... © Aprh
Actualité - 16.11.2021

Idéal Ligneries et Idylle à Vie : lumières sur de grandes matrones

La première répétition générale avant le Critérium des 3 Ans a mis sur le devant de la scène, samedi, les représentants de l’entraînement Souloy, Idéal Ligneries, dans le Prix Abel Bassigny, pour les poulains, et Idylle à Vie, dans le Prix Reine du Corta, pour les pouliches. Or, tous les deux ressortissent à de fameuses souches, remontant, pour le premier, à Girl Blanche et, pour la seconde, à Qalabcheh, soit deux de nos plus remarquables matrones, à la descendance particulièrement vivante de surcroît.

Idéal Ligneries 1’11’’ (Repeat Love) a été élevé par Claude Legras, dans les pas de sa mère, la semi-classique Ouragane 1’13’’ (Elvis de Rossignol). Celle-ci était déjà entraînée par Fabrice Souloy, qui lui fit gagner huit courses, de 2 à 4 ans, et près de 200.000 euros. Sa performance de pointe fut enregistrée dans le Prix Ariste Hémard (Groupe 2), un semi-classique pour femelles qu’elle s’adjugea, drivée par Jean-Michel Bazire. Elle connut, malheureusement, une interruption de carrière de plus d’un an, à l’issue de ce succès, et ne retrouva pas sa forme par la suite.

Quid de la relève ?
Le produit le plus récent d’Ouragane, la mère d’Idéal Ligneries, est un foal de Village Mystic, baptisé Largo Ligneries. Quant à Vie à Deux, celle d’Idylle à Vie, ses deux derniers produits répertoriés sont Jack Barrow, un mâle de 2 ans par Uhlan du Val, et Kalachnikov Love, une pouliche yearling par Un Mec d’Héripré. Jack Barrow s’est qualifié, à Caen, dès le 12 mai, en 1’19’’1, sous la bannière de l’Ecurie Le Trémont et l’entraînement de Fabrice Souloy, mais il n’a pas encore débuté. Quant à Kalachnikov Love, elle est sous la responsabilité de Jean-Michel Bazire et déclarée sous ses couleurs.

Une famille vivante avec notamment Good Boy Ligneries
Idéal Ligneries est le huitième produit d’Ouragane et son quatrième vainqueur, après, principalement, Douce Ligneries 1’13’’ (Love You), qui montra une valeur semi-classique à 3 ans, notamment comme deuxième du Prix Masina (Groupe 2), et Figaro Ligneries 1’14’’ a.-m. (Singalo), placé de Groupe 3 sous la selle. Ouragane a aussi mis bas Amy Ligneries (Password), qui n’a pas couru, ni ne s’est qualifiée, mais est devenue la mère de Good Boy Ligneries 1’12’’ (Un Mec d’Héripré), lequel fit une carrière météorique à 3 ans, gagnant six de ses neuf courses, dont les semi-classiques Prix Pierre Plazen (Groupe 2) et Victor Régis (Groupe 2), où il battait, à chaque fois, Gotland, avant, hélas, de disparaître des programmes. Ajoutons que de sœurs d’Ouragane sont nés la classique Beauty Turgot 1’12’’ m. (Hand du Vivier), à l’arrivée des Prix de Vincennes et des Centaures, en même temps que double lauréate de Groupe 2, et le semi-classique Eagle Ligneries 1’12’’ (Repeat Love).

Girl Blanche et ses consœurs : une hégémonie au féminin
La génération de Girl Blanche fut exceptionnelle quant aux femelles d’élite qui la composaient. Ainsi, dans le Critérium des Jeunes, Girl Blanche défit-elle deux pouliches, Gredine et Géda Grandchamp. De même, dans le Prix Capucine, elle devançait deux homologues, la susnommée Géda Grandchamp et Guanta, tandis que, dans le Critérium des 5 Ans, elle venait à bout de ses grandes rivales de l’écurie Bellaigue, Gamélia et Gadamès. Une Gamélia qui avait gagné, préalablement, le Critérium des 3 Ans, devant Garinella – encore une pouliche ! – et… Girl Blanche, et le Critérium Continental, toujours aux dépens de Girl Blanche. Seul le Critérium des 4 Ans échappa à cette hégémonie féminine, les poulains, Gars de Fontaine et Gorel, y prenant les deux premières places, devant Gadamès.

Davidson du Pont : le chef-d’œuvre de la parentèle
À la base de la réussite de cette famille se trouve la championne de Georges Moreau Girl Blanche 1’17’’ (1972-Seddouk), triple lauréate classique, à la faveur du Critérium des Jeunes, du Prix Capucine, aujourd’hui Prix Albert Viel, et du Critérium des 5 Ans. Girl Blanche n’est autre que l’arrière-grand-mère d’Idéal Ligneries, comme elle est celle, pour n’en citer qu’un, dans un rameau parallèle, de l’actuel fleuron de l’élevage Rayon, Davidson du Pont 1’09’’ (Pacha du Pont), quadruple vainqueur de Groupe 1 – Prix de Sélection, Critérium des 5 Ans, Prix de l’Etoile, Prix de France –, trois fois placé du Prix d’Amérique, presque deux fois millionnaire en euros et incontestable chef-d’œuvre de cette parentèle.

L’effet Qalabcheh
Idylle à Vie 1’11’’ (Ready Cash) est une élève de la famille Souloy. Elle est, pour l’heure, le seul vainqueur, sur cinq produits en âge de l’être, engendré par sa mère, Vie à Deux 1’13’’ (Goetmals Wood), gagnante du Groupe 3 Prix Atlas et placée des semi-classiques Prix Roquépine (Groupe 2) et Masina (Groupe 2), pour un peu moins de 90.000 euros de gains. Vie à Deux est la propre sœur aînée de la classique sous la selle A Nous Deux 1’12’’ m., lauréate de quatre semi-classiques à 4 ans, soit les Groupes 2 Prix de Pardieu, Louis Le Bourg, René Palyart et Lavater, en prélude à une place de quatrième dans le Prix des Elites (Groupe 1).
Vie à Deux et A Nous Deux ont pour mère la classique attelée-montée Nina Madrik 1’13’’ (In Love With You), qui enleva le Prix du Président de la République (Groupe 1) et se classa deuxième tant du Critérium des Jeunes (Groupe 1) que du Prix de l’Etoile (Groupe 1). Nina Madrik est la sœur de Tino Madrik 1’12’’ m. (Coktail Jet), gagnant de sept courses et de presque 200.000 euros, ainsi que de la classique Lady Madrik 1’14’’ (Biesolo), troisième du Critérium des Jeunes (Groupe 1), puis mère, avec le concours de Coktail Jet, du champion The Best Madrik 1’10’’ (Critérium des Jeunes, Critérium des 5 Ans, deux fois à l’arrivée du Prix d’Amérique et du Prix de France)
Elite Gédé (Firstly), la mère de Nina Madrik, ne s’est pas qualifiée, mais elle est la propre sœur du classique pluridisciplinaire Virstly Gédé 1’15’’, qui ne fut devancé que par son camarade d’élevage, futur vainqueur du Prix d’Amérique, Verdict Gédé, dans une édition du Critérium des 4 Ans, après avoir lui-même remporté le Groupe 1 Prix d’Essai, à 3 ans, et avant de se classer troisième du Prix du Président de la République (Groupe 1). Elite Gédé est une petite-fille de la matrone Qalabcheh 1’20’’ (1960-Atus II), une troisième du Prix de Normandie, que Georges Dreux acheta au vicomte de Bellaigue et qui jeta les bases de son élevage, à partir, notamment, de sa fille, l’excellente Champenoise 1’17’’ (Pacha Grandchamp), gagnante du « Président » et des « Elites », dont descendent une multitude de sujets classiques et semi-classiques, le plus souvent frappés du sceau « Gédé », tels Prince Gédé 1’11’’ a.-m., Oasis Gédé 1’12’’, Rancho Gédé 1’12’’, Instant Gédé 1’13’’, Diamant Gédé 1’15’’, Vaflosa Gédé 1’16’’ m., etc.

Une séquence d’éleveurs majeurs
Autant d’élevages majeurs, au fil des générations, pour arriver à Idylle à Vie. On commence avec les Bellaigue-Céran-Maillard (Qalabcheh), pour enchaîner avec les Dreux (Innéïté, Elite Gédé) et Emmanuel Leclerc (Nina Madrik), puis terminer avec Jean-Pierre Dubois (Vie à Deux), partenaire des Souloy, les éleveurs d’ « Idylle », sur la descendance de Nina Madrik. Quelle séquence !

Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Repeat Love 1'13''3 Armbro Glamour (US)
Guilty Of Love 1'17''1 And Arifant 1'16''5
IDEAL LIGNERIES Amour d'Aunou (US) 1'15''3
Elvis de Rossignol 1'13''0 Sancho Panca 1'15''2
Ouragane 1'13''9 Velvet Slipper (US)
Happy Girl du Pont Mathusalem 1'17''2
Girl Blanche
Indy de Vive 1'11''9 Viking's Way 1'15''6
Ready Cash 1'10''3 Tekiflore 1'19''8
Kidea 1'18''2 Extreme Dream 1'14''7
IDYLLE A VIE Doceanide du Lilas 1'16''8
Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Vie A Deux 1'13''4 Tahitienne
Nina Madrik 1'13''6 In Love With You 1'13''4
Elite Gede
A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite