...
Résultat de course - 20.11.2021

Avec I Still Loving You, la leçon a été retenue

Qquand In Red (Carat Williams) a commis la faute à une dizaine de mètres du poteau sur ce parcours au début du mois, I Still Loving You (Prince Gédé) avait dû s'incliner sous l'attaque de son rival et l'incartade de son rival lui avait permis de s'emparer de la deuxième place derrière Italienne (Goetmals Wood). En ce samedi de finale, Alexandre Abrivard entendait bien prendre sa revanche quand bien même il devait rendre 25m. à son rival. « La dernière fois, je n'étais pas venu aux tribunes. J'essaye d'avoir assez de tête pour ne pas faire deux fois la même erreur, réagit le driver vainqueur au micro d'Equidia. Cette fois, je suis venu et mon poulain a pu se poser en tête. Or, c'est comme cela qu'il est le meilleur. Après, il est bien reparti quand il a fallu accélérer. » Alors qu'In Red a perdu du temps à la sortie du tournant final derrière un rival fautif avant de très bien terminer pour prendre la deuxième place, I Still Loving You a été le plus fort et pourrait l'être encore plus selon son partenaire : « Il se rendrait la tache plus facile s'il se motivait davantage. Il a rempli sa mission en gagnant la Yearling Cup et est un peu juste pour le moment contre les meilleurs. Il va courir la finale à Vincennes mais il sera muni d'un débouche-oreilles pour tenter de "crocheter" Izoard Védaquais ».

la tenue de Fleuron d'Acadie

En ouverture de cette réunion dont les finales régionales de l'Anjou-Maine constituaient les trois temps forts, Fleuron d'Acadie (Ganymède) a remporté un franc succès, le onzième de sa carrière, lui qui s'imposa notamment dans la finale régionale de Basse-Normandie à l'âge de 4 ans à Argentan. Près deux deux ans après, le cheval de Gilles Delacour a dominé ses aînés dans cette épreuve où il devait rendre 25m. « Je me suis fait un peu blouser dans les premières mètres de course, est revenu l'entraîneur normand sur Equidia Racing au moment de débriefer cette victoire. Mais après, cela s'est bien mis. Il faut dire aussi que j'ai le cheval pour cela. Il est capable de placer plusieurs accélérations dans un parcours. Il a une tenue à toute épreuve. »

PARTANTS LAVAL - Samedi 20 Novembre
1 PRIX CHAMPAGNE-JEAN-LAUNOIS.FR - (16H42)
Course Premium - Attelé - Course E - 27 000 € - 2 850 m
1FOX PAPA TANGOPAM. Mottier
2FRONT LINECh. Chalon
3ETNA DU LUPINPAA. Wiels
4FOTELLO DU PALAISP4A. A. Chavatte
5DREAM TOGETHERD4P. Sorais
6FIONA GENDREENNE (+25 m)N. Lemetayer
7DETROIT ACE (+25 m)D. Lecroq
8FLEURON D'ACADIE (+25 m)G. Delacour
9FRAGONARD DELO (+25 m)D4F. Nivard
10EXPRESS DU GERS (+25 m)D4N. Bazire
11EMILIANO ZAPATA (+25 m)S. Ernault
12CADENCE DEL FRETTA (+25 m)J.-Ph. Monclin
13DE LA CHENEVIERE (+25 m)L. Gaborit
4e | PRIX OXYGENE RADIO
Att - 2850 m - Course A - 32 000 €
I STILL LOVING YOU 1'15"5
Prince Gede x Song Of Love (Coktail Jet)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : Ec. A. Abrivard - Eleveur : J. Dubois
2e In Red 1'16"3
3e Ironie du Guelier 1'16"3
4e : Infiniment Citron - 5e : Island Bond - 6e : Interactive - 7e : Illusion Jipad
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite