de Tillard (Bonheur de Tillard)
Prix : 13 000 € - Acquéreur : Ecurie des Charmes

Jacky Marteau (Ecurie des Charmes) : "C'est un foal sharing. C'est un poulain très signé par son père Doberman que l'Ecurie des Charmes soutient comme le fait avec tous ses étalons aux ventes. Doberman est un étalon prometteur qui enregistre de bons résultats avec sa première production."

Ambiance d'autres ventes

Le commissaire-priseur de Caen, maître Jean Rivola, évoque pour nous l'ambiance qui règne dans les (autres) salles de ventes depuis la fin du confinement : "Les gens ont très largement répondu présents ! De façon assez inattendue, en toute franchise. Comme s'ils avaient envie plus que jamais de se faire plaisir. On a constaté jusqu'à 30% d'augmentation de prix sur certains lots ! L'autre tendance est celle du numérique. Par la force des choses, les gens se déplaçant moins, ils se sont mis aux enchères en ligne : c'est une véritable explosion à ce niveau. Je dirais qu'une bonne moitié des enchères sont faites via internet."

A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite