... (© Jean-Charles Briens)
Actualité - 14.11.2021

Pascal Joly foudroyé en pleine course

La réunion de dimanche à Nantes a été endeuillée par la disparition subite de l’entraîneur Pascal Joly qui s’est effondré de son sulky alors qu’il participait à la première course. Âgé de 62 ans, Pascal Joly n’a malheureusement pas pu être réanimé par les services de secours. Son décès a été annoncé au micro de l’hippodrome sur lequel une minute de silence a été respectée.

Alors que les concurrents de la première course de la réunion de dimanche sur l’hippodrome du Petit-Port s’apprêtaient à aborder le dernier tournant, Pascal Joly, driver de Jigove du Greny (Vigove), est tombé lourdement en queue de peloton. Aussitôt pris en charge par le service médical de l’hippodrome, puis par les pompiers et le SAMU appelés en urgence devant la gravité de son état, l’homme du Haras du Greny, qu’il a créé et développé avec son épouse, Nathalie, à Saint-Gildas-des-Bois, à quelques kilomètres de Pontchâteau en Loire-Atlantique, n’a pu être sauvé. « Il y a une présomption forte que Pascal Joly a été victime d’un malaise cardiaque », a communiqué Jean-Pierre Vallée-Lambert, le président de la société de Nantes. Parmi les professionnels touchés dans leur ensemble, Stéphane Meunier s'est montré affecté à double titre par cette disparition : « Je suis peiné comme président du Syndicat des Entraîneurs mais aussi vis-à-vis de Richard, son fils, qui a travaillé à la maison. » En proie à des problèmes cardiaques depuis quelques mois, Pascal Joly avait souhaité poursuivre son activité, alors qu'il aura consacré sa vie aux chevaux. « C'était un garçon dur au mal, a réagi avec pudeur Eric Fournier, ancien entraîneur et agent d'Eric Raffin. Il aurait peut-être dû s'écouter davantage sur sa santé. » Après concertation, une majorité de socio-professionnels a souhaité que la réunion se poursuive une heure plus tard avant qu'une minute de silence ne soit respectée.
Toute la rédaction de 24 Heures au Trot adresse ses sincères condoléances à son épouse, Nathalie, et à ses enfants, Richard et Estelle, ainsi qu'à sa famille et à ses proches.

A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite