... © Aprh
Présentation de course - 28.10.2021

Prix Marcel Dejean Justine contre Jazzy

Pendant, pour les pouliches, du Prix Louis Cauchois, le Prix Marcel Dejean est également frappé du sceau Allaire, le professionnel de Bouttemont étant, du reste, le tenant du titre avec It's Now Or Never. Sa représentante, Justine Vive, qui reste sur trois victoires, est à même de poursuivre sur la lancée maison.

Justine Vive est par le même Charly du Noyer qui a procuré It's Now Or Never. Elle est d'ailleurs issue d'un croisement similaire, sa mère étant par Goetmals Wood, là où celle de son aînée est par le fils de celui-ci, Prodigious. Que ce soit à Vincennes ou à Enghien, Justine Vive n'a pas connu la défaite, dernièrement, et le moins que l'on puisse écrire est que sa tentative, ici, s'annonce bien, a fortiori sous l'entraînement qui est le sien. Rien n'est joué, toutefois, car Jazzy Perrine (Django Riff) ne va pas se présenter en victime expiatoire, sous la bannière de l'entreprenante Ecurie Hunter Valley. Certes, après des débuts victorieux, aux Sables-d'Olonne, elle a été dominée par deux fois, à Enghien, puis à Vincennes, par Justine Vive, mais sans avoir, forcément, un parcours favorable. Et, depuis lors, elle s'est imposée face aux mâles, Japanese Sun et Juninho Dry, lesquels comptent parmi les protagonistes pressentis du Prix Louis Cauchois. L'espoir de revanche est donc permis pour la fille de Django Riff. Judith Reine (Tucson) et Jet Set Bond (Prodigious), respectivement deuxième et troisième derrière Justine Vive, la fois dernière, sont, sans doute, davantage compétitives pour les places. Au sujet de la première, son entraîneur-driver, Pierre Belloche, confirme, en substance : « Elle a été excellente dans le dos de Justine Vive. Il n'y a pas de raison qu'elle ne répète pas. Elle est sur la montante et toujours pratique dans un parcours. Une place sur le podium nous comblerait. »

Ready Cash, bien représenté

Trois fils de Ready Cash sont représentés dans ce Prix Marcel Dejean, contre un seul dans le Prix Louis Cauchois (N.D.L.R.: voir l'encadré correspondant). Ici, il s'agit, dans l'ordre du programme, de Brillantissime, père de Jade de Corday, de Django Riff, auteur de Jazzy Perrine, et de Charly du Noyer, d'où Justine Vive. Il y a de fortes chances pour que le trophée atterrisse dans leur camp.

PARTANTS VINCENNES - Vendredi 29 Octobre
6 PRIX MARCEL DEJEAN - (21H17)
Course Premium - Attelé - Gr 3 - Femelles - 54 000 € - 2 200 m
1JADE DE CORDAYA. Desmottes
2JOY TO GISB. Rochard
3JUDITH REINEPAP. Belloche
4JOLIE NANAM. Abrivard
5JET SET BONDPAJ.-M Bazire
6JAZZY PERRINEE. Raffin
7JUSTINE VIVEF. Nivard
A voir aussi :
...
Fairplay d'Urzy gagne sa finale en écho à Cleangame

Il a tué le suspense dans le dernier tournant. Quand Fairplay d'Urzy (Ready Cash) a produit son effort au bout de la dernière ligne opposée, on n'a vu que lui. Romain Congard a expliqué ce choix au micro ...

Lire la suite
...
Mathieu Mottier et Éric Raffin se partagent les honneurs

Mathieu Mottier a pleinement rempli sa part de contrat dans la Finale du Grand National des Jockeys en s'imposant en selle sur First Princess (Ready Cash) soit son 93ème succès de l'année dans la spécialité. « Elle aime ...

Lire la suite
...
Ghost des Charrons,
des larmes aux rires

Disqualifié dans la finale régionale à Lyon-Parilly il y a moins de dix jours qui était son objectif de début d'hiver, Ghost des Charrons a pris la plus éclatante des revanches en s'imposant dans la finale nationale mené par ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite