...
Actualité - 02.11.2021

Que le meeting commence

C’est parti. Ce mercredi, le meeting d'hiver de Vincennes 2021-2022 débute. Et sa première réunion propose une immersion directe au cœur du sujet. Celui de l'objectif entre tous, le Prix d'Amérique (Gr.1) évidemment.

Au programme, on trouve en effet, comme le veut la coutume, le Prix des Cévennes. Si le Groupe 3 ne brille pas particulièrement par la quantité (9 partants), il n'est en revanche pas avare en qualité. Le plateau réunit en effet quelques protagonistes attendus, voire déclarés, au championnat international de fin janvier, comme Féliciano (Ready Cash) [photo] et Fakir de Lorault (Vaillant Cash).
Si on voulait faire référence au registre culinaire, on pourrait alors parler de mise en bouche ce mercredi. Et la mise en bouche est déjà riche en saveurs. Elle propose d'emblée d'explorer avec elle ce que pourrait être une partie de la pièce maîtresse du meeting, le Prix d'Amérique. Le Prix des Cévennes (Gr.3) convoque en effet en piste des candidats qui vont dans les prochaines semaines tenter de décrocher leur place sur la grille de départ américaine. Féliciano (Ready Cash), Violetto Jet (From Above), Fakir du Lorault (Vaillant Cash) et Rebella Matters (Explosive Matter) sont de ceux-là.
Mais cette première réunion permet aussi de prendre le pouls de certains grands enjeux du meeting. Le soldat "partant" en est un. Avec 93 candidats déclarés ce mercredi, dans les huit épreuves, on obtient un programme composé de trois courses avec moins de dix partants, dont le Prix des Cévennes. Une hirondelle ne fait pas le printemps et une réunion, y compris celle de lancement, ne fait pas une tendance. Par contre, ce qu'il est certain, c'est qu'il faudra faire mieux.

Le Prix des Cévennes : un premier Groupe qui peut réunir de futurs protagonistes de premier plan
Ils étaient 11 au départ du Prix des Cévennes l'an dernier dont trois millionnaires (Carat Williams, Tony Gio et Bahia Quesnot). On ne le savait pas encore évidemment mais l'épreuve réunissait quelques-uns des futurs héros du meeting. Son vainqueur Dorgos de Guez (Romcok de Guez) allait en effet remporter quatre épreuves consécutives en trois mois. Sa dauphine Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) allait quelques semaines plus tard triompher dans un Groupe 1 italien avant de décrocher la lune dans le Prix de Cornulier (Gr.1) puis de se classer cinquième du Prix d'Amérique. Quant à Délia du Pommereux (Niky), sixième dans le Prix des Cévennes 2020, elle n'a ensuite cessé de monter en puissance pour prendre la quatrième place du Prix d'Amérique et battre à la régulière Face Time Bourbon dans le Prix de France (Gr.1), tout simplement. Voilà qui en impose et qui place les protagonistes de l'année devant certaines obligations [lire page suivante].

15 Groupes en novembre
Le Prix des Cévennes (Gr.3) est le premier des 46 Groupes (tous niveaux confondus) qui se disputeront à Vincennes jusqu'au 31 décembre. Au fur à à mesure de l'avancée dans le meeting, la densité de l'offre de haut niveau s'accélèrera. Il y a ainsi 15 Groupes en novembre (mais aucun Groupe 1) et 31 en décembre (dont 3 Groupes 1).







LE PROGRAMME DES GROUPES DE NOVEMBRE
En italique, les Groupes 2

2 ans : aucun

3 ans : 5 Groupes
■ 13/11 : Prix Louis Tillaye (Gr.2 - monté - 2.700m GP), Prix Abel Bassigny (Gr.2 - attelé - mâles - 2.175m GP) et Prix Reine du Corta (Gr.2 - attelé - femelles - 2.175m GP)
■ 27/11 : Prix Jacques de Vaulogé (Gr.2 - mâles - 2.700m GP) et Prix Annick Dreux (Gr.2 - femelles - 2.700m GP)

4 ans : 1 Groupe
■ 11/11 : Prix Olry-Roederer (Gr.3 - monté - 2.175m GP)

Inter-générations : 4 et 5 ans : 3 Groupes
■ 12/11 : Prix Marcel Laurent (Gr.2 - attelé - 2.100m auto GP)
■ 21/11 : Prix de Boissy-Saint-Léger (Gr.3 - attelé - 2.100m auto GP)
■ 27/11 : Prix de Chenonceaux (Gr.3 - attelé - 2.700m GP)

Inter-générations : 5 et 6 ans : 1 Groupe
■ 11/11 : Prix Edmond Henry (Gr.2 - monté - 2.700m GP)

Inter-générations : 5 Groupes
■ 03/11 : Prix des Cévennes (Gr.3 - attelé - 6 à 10 ans - 2.850m GP)
■ 08/11 : Prix Reynolds (Gr.2 - monté - 5 à 10 ans - 2.175m GP)
■ 13/11 : Prix du Languedoc (Gr.3 - attelé - 6 à 10 ans - 2.850m GP)
■ 18/11 : Prix de l'Île d'Oléron (Gr.3 - monté - 5 à 10 ans - 2.850m GP)
■ 21/11 : Prix de Bretagne (Gr.2 - attelé - 4 à 10 ans - 2.700m GP)

Fakir du Lorault

© Aprh
CE BELLO ROMAIN, UN HONGRE CONTRE TOUS

Les ambitions seront évidemment différentes dans le Prix des Cévennes (Gr.3). Il y a d'un côté ceux qui ont d'autres visées, d'autres ambitions et pour lesquels il n'y a aucun intérêt à prendre des risques d'emblée. C'est en fait le cas de la majorité des protagonistes si l'on considère que la plupart vont se lancer à compter du 21 novembre dans le circuit des Prix d'Amérique Races avec le premier volet proposé par le Prix de Bretagne (Gr.2). Dans le camp de ceux qui ont intérêt à jouer leur carte à fond dans ce Prix des Cévennes, on trouve l'un des deux hongres au départ et l'un des plus titrés du champ de partants : Ce Bello Romain (Jam Pridem). Nanti d'un titre de Groupe 1 depuis son succès dans le Kymi Grand Prix au mois de juin en Finlande, il affiche désormais des gains supérieurs à 850.000 € et n'aura pas l'embarras des engagements lors de ce meeting. Il est en forme et a repris confiance après plusieurs déboires estivaux, notamment à La Capelle et à Åby. Sa dernière fin de course à Beaumont-de-Lomagne, dans le Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2) dans lequel il a conclu troisième, a laissé une impression favorable. Pour lui, le Groupe 3 fait partie des belles possibilités du meeting et le voir inscrire son nom au fronton de l'épreuve derrière deux autres hongres, Cleangame (2019) et Dorgos de Guez (2020) n'aurait rien de surprenant.

À fond la forme du côté de Rebella Matters
En termes de continuité ou de filiation, il y en a une autre qui s'impose. C'est celle proposée par Rebella Matters (Explosive Matter). La jument de 6 ans de nationalité norvégienne est dans la forme de sa vie. Elle vient de produire un effort final encore plus impressionnant que Ce Bello Romain dans le Grand Prix du Sud-Ouest pour l'octroi du premier accessit derrière l'intouchable Cleangame. Et puis Rebella Matters représente la "Bazire Touch", proposant un trait d'union avec Dorgos de Guez, le tenant du titre. Un succès de sa part contribuerait à engranger un point au compteur de l'entraîneur tête de liste du meeting lors des dernières années et recordman de l'exercice avec 83 victoires (en 2019-2020).

La confiance, le maître mot
Fakir du Lorault (Vaillant Cash) a été le grand malheureux de la séquence préparatoire et qualificative au Prix d'Amérique l'an dernier. Il se présente ici avec ce bagage supplémentaire qui peut lui éviter les chausse-trappes. La comparaison avec sa précédente saison a parfaitement de sens dès lors que le cheval était arrivé en grande forme pour entamer son meeting d'hiver. C'est encore le cas aujourd'hui : il reste sur deux succès - le record sur longue distance de Caen à la clé - et vise une place sur le podium dans le Prix de Bretagne pour se qualifier vite pour le Prix d'Amérique. Sa confiance retrouvée serait encore décuplée avec une bonne performance ce mercredi dans le Prix des Cévennes.
Avec un profil approchant, on trouve Violetto Jet (From Above). Le pensionnaire de Fabrice Souloy doit passer les Prix d'Amérique Races pour décrocher un ticket dans la finale de janvier. Mais pour être opérationnel dans les prochaines semaines, mieux vaut commencer à marquer des points. Sur ses performances du printemps, sa candidature saute aux yeux.
La valeureuse Chica de Joudes (Jag de Bellouet) visera une nouvelle fois une bonne place alors que For You Madrik (Up and Quick) et Eberton (Jag de Bellouet) ne peuvent prétendre aux premiers rôles.

PARTANTS VINCENNES - Mercredi 03 Novembre
7 PX DES CEVENNES - (17H25)
Premium - Att. - (3) - Euro. - 90 000 € - 2 850m
1. EBERTONJ. Guelpa
2. FOR YOU MADRIKB. Robin
3. REBELLA MATTERSJ-M Bazire
4. FAKIR DU LORAULTF. Lecanu
5. VIOLETTO JETF. Nivard
6. FELICIANOD. Thomain
7. CHICA DE JOUDESA. Laurent
8. CE BELLO ROMAINA. Barrier
9. FEELING CASHF. Lagadeuc

Les 6 ans de Philippe Allaire

Le binôme de 6 ans de Philippe Allaire, Féliciano (Ready Cash) et Feeling Cash (Ready Cash) est incontournable. Le premier est un élément de grande classe qui a prouvé par deux fois en septembre qu'il était revenu non loin de son meilleur niveau après sa saison de monte. Il court bien sur sa fraîcheur et n'a vraiment rien contre lui. La remarque vaut pour Feeling Cash, irréprochable à l'attelé lors de ses deux dernières sorties, battu par le seul Diable de Vauvert (Prince d'Espace) dont on connaît les hautes ambitions de l'hiver.

A voir aussi :
...
Et si vous versiez la taxe d'apprentissage à l'Afasec?

Le versement de la taxe d'apprentissage concerne toutes les entreprises employant au moins un salarié, domiciliée en France et sujette à l'impôt sur les sociétés. Aussi, afin de soutenir le travail de formation menée par la ...

Lire la suite
...
Belina entretient
le rêve Josselyn

La Journée des Champions sera exceptionnelle. Sept Groupes sont à l’affiche dont cinq Groupes 1. Les champions du moment, génération par génération, répondront à l’appel. Pour tout éleveur, se voir représenter dans ces temps ...

Lire la suite
...
Lady Princess confirme son beau potentiel

Dans nos radars depuis sa qualification en février à Grosbois (2 étoiles Province Courses), Lady Princess (Gotland) remporte une deuxième course consécutive. Après celle de la fin avril sur cette même piste de La Capelle, la proté...

Lire la suite
...
Dimanche, c'est aussi jour de Trophée Vert

La place de leader du classement général du Trophée Vert pourrait être en jeu dimanche à l'occasion de la 7ème étape du circuit des meilleures pistes en herbe, à Niort. À Feline De Calvi (Tag Wood) de défendre sa ...

Lire la suite