... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 03.11.2021

Fandango la Nuit assure la transmission

Il montre une nouvelle facette.
Philippe Boutin

La casaque de Bernard Reboussin n'avait encore jamais gagné à Vincennes. C'est désormais chose faite grâce à Fandango la Nuit. Battu de peu lors de sa dernière apparition sur le mâchefer parisien, il a cette fois dominé de peu Free Man.

Àl'image du Prix des Cévennes disputé juste avant, ce Prix du Dorat a été aussi une course tactique. Mais à la différence du Groupe 3, celui qui a assuré un tempo réduit, Free Man (Ready Cash), n'a pas réussi à conserver le meilleur jusqu'au poteau et subit tout à la fin l'attaque de Fandango la Nuit (Look de Star). « Il montre une nouvelle facette aujourd'hui [lire mercredi] en ayant suivi le cheval de tête avant de sortir de son dos et de venir finir, chose qu'il ne faisait pas forcément avant, note son entraîneur Philippe Boutin. Il a été bon pour faire ses derniers cinq cents mètres moins de 10''. C'est parfait. Il tire beaucoup moins qu'avant, il s'économise et peut donc aller plus loin dans son effort. »
De quoi ravir son propriétaire ou plutôt ses propriétaires puisque Bernard Reboussin est associé avec son petit-fils, Arthur. Turfiste depuis les années 1960, ce Tourangeau qui a travaillé dans la boulangerie et la restauration avait déclaré dans les colonnes de Province Courses l'Hebdo après le succès de son cheval dans la finale régionale de LeTROT Open Ouest des 5 Ans il y a un an : « Mon petit-fils a grandi avec moi à la campagne et je lui ai transmis ma passion des chevaux. C’est pour cela que je l’ai intéressé dans Fandango la Nuit. C’est important de transmettre ». Et comment ! Les deux hommes se sont d'ailleurs récemment rendus acquéreurs d'un nouvel élément, Hollywood Park (Goetmals Wood), lors de la dernière vente des Rouges Terres, placé aussi chez Philippe Boutin. À charge maintenant à l'entraîneur vendéen de trouver les bons boutons comme il l'a fait avec Fandango la Nuit.

D'où vient-il ?

Par Look de Star 1'12, Fandango la Nuit est le cinquième produit de Qualana de Joudes, le second qualifié et le seul vainqueur à ce jour. Fille de Podosis, Qualana de Joudes a peu couru et sans grand résultat. Il faut remonter jusque sous la quatrième mère pour trouver de bons performers comme Manon de Godrel (152 900 €) et Diva de Godrel (107 680 €).

8e | PRIX DU DORAT
Att - 2700 m - Course A - 59 000 €
FANDANGO LA NUIT 1'14"6
Look de Star x Qualana de Joudes (Podosis)
Driver : J.-Ph. Monclin - Entraîneur : Ph. Boutin
Propriétaire : B. Reboussin - Eleveur : M. Nollet
2e Free Man 1'14"6
3e Forum Meslois 1'14"7
4e : Fifty Five Bond - 5e : Festif Charmant - 6e : Felix du Bourg - 7e : Favori de l'Iton
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite