... ©ScoopDyga
Résultat de course - 25.09.2020

Valzer di Poggio connaît la preuve par neuf

C’est un très bon gaucher, je n’ai pas hésité à avancer dans les tournants.
Nicolas Bazire

Pour sa neuvième sortie (dont huit sur un hippodrome différent) en 2020, Valzer di Poggio a une nouvelle fois répondu présent. Vendredi à Laval, le pensionnaire italien de Jean-Michel Bazire s’est adjugé aisément le Prix Les Carrières de Chaffenay (Quinté), demeurant ainsi invaincu cette année.

Et pourtant, Whole Lotta Love (Dream Vacation) et Philippe Daugeard ont tenté de l’attaquer. Mais rien à faire. En ce moment, Valzer di Poggio (Love You) est intouchable. « On a essayé, glisse l’entraîneur-driver normand au micro d’Equidia, mais nous sommes tombés sur un invincible… » Car oui, le fils de Love You signe là son neuvième succès consécutif. Il n’a toujours pas connu la défaite en 2020. Partout où il passe, il gagne. Depuis le 30 mai, il a couru sur huit champs de courses différents. De Pontchâteau à Laval, en passant par Caen, Vincennes, Les Sables-d’Olonne, Châtelaillon, Cabourg et La Capelle, « Valzer » toujours s'impose. Corde à droite, corde à gauche – comme ici –, déferré des quatre pieds ou des postérieurs – comme ici – même résultat : la victoire. Idem concernant les départs. « Ça été facile toute la route, indique son driver Nicolas Bazire sur Equidia. Et encore, j’ai fait le "con", j’aurais pu laisser passer Whole Lotta Love et ressortir, il aurait pris encore moins dur, mais c’était facile. C’est un très bon gaucher, je n’ai pas hésité à avancer dans les tournants. »
Et le programme à venir de cet "invincible" ? « Moi, je ne sais pas trop, on va voir, confie Nicolas Bazire. À chaque fois, il monte gentiment de catégorie. On va être plus fixés dans quelques mois. »

Nicolas Bazire s’approche du cap
Le nom de Nicolas Bazire est apparu sur les programmes en 2017. Avec désormais 97 victoires au compteur, le fils de JMB ne devrait pas tarder à atteindre la barre des 100.

D'où vient-il ?

Alezan, comme son père, Love You 1'10'', Valzer di Poggio est issu d'une fille de Viking Kronos 1'12'', inbred sur Bonefish (3x5) et Speedy Crown (5x4), dont la famille recèle plusieurs classiques en Italie. C'est là la souche, développée par-delà les Alpes, d'une jument française, Joute de la Rucquet, cinquième mère de Valzer di Poggio, née, en 1953, des oeuvres du bien nommé Son Petit Fils 1'24'' (Emblème Royal), dont la grand-mère n'est autre que l'exceptionnelle Uranie 1'22'' et dont les performances sont loin d'être indignes de celles de son aïeule, incluant deux deuxièmes places dans le Prix de Paris et une troisième dans le Prix du Président de la République.

8e | PRIX LES CARRIERES DE CHAFFENAY
Att - 2050 m - Course C - 32 000 €
VALZER DI POGGIO 1'12"7
Love You x Glory Di Poggio (Viking Kronos)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : S. Mistero - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Whole Lotta Love 1'13"
3e Denicheur du Vif 1'13"3
4e : Eire d'Helios - 5e : Ever Pride - 6e : Dede Au Chalet - 7e : Comete Darche
A voir aussi :
...
Des débutantes montées
qui inspirent la méfiance

Premier rendez-vous monté labellisé Groupe pour les pouliches de 3 ans, le Prix Holly du Locton pourrait revenir à des novices sous la selle. Trois candidates titrées à l'attelé se lancent en effet ici dans le grand bain du monté.

Lire la suite
...
I Love You Nobless vs Ici C'est Paris
déjà le match 4

Le départ du Prix Édouard Marcillac s'annonce crucial. Tour à tour, I Love You Nobless (Singalo) et Ici C'est Paris (Dollar Macker) ont en effet hypothéqué leurs chances de victoire au signal. Pour gagner, il leur faudra être irré...

Lire la suite
...
Objectif transformé
pour Harvest de Bulière

Absent durant la première partie du meeting, Harvest de Bulière n'avait qu'un objectif sur la période : le Prix de Monpazier ce mercredi. Objectif transformé avec assurance.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite