... ©Aprh
En bref - 04.11.2021

Les parieurs au-rendez de la première du meeting

Un lancement sous de bons auspices. La réunion de mercredi revêtait une importance toute particulière : il s'agissait donc de donner le coup d'envoi du meeting d'hiver en tant que tel mais aussi de passer au révélateur les intentions de nouvel ordonnancement des courses et de l'optimisation via l'utilisation de la Grande Piste illuminée. Résultat : +7% de chiffre d'affaires sur la journée par rapport à la même réunion en 2019. Avec un point fort bien identifié : l'enchaînement des bonnes courses en fin de journée sur la Grande Piste, les trois dernières courses générant 700 000 euros de plus que les trois dernières il y a deux ans. Deux courses ont généré plus d'un million d'euros d'enjeux quand aucune n'avait atteint ce cap plus que symbolique en 2019.
Les éléments de contexte à prendre en compte pour bien appréhender ces chiffres (en italique, les données au désavantage de 2021 vs 2019, en gras les avantages) :
- tendance actuelle moyenne à +5% de CA,
- meilleur positionnement calendaire en début de mois contre une fin de mois en 2019,
- 14 partants de moins en 2021,
- 3 courses avec moins de dix partants (1 seule en 2019),
- Prix des Cévennes comme Quinté+ en 2019 avec la présence de Cleangame au départ,
- jour de match du PSG.

15 partants samedi à Châtelaillon

Le Grand Prix Dynavena Maisagri (Gr.3), épreuve du Circuit des Grandes Epreuves du Sud-Ouest, programmé samedi sur l'hippodrome de Châtelaillon, a réuni 15 partants. Au premier échelon, à 2.625 mètres, trois 5 ans tentent leur chance contre leurs aînés. Il s'agit de Gaudéo (Tsar de Tonnerre), Galla de Manche (Village Mystic) et de Goodman Turgot (Sancho Turgot). Le Sulky d'Or en titre, Eric Raffin, sera aux commandes de Day de Bellouet (Timoko), lauréat d'un Quinté+ en septembre à Vincennes et bien engagé en tête non loin du recul.
Vingt-cinq mètres derrière eux, Ce Retour d'Oscar (Le Retour) et Fairplay d'Urzy (Ready Cash) sont les candidats les plus riches de l'épreuve.

Encore 23 engagés dans le Prix Buquet à Argentan

Temps fort de la belle réunion dominicale d'Argentan mais également principal tournoi de la journée au plan national, le Prix Paul Buquet comprend encore 23 engagés ce jeudi, après les premiers forfaits. Flamme du Goutier (Ready Cash) se détache du lot. La partenaire de Théo Duvaldestin, déclarée déferrée des postérieurs, devra rendre 50 mètres à des éléments comme Zelov (Love You) et Eagle Meslois (Rockefeller Center).
La réunion propose également les Finales des Trot Open des Régions Basse-Normandie. Dans l'épreuve pour 3 ans, Tony Le Beller a d'ores et déjà confirmé Idéfix de Centule (Very Nice Marceaux), de retour d'Italie et bien engagé à la limite du recul. Ibra Meslois (The Best Madrik) est le plus riche de l'actuelle liste. Chez les 4 ans, Hédé Darling (Password), la toute récente gagnante Hermine Girl (Atlas de Joudes) et Hippocrate (Coktail Jet) s'élanceront au second échelon. Dans le tableau des 5 ans, on note la présence confirmée de Greyline (Sam Bourbon).

A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite