... ©Scoopdyga
Résultat de course - 18.11.2021

Didier Bouyne : un rêve se réalise

Tous les ingrédients étaient réunis pour retrouver Didier Bouyne les yeux embués à son retour aux balances : le froid sec du jour sur le plateau de Gravelle, la vitesse à laquelle il a fini avec For Ever Mix (Pablo) et l'émotion d'une victoire tant désirée : "J'attends cela depuis si longtemps ! Ça fait 42 ans que je cours pour Michel, on a gagné 110 courses ensemble. Mais jamais à Vincennes, où ça s'est toujours mal goupillé. Je me rappelle d'un jour où j'avais été accroché à mi-ligne droite par un autre driver du Sud-Ouest. Des places oui mais pas de victoire. Merci à Michel Charlot et à François Giard de m'offrir ce plaisir aujourd'hui. Michel c'est comme mon deuxième frère ! À 150m du poteau, je savais que j'allais briser la vitre. Tout amateur rêve de courir au moins une fois ici et, encore mieux, d'y gagner !" Et si le rêve se poursuivait le 27 décembre dans la Finale ? "Nous verrons bien, en tout cas, sur un bout de 250m il peut suivre n'importe quel cheval !" Alors le rendez-vous est pris pour de nouveaux frissons.

Éternel Amour, le nouvel atout Vallette

On a connu récemment Angel d'Or (Ganymede) pour le compte de Benoît Vallette, voici maintenant Éternel Amour (Que Je T'Aime). Préparé avec soin pour cet engagement et en vue de la Finale, Éternel Amour décroche la seconde demi-finale, donnant entière satisfaction aussi bien à son driver amateur Romain Carel qu'à son entraîneur : "Cette Coupe est très importante pour les amateurs, c'est un peu leur Prix d'Amérique. Alors, je m'efforce de bien préparer ce rendez-vous pour rendre le plaisir à un gars comme Romain qui donne de son temps et fait des kilomètres. Imaginez qu'il y a deux ans, il ne s'était jamais installé sur un sulky ! C'est sa première victoire à Vincennes en faisant preuve de sang-froid. Aujourd'hui, c'était comme un bon travail en vue de la Finale !" Voilà un bel enthousiasme qui contraste avec la déception des deux principaux favoris, finalement distancés tous deux après enquête : Falcon du Vivier dans des allures irrégulières pour finir car gêné dans sa progression par Famous Last Words, par conséquent disqualifié lui aussi.

PARTANTS VINCENNES - Jeudi 18 Novembre
4 COUPE DES AMATEURS (Gr B) - (15H52)
Course Premium - Attelé - Course F - Amateurs - 11 000 € - 2 700 m
1ELVIS DU PALAISTh. Rebuffe
2FAMOUS LAST WORDSDPE. Souloy
3FAST AND GOODPAE. Berthomier-charles
4FALCO DU HAMELDAJ. Duprey
5DEDE DRIVERD4J. Marc
6ETERNEL AMOURDPR. Carel
7DUCK DRYMEM. Seoane-gil
8DALTON NOAP. L. Devouassoux
9EASY TOUCHD4B. Pellan
10FEE DE BOISNEYD4E. Duperche
11EXPELLIARMUSPAJ.-Ph. Bazire
12FALCON DU VIVIERD4Y. Desmet
13DAKOTADAD. Lefranc
3e | COUPE DES AMATEURS (Gr A)
Att - 2700 m - Course F - 11 000 €
FOR EVER MIX 1'16"3
Pablo x Rutilante de Mai (Ekir de Leau)
Driver : D. Bouyne - Entraîneur : F. Giard
Propriétaire : M. X. Charlot - Eleveur : M. X. Charlot
2e Dream du Rabutin 1'16"5
3e Flore Buissonay 1'16"6
4e : Fusee des Vaux - 5e : Elicio Bello - 6e : Espoir Ideal - 7e : Eastwood de Couet
A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite