... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 01.11.2021

Al Capone Stecca fait l'essentiel

Si le cheval derrière nous avait pu sortir, il nous aurait sans doute battus.
Franck Nivard

Vainqueur de Groupe I à 3 ans en Italie, son pays d'origine, Al Capone Stecca s'est adjugé le Grand Prix de la Ville de Laval, temps fort de la traditionnelle réunion du 1er novembre, devant des tribunes combles. Il s'agit du premier succès français de ce 5 ans entraîné depuis le début de l'été par Fabrice Souloy.

La première incursion française d'Al Capone Stecca (Napoleon Bar) remonte au tout début de son année de 3 ans. Ce jour-là, dans le Prix Léopold Verroken (Groupe 3), alors entraîné par Alessandro Gocciadoro qui le drive, il termine troisième de Gotland (Ready Cash) en ce jour de Prix d'Amérique. Il faudra attendre tout juste un an avant de le revoir à l'œuvre sur notre sol. Mais la réussite n'est pas au rendez-vous, pas plus que lors de ses deux premières incursions françaises cette année avant de rejoindre les boxes du Haras de Ginai. Il se fait alors remarquer notamment par des places dans des lots très bien composés derrière une autre italienne, compagne d'entraînement aussi, l'impressionnante Ampia Mede Sm (Ganymède). De quoi aborder ce engagement dans le Grand Prix de la Ville de Laval dans le rôle du cheval à battre. Un rôle qu'Al Capone Stecca va tenir mais sans la marge que l'on pouvait imaginer devant les deux « Abrivard », Diablo de Caponet (Korean) et Brillant Madrik (Lilium Madrik), ce que reconnaissait Franck Nivard qui le découvrait : « Il a eu un parcours sur mesure et je suis finalement un peu déçu de la façon dont il s’impose. Je pensais qu’il aurait plus de marge. Si le cheval derrière (Diablo de Caponet) nous avait pu sortir, il nous aurait sans doute battus. Je suis un peu sur ma faim ». L'essentiel est fait néanmoins, à savoir la victoire, la première en France pour ce 5 ans. Dans cette épreuve qui n'avait plus été remportée par un cheval européen depuis Image of Sf (d'origine italienne aussi) il y a tout juste dix ans, Laurent Abrivard complète le podium avec ses deux pensionnaires : « Diablo de Caponet court bien d'autant qu'il n'a pas pu s'exprimer pour finir. La course de Brillant Madrik à Beaumont (N.D.L.R. : fautif au départ) ne lui a pas permis d’aborder comme prévu cette sortie et cela lui coûte un meilleur classement, voire la victoire aujourd’hui ».

D'où vient-il ?

Il est le premier produit d’Ombretta Bar 1’12 (Ganymède), qui a évolué à bon niveau à 3 et 4 ans, se classant deuxième de plusieurs Groupes 2 italiens. Dans l'hexagone, elle a pris la deuxième place du Prix Léopold Verroken (Gr.3) à Vincennes mais n'a jamais réussi à s'imposer. De ce point de vue, Al Capone Stecca a réussi là où sa mère a échoué. Les deux produits suivants d'Ombretta Bar, Boys Stecca et Cash Stecca, également par Napoleon Bar, ont gagné.

3e | GRAND PRIX DE LA VILLE DE LAVAL
Att - 2850 m - Course A - 60 000 €
AL CAPONE STECCA 1'13"8
Napoleon Bar x Ombretta Bar (Ganymede)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : F. Souloy
Propriétaire : E. Stecca - Eleveur : Fonds de Courses
2e Diablo de Caponet 1'13"9
3e Brillant Madrik 1'13"3
4e : Dream To Gis - 5e : Cash du Rib - 6e : Calina (nor) - 7e : El Greco Bello
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite