...
Actualité - 07.11.2021

Jour de Breeders Crown en Suède

Les Finales des Breeders Crown à Eskilstuna en Suède dominaient ce dimanche l'actualité du trot. Quatre Groupes 1 générationnels qui continuent d'établir les hiérarchies scandinaves et qui peuvent également révéler des trotteurs potentiellement intéressés pour venir à Vincennes cet hiver. Résultats et premières analyses dans ce numéro dominical de 24h au trot.

À l'heure du bilan, et avant de détailler les résultats et les pedigrees des différents lauréats, on soulignera avant tout la confirmation de la hiérarchie chez les mâles. Le gagnant du Kriterium, Francesco Zet (Father Patrick) est clairement le numéro 1 alors que le dauphin de l'invaincu Calgary Games (absent aujourd'hui) dans le Derby, Önas Prince (Chocolatier) s'est offert la Breeders Crown des 4 ans mâles. Chez les hommes, le duo Redén-Kihlström sort principal vainqueur avec deux succès, Muscle Hill est le top étalon de la journée emmenant avec lui les pedigrees américains ultra-dominateurs même si Önas Prince porte en lui un bout de France. Explications dans ce numéro au format inédit.
Breeders Crown 3 ans - poulains
1. Francesco Zet (Father Patrick) - O. Kihlström - 1'12''4
ent : Daniel Redén - propriétaire : Stall Zet
2. Indy Rock (Readly Express)
3. Dozen Of Oyters (Zola Boko)

Il était le plus attendu de la journée et Francesco Zet n'a pas manqué son rendez-vous de fin de saison scandinave : il confirme sa victoire dans le Kriterium en s'adjugeant avec autorité la Finale de la Breeders Crown 3 ans mâles. Son comportement plus mature que dernièrement a satisfait son pilote qui remporte la course pour la deuxième année consécutive. Pour le poulain de la Stall Zet, c'est une huitième victoire en dix tentatives.


Breeders Crown 3 ans - pouliches
1. Glamorous Rain (Muscle Hill) - O. Kihlström - 1'12''2
ent : Daniel Redén - propriétaire : Stall Zet
2. Lara Boko (Djali Boko)
3. Imhatra Am (Muscle Hill)

La même équipe a été à l'honneur dans l'équivalent pour les pouliches avec le succès de Glamorous Rain, qui affiche elle aussi un pedigree 100% américain. Déferrée des quatre pieds (Francesco Zet était déferré seulement des postérieurs), elle remporte la plus belle course de sa carrière. Quatrième des Oaks durant l'été, elle prend ainsi une revanche sur la lauréate du classique Lara Boko, bonne deuxième ici. Le chrono est meilleur pour les pouliches de deux dixièmes mais Francesco Zet n'a pas eu à se battre vraiment.


Breeders Crown 4 ans - pouliches - 2140m
1. Fifty Cent Piece (Muscle Hill) - Robert Bergh - 1'13''
ent : Robert Bergh - propriétaire : SRF stable
2. Sayonara (Donato Hanover)
3. Hall Of Am (Muscle Hill)

Il y a eu match dans cette version 4 ans pouliches avec le retour au courage de Fifty Cent Piece (Muscle Hill) que beaucoup ont cru battue avant qu'elle ne revienne prendre le meilleur sur Sayonara. Robert Bergh a déclaré vouloir venir en France avec elle, probablement en vue du Prix Bold Eagle, le nouveau Groupe 1 international ouvert aux 5 ans et couru le jour du Prix d'Amérique. "Défier les mâles avec une pouliche serait une première pour moi" a précisé Robert Bergh comme pour bien qualifier l'estime qu'il a pour Fifty Cent Piece.
Breeders Crown 4 ans - poulains
1. Önas Prince (Chocolatier) - P. Nödstrom - 1'12''4
ent : P. Nödstrom - propriétaire : Per Nordström AB, Hansson P et Nilsson R
2. Mister Hercules (Trixton)
3. Dollar Doc (Ready Cash)

On parle aussi de France dans la Finale des 4 ans mâles via le succès d'Önas Prince (Chocolatier) qui affiche un pedigree franco-américain : sa grand-mère Tamina des Étangs est en effet une descendante de Gélinotte (voir page suivante). Mais aussi car Önas Prince, lequel a profité de l'absence de Calgary Games pour décrocher son beau Groupe 1, a devancé Mister Hercules qui représente les couleurs de Jean-Pierre Barjon et un fils de Ready Cash, Dollar Doc.
À PROPOS DES PEDIGREES DES VAINQUEURS

FRANCESCO ZET - Tellement US
De nationalité suédoise, Francesco Zet (Father Patrick) est issu d’un croisement entre américains. Sa mère, Shaqline 1’11’’ (Credit Winner), fut cependant exportée en Suède, où elle glana un million de couronnes. Classique aux Etats-Unis, la deuxième mère, Vivica Hall 1’12’’ (Victory Dream), est la demi-sœur de Shipps Belle 1’13’’ (Canadian Breeeders’ Championship). Le pedigree de Francesco Zet présente un inbreeding assez serré sur Victory Dream (4x3), dont le père, Valley Victory, est, par ailleurs, trois fois présent (5x4x4).

GLAMOROUS RAIN - Pedigree musclé
Après Francesco Zet, encore un profil officiellement scandinave, mais frappé du sceau d’outre-Atlantique, avec Muscle Hill 1’08’’ pour père et Savvy Yankee (Balanced Image) pour mère, soit une poulinière confirmée, ayant déjà donné, avec le même Muscles Yankee, auteur de Muscle Hill, Muscles In Blue 1’12’’ (International Stallion Stake), Rocky Balboa 1’10’’ (troisième du Kentucky Futurity et du Transylvania Trot) et Muscles To Spare 1’10’’ (troisième de l’American-National). Spiffey Yankee 1’14’’ (1985-Joie de Vie), la deuxième mère, est l’arrière-grand-mère d’Unforgettable 1’09’’, gagnant, notamment, du Derby allemand, du Gran Premio Tino Triossi et de notre Prix des Ducs de Normandie, à Caen.


FIFTY CENT PIECE - Gardez la monnaie
Les deux épreuves pour femelles de la Breeders’ Crown reviennent à des filles de Muscle Hill 1’08’’, Glamorous Rain, dans les rangs des 3 ans, et Fifty Cent Piece, dans ceux des 4 ans. Thatsnotmyname 1’11’’ (Windsong’s Legacy), la mère de Fifty Cent Piece, a gagné le « Merrie Annabelle », à 2 ans. Elle est de grande naissance, étant la sœur de Muscle Massive 1’09’’ (Hambletonian) et de Muscle Mass 1’10’’ (International Stallion Stake, American-National). Or, ces deux-là sont par Muscles Yankee, le père de Muscle Hill. Une similitude de croisement qui saute aux yeux.


ÖNAS PRINCE - À la gloire de Gélinotte !
Önas Prince constitue un parfait exemple de trotteur franco-américain, étant par le standardbred Chocolatier 1’10’’ (Credit Winner) et la suédoise, américano-française, Sobra 1’17’’, fille de Pine Chip 1’09’’ et de Tamina des Etangs (Jiosco), une petite-fille de l’exceptionnelle Gélinotte 1’16’’ (1950-Kairos), championne internationale que transcenda l’immense Charley Mills, dans les années 1950, et qui fit énormément pour la réputation du trotteur français en dehors de nos frontières.

Credit Winner (US) American Winner (US)
Chocolatier (US) Lawn Tennis (US)
Maple Frosting (US) Valley Victory (US)
ONAS PRINCE Valley Regina (CA)
Pine Chip (US) Arndon (US)
Sobra Pine Speed (US)
Tamina des Etangs Jiosco
Bartavelle
Muscles Yankee (US) Valley Victory (US)
Muscle Hill (US) Maiden Yankee (US)
Yankee Blondie (US) American Winner (US)
FIFTY CENT PIECE Yankee Bambi (US)
Windsong's Legacy (US) Conway Hall (US)
Thatsnotmyname (US) Yankee Windsong (US)
Graceful Touch (US) Pine Chip (US)
Act Of Grace (US)
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite