... © Aprh
Actualité - 08.11.2021

Just A Gigolo et Jet Set Bond : les deux font la paire

Qui sont les leaders de la génération des 2 ans ? La première hiérarchie a été officialisée le 29 octobre, à l’occasion des Prix Louis Cauchois et Marcel Dejean, les deux premiers Groupes 3 pour 2 ans. Leurs vainqueurs respectifs sont Just A Gigolo 1’15’’, labellisé Allaire et resté invaincu en quatre essais, et Jet Set Bond 1’16’’, estampillée Jean-Michel Bazire qui a signé son deuxième succès, en six sorties. Le meeting va maintenant s’attacher à conforter ou bouleverser ces valeurs avec comme prochain rendez-vous importants le 4 décembre avec les Prix Timoko et Vourasie, Groupes 3 respectivement pour mâles et pouliches. Les meilleurs d’entre eux auront pour grand objectif hivernal le Critérium des Jeunes – Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1), le 20 février.

Premier constat sous l’angle de l’élevage : les deux chevaux divergent et convergent tout à la fois, partageant, par exemple, la même lignée mâle et le même type de croisement. Il y a, entre eux, en vérité, plus de similarités que de disparités. Just A Gigolo (Boccador de Simm) s’est qualifié à Caen, dès le 12 mai, sur le pied de 1’18’’. Jet Set Bond (Prodigious) a attendu deux mois supplémentaires pour le faire, passant favorablement le test, en 1’20’’1, le 9 juillet, à Grosbois. Elle a cependant débuté plus tôt que le poulain, se classant deuxième, le 1er aôut, à Neuillé-Pont-Pierre, de Jackson Jack – un « Allaire », fils de Ready Cash, que l’on n’a pas revu depuis.


Jet Set Bond : vous reprendrez bien un peu de Bourbon
Elevée par Raymond Bonnel et Hugues Rousseau, le directeur général d’Arqana Trot, et courant sous la bannière de l’Ecurie Michaël Rizieri, Jet Set Bond est, à l’instar de son homologue mâle, née dans la pourpre, en tant que fille de la classique Royal Crown (Love You), quintuple placée de Groupe 1, à 3 et 4 ans, notamment comme troisième du Critérium des 3 Ans, derrière Ready Cash et Rolling d’Héripré. Royal Crown est, ainsi, une petite-fille de Une Crown (Speedy Crown), dont descendent Mara Bourbon, Qualita Bourbon, Sam Bourbon, Fabulous Wood, Face Time Bourbon et autres Follow You, pour ne citer que les principaux.

Après sa deuxième place initiale, Jet Set Bond a conclu à la même place, le 17 août, aux Sables-d’Olonne, battue de peu par Joy To Gis, sur laquelle elle allait prendre sa revanche par la suite. Pendant ce temps, Just A Gigolo fourbissait ses armes, pour découvrir la compétition, sur l’hippodrome ornais d’Alençon, le 5 septembre, et y dominer le hongre Joyau de Mortrée, futur vainqueur à Vincennes dès sa tentative suivante. Identiquement, Just A Gigolo vaincra dans le temple du trot, avec aisance, seulement quelques jours après ses premiers pas victorieux, soit le 14 septembre, sur les 2.200 mètres du Prix Erato. Trois jours plus tard, Jet Set Bond débute, à son tour, sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle, mais elle y est disqualifiée. Une bévue qu’elle efface en y ouvrant son palmarès, avec sûreté, une semaine après, dans le Prix Aquitania, sur 2.200 mètres. À la suite de quoi, le 12 octobre, elle découvre le tracé des 2.175 mètres de la grande piste, occasion d’une honorable troisième place, derrière Justine Vive et Judith Reine.

Just A Gigolo : beaucoup de sang « Viel »
Just A Gigolo est le demi-frère cadet d’Ici C’est Paris (Dollar Macker), gagnant, ce printemps, du Saint-Léger des Trotteurs, puis deuxième du Prix d’Essai. Blue Valentine (Ready Cash), leur mère, est morte, malheureusement, sans descendance femelle. Il s’agit d’une petite-fille de Fine Perle (Marpheulin), qui fut une championne, à 3 ans, sous la houlette de Philippe Allaire, remportant les classiques Saint-Léger des Trotteurs et Prix des Elites, ainsi que cinq tournois semi-classiques. Fine Perle est, en outre, la sœur de Gai Brillant (Podosis), auquel il ne manqua que le Prix de Normandie, parmi les classiques montés du programme, dans la mesure où il s’octroya tous les autres, à 3 et 4 ans.
On observera que Just A Gigolo a beaucoup de sang « Viel », des deux côtés de son pedigree, avec, parsemant celui-ci, des étalons comme Pélops, Moktar, Marpheulin et Mon Tourbillon, sans oublier la souche maternelle dont est issu Boccador de Simm, que l’on peut faire remonter à sa quatrième mère, Idylle Charmeuse, une toute bonne fille de Valmont – le père, soit dit au passage, de Marpheulin à l’instant évoqué –, qui s’adjugea les Prix des Vincennes et des Centaures, sous la casaque noire, toque rose, d’Albert Viel.

Le même jour, sur le même parcours, Just A Gigolo poursuit tranquillement son chemin dans le Prix Phaédra, qu’il gagne avec de la marge. Il ne lui restait plus qu’à être exact au premier rendez-vous important de sa carrière naissante, le Groupe 3 Prix Louis Cauchois (2.200 mètres, grande et petite piste), qu’il contrôle d’un bout à l’autre, sur le pied de 1’16’’4. Une demi-heure plus tard, Jet Set Bond prend sa revanche sur ses récentes devancières dans la version féminine, le Prix Marcel Dejean, ralliant facilement l’arrivée en 1’17’’.

Le Critérium des Jeunes, là où les parallèles se rejoignent
Si Philippe Allaire gagne son cinquième Prix Louis Cauchois, en sept ans, Jean-Michel Bazire réitère le succès de la regrettée Havana d’Aurcy dans l’édition 2019 du Prix Marcel Dejean. Une Havana d’Aurcy qui remportera ensuite le Critérium des Jeunes-Prix Comte Pierre de Montesson, face aux mâles. Il est logique de penser aussi à cette course pour Jet Set Bond, à laquelle postulera, non moins légitimement, Just A Gigolo… Dans l’intervalle, ils auront fait campagne, tout au long du meeting, contre leurs contemporains du même sexe, le Critérium arrivant, comme chaque fin d’hiver, pour départager les uns et les autres et vider la querelle, au moins temporairement, des mâles et des femelles.


La même lignée mâle et le même croisement
Contrairement à beaucoup des champions de Philippe Allaire, dont il est non seulement un pensionnaire, mais un élève, Just A Gigolo ne ressortit pas à la lignée mâle de Ready Cash, mais il a celui-ci pour père de mère, à l’instar de Joyner Sport, son dauphin de vendredi dernier, représentant le même entraînement. En regard, Jet Set Bond ne véhicule aucun courant de sang de l’étalon phénomène, que ce soit du côté paternel ou en ascendance maternelle. En revanche, elle appartient à la même lignée mâle que le poulain, celle de Goetmals Wood. Le vecteur qui est le sien est réputé et bien établi, puisqu’il s’agit de Prodigious, meilleur continuateur du fils d’And Arifant et Tahitienne, tandis que celui de Just A Gigolo est davantage en devenir, en cours d’épanouissement, via Boccador de Simm, jeune géniteur, dont les premiers produits sont les « G », et via le père de celui-ci, Rieussec. Boccador de Simm était lui-même entraîné par Philippe Allaire, qui lui a fait gagner le Prix Albert Viel – où il battait de justesse son autre protégé, Brillantissime –, avant de devoir, malheureusement, interrompre le cours de sa carrière de compétiteur, en raison de problèmes de santé. Etalon, Boccador de Simm est, d’ores et déjà, le père de deux performers classiques, Hytte du Terroir, à l’arrivée des Prix de Vincennes et d’Essai, ainsi que du Saint-Léger des Trotteurs, et Inouï Danica, lui aussi placé du Saint-Léger et du Prix d’Essai, de même que du Prix des Elites.
La similitude, entre Just A Gigolo et Jet Set Bond, ne s’arrête pas à leur seule ascendance mâle, sachant que tous les deux ont l’étalon champion Love You en bonne place du côté maternel. Celui-ci est, de la sorte, le père de mère de Jet Set Bond et l’arrière-grand-père maternel de Just A Gigolo. Par voie de conséquence, le croisement ayant procuré les deux jeunes pousses est proche, d’autant qu’il se complète d’inbreedings voisins, sur And Arifant (4x5, pour Just A Gigolo ; 3x4, pour Jet Set Bond) et Speedy Crown (6x6x7, pour Just A Gigolo ; 5x6x4, pour Jet Set Bond). En prolongement, on soulignera l’appartenance du poulain et de la pouliche à deux très grandes familles maternelles, celle d’Héra de Bellouet (1973-Paléo), pour ce qui est du premier, et celle de Dimitria (1969-Mario) – et, donc, de Face Time Bourbon –, quant à la seconde.

La belle réussite d'Hugues Rousseau avec les 2 ans
Co-éleveur de Jet Set Bond, Hugues Rousseau est également éleveur de Jolie Poupée (Quaker Jet), gagnante à Vincennes, et co-éleveur de Jushua Tree (Bold Eagle), vainqueur de sa seule sortie et qualifié en temps record (1'15''4).

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Prodigious 1'11''1 Tahitienne
Imagine d'Odyssee Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
JET SET BOND Battante d'Odyssee 1'23''3
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Royal Crown 1'10''7 Guilty Of Love 1'17''1
Ma Crown 1'14''5 Full Account 1'13''2
Une Crown (US) 1'19''4
Rieussec 1'12''9 Goetmals Wood 1'11''9
Boccador de Simm 1'12''6 Ironie Jet 1'15''0
Poupee Charmeuse 1'14''4 Hetre Vert
JUST A GIGOLO Erika Charmeuse
Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Blue Valentine 1'16''2 Kidea 1'18''2
Sexy Perle 1'15''3 Love You 1'10''2
Fine Perle 1'16''7
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite