...
Résultat de course - 22.11.2021

Granvillaise Bleue en route vers le Cornulier

Elle n'aurait jamais dû perdre le Prix des Elites.
Pierre Levesque

Pour sa première confrontation face à ses aînés sous la selle, Granvillaise Bleue s'est montrée la plus forte dans le Prix Edmond Henry (Gr.2). Battue avec les honneurs, Georgica Gédé est une étonnante deuxième alors que Freeman de Houelle a effectué un bon retour sous la selle en se classant au troisième rang.

Pierre Levesque était tout sourire après le Prix Edmond Henry suite à la belle victoire de Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet)."J'étais très confiant avant d'aborder ce groupe 2 car je me doutais que Freeman de Houelle (Vigove) n'était pas au top physiquement, nous a confiés le père de Camille Levesque. Ma jument était bien aujourd'hui mais pas encore dans le même état de forme que cet été. Ce qu'elle a fait en fin d'été, c'était magnifique. Elle n'aurait jamais dû perdre le Prix des Elites. La jument est en plein progrès. Désormais, elle aura toujours des courses très difficiles. Sa course à l'attelage à Argentan lui a fait le plus grand bien moralement. La jument a un semi-classique à courir sous la selle au mois de décembre face aux chevaux de sa génération (le Prix Joseph Lafosse le 25 décembre). En fonction de cette course, on verra si on court ou non le Prix du Calvados. Bien entendu, on va axer sa préparation pour le Prix de Cornulier, comme beaucoup (rires)". Petit poucet de ce groupe 2, Georgica Gédé (Atlas de Joudes) s'est octroyée l'accessit d'honneur pour le plus grand bonheur d'Alexandre Pillon : "Avant le coup, je lui voyais une quatrième chance. Il y avait du vent et ma jument n'a pas eu le meilleur des parcours. C'est une battante." Troisième, Freeman de Houelle (Vigove) a effectué une bonne prestation aux dires d'Eric Raffin : "Il manquait encore de rythme, c'est normal. Je sais désormais qu'il peut courir dans les autres."

D'où vient-elle ?

Elevée par son propriétaire Michel Gallier, cette fille de Jag de Bellouet n'est autre que la propre soeur de Vittel de Brevol (396 300€ - lauréat du Prix de normandie 2014). Sa mère Lady de Brévol (qualifiée) a également donné naissance à Suzette de Brévol (125 520€) ou encore As de Brévol (123 870€). Le 14ème et dernier produit de Lady de Brévol enregistré au SIRE se nomme Jobalasko Bleu. Qualifié, il s'agit d'un fils du très recherché Booster Winner.

7e | PRIX EDMOND HENRY
M - 2700 m - Groupe 2 - 100 000 €
GRANVILLAISE BLEUE 1'12"7
Jag de Bellouet x Lady de Brevol (Capriccio)
Jockey : C. Levesque - Entraîneur : P. Levesque
Propriétaire : M. Gallier - Eleveur : M. Gallier
2e Georgica Gede 1'12"8
3e Freeman de Houelle 1'13"
4e : Gloria du Gers - 5e : Gef de Play - 6e : Gloire Joyeuse - 7e : Goforme de Houelle
A voir aussi :
...
La pépite du mois
Just Love You ouvre la voie

LeTROT vient de lancer une nouvelle consultation sur son compte Twitter baptisée "La pépite du mois". Chaque mois, il s'agira d'élire son coup de cœur au sein d'une liste d'espoirs qui se sont mis en lumiè...

Lire la suite
...
Etoile de Quesny : la patience paie

Belle jument alezane, Etoile de Quesny (Legs du Clos) n'a pas mis longtemps à retrouver son meilleur niveau. Après une rentrée en octobre, la protégée de Jean-Pierre Thomain était présentée pieds nus et s'est ré...

Lire la suite
...
It's A Dollarmaker :
une machine à rêve est en marche

Doté d'un physique de déménageur, It's A Dollarmaker a fait étalage de toute sa classe pour ses débuts sur la grande piste de Vincennes. Ce propre frère de Dollar Macker est tout simplement resté invaincu en ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite