... © ScoopDyga
Résultat de course - 03.11.2021

Idaho à la Bruyère dans l'esprit d'un conte de fée

Maintenant, ce n'est que du bonus.
Mansour Krouchi

L'histoire est belle et forcément inspirante. Idaho à la Bruyère continue sa moisson sous la selle dans une catégorie désormais tout proche du meilleur niveau. De toute façon, le poulain est hongre et ne peut faire mieux.

La bataille des hongres n'a pas eu lieu. Précédé la dernière fois par Iberik de Mongochy (Un Amour d'Haufor), Idaho à la Bruyère (Quido du Goutier) lui a nettement pris l'ascendant cette fois. Animateur de l'épreuve, le futur vainqueur a su parfaitement maîtriser ses efforts - son point faible il y a peu - pour contenir la pression finale d'Incahuasi (Ready Cash), auteur de débuts réussis sous la selle. Acheté le 4 avril dans un réclamer aux Andelys pour 8.510 € (alors qu'il concluait cinquième), Idaho à la Bruyère transforme son histoire en conte de fée pour ses propriétaires associés, la famille Krouchi et Patrick Jeanne. L'entraîneur du poulain Mansour Krouchi nous apprend : « Il progresse de course en course. Quand je l’ai essayé au monté, je pensais qu’il allait en gagner une à Vincennes mais n’imaginais pas qu’il allait faire ce qu’il réalise maintenant. Il a été au-delà de nos espérances. Maintenant ce n’est que du bonus. À la base, on l’avait acheté avec un ami pour s’amuser car il avait les allures pour aller au monté. Au début, il n’était pas trop facile puis il a pris cela du bon côté et s’est assagi. Il grandit aussi, s’est étoffé et est devenu plus beau. Ce n’est pas un vrai précoce. On lui a changé l’embouchure et aujourd’hui il était vraiment bien, au bout des doigts de son jockey. Il va maintenant reprendre un peu de fraîcheur et participera au Prix Urgent (Gr.3) le 11 décembre. »
Acheté 165.000 € en septembre sur le ring d'Arqana Trot, Incahuasi fait dire à son jockey Eric Raffin : « Pour une première sortie au monté, c’est bien. Il s’est mis à trotter gros en haut de la montée mais ne démérite pas. »

D'où vient-il ?

Ce dixième produit de Ninaflores (Domino du But), qualifiée mais restée inédite, est le deuxième vainqueur de sa mère et fait suite à Amie à la Bruyère (Chef du Châtelet), titulaire de 4 victoires et 149.670 € de gains. Il s'agit de l'élevage d'Ernest Lefrant mais Ninaflores provient des oeuvres de la famille Roussel avec comme grand-mère Ussie du But (Valmont - 86 577 € de gains), d'où Generosita (Passionnant - 120.961 €), Indigo (Takima - 91.117 €) et Ossy (Capital - 117.960 €).

2e | PRIX DE BELLERIVE
M - 2700 m - Course A - 53 000 €
IDAHO A LA BRUYERE 1'15"3
Quido du Goutier x Ninaflores (Domino du But)
Jockey : A. Abrivard - Entraîneur : M. Krouchi
Propriétaire : P. Jeanne - Eleveur : J. P. Salliot
2e Incahuasi 1'15"4 Ready Cash x Sanawa
3e Iberik de Mongochy 1'15"7 Un Amour d'Haufor x Rayonnante
4e : Iena Dodville - 5e : Inbreed - 6e : India de Banville - 7e : Ile d'Airou
A voir aussi :
...
Ça commence fort pour Thaïs Peltier avec Folie Mix

Jeune apprentie qui a fait ses premières armes auprès de Thierry Raffegeau puis de Maxime Bézier, la jeune Mayennaise Thaïs Peltier ne pouvait espérer mieux commencer dans sa nouvelle écurie, elle qui vient tout juste ...

Lire la suite
...
Et de trois pour Ida de Boitron !

Déjà lauréate de ses deux dernières courses à Caen et à Dieppe, Ida de Boitron (Roc Meslois) confirme sur la piste de Cabourg en ouverture de ce programme de jeudi. Malgré le rendement de distance, Franck Anne lui a ...

Lire la suite
...
2022 : l'année Benjamin Rochard

L'an dernier, Benjamin Rochard avait son entrée dans le club des 100 pour la première fois. À peine dix mois plus tard, le jeune homme de 26 ans fait mieux que confirmer son ascension parmi les pilotes français. Il est ...

Lire la suite
...
Investissements français aux ventes de Lexington

Les ventes de yearlings sélectionnés de Lexington ont poursuivi sur leur lancée mercredi enregistrant des résultats toujours élevés (bien que moins spectaculaires que celles de lundi). Trois achats ont été signés par Florent Fonteyne (...

Lire la suite