...
Actualité - 24.11.2021

Des ventes new look Arqana Trot nous dit tout

On relooke la vente, on lui redonne du dynamisme et du prestige.
Hugues Rousseau

Les ventes du Prix d’Amérique vont changer de forme en 2022. Les sessions élevage et de chevaux à l’entraînement vont être organisées en deux lieux différents, la première à Deauville, sur le site d’Arqana Trot, les autres à Vincennes. Mais là encore, des évolutions importantes sont apportées, inspirées des expériences des derniers mois. Nous vous en proposons tous les détails avec l’éclairage d’Hugues Rousseau, directeur général d’Arqana Trot.

Ce n’est pas un simple lifting que propose Arqana Trot de ses fameuses ventes du Prix d’Amérique, adossées par ailleurs à l’incontournable Expo-Etalons. Il s’agit réellement d’un profond remaniement, le fruit des analyses et constats de ce qui a marché ces derniers temps, y compris en période de crise sanitaire. Une sorte de version 2.0 des ventes donc. Et aussi la volonté de redonner au volet prestige de la manifestation son ADN initial. Il s’agit notamment de s’ajuster au nouveau contexte imaginé l’an prochain lors du week-end du Prix d’Amérique avec un programme plus riche en Groupes 1 et en rencontres internationales.

24H au Trot.- Comment avez-vous conçu les nouvelles ventes du Prix d’Amérique ?
Hugues Rousseau.- C’est à la suite d’une succession d’événements que nous avons travaillé à améliorer ce que nous proposons au moment du week-end du Prix d’Amérique. Parmi nos constats, en premier lieu, il y a la localisation. L’an dernier, le Covid nous avait obligés à rapatrier cette vente à Deauville car il était exclu à l’époque, avec des courses en huis-clos, de pouvoir organiser quoi que ce soit à Vincennes. On avait constaté qu’organiser une vente d’élevage à Deauville à cette période de l’année donnait satisfaction. Les gens se sont plutôt déplacés en nombre malgré les contraintes et le marché avait été correct sur les parts d’étalons et les juments. Beaucoup ont aussi exprimé le fait que l’accueil proposé à Deauville pour les juments était beaucoup plus qualitatif que ce l’on pouvait avoir à Vincennes, dans des boxes démontables. Voilà pourquoi on a décidé de conserver l’accueil de la vente d’élevage à Deauville. Elle aura lieu le mercredi 26 janvier.

Ventes du Prix d’Amérique 2022 : 26 et 28 janvier
Deux lieux pour deux ambiances et deux marchés
■ Vente d’élevage : mercredi 26 janvier 2022 à Deauville
■ Ventes de chevaux à l’entraînement (2 sessions : une Open et une Prestige) : vendredi 28 janvier 2022 sur l’hippodrome de Vincennes en complément de l’Expo-Etalons.


Comment se passera la suite ?
Il y aura une journée de césure le jeudi avec une réunion de courses à Vincennes et on sera présents comme d’habitude à Vincennes le vendredi pour à la fois l’Expo Etalons que nous défendons ardemment et les ventes du Prix d’Amérique dans leur volet des chevaux à l’entraînement. On conservera la double vacation avec une première partie dite Open, pour des chevaux de moindre niveau, le midi, de 12h à 14h, et une seconde de prestige le soir, de 19h30 à 23h30.

Avec le même dispositif que les précédentes années ?
Non, là aussi on change. L’expérience "Achats en piste" nous a permis de mieux mesurer que les gens voulaient plus de confort. Elle nous a aussi appris que nous pouvions organiser les ventes en dissociant la présence physique des chevaux (la partie « ring ») et le public des enchérisseurs. On placera donc les chevaux en bas sur la piste où ils seront filmés grâce aux systèmes vidéo et audio très performants de Vincennes. On renouvelle en fait le dispositif d’Achats en piste sachant que public sera de son côté confortablement installé dans le Club Uranie. Cet espace nous offre l’avantage de pouvoir recevoir jusqu’à 350 personnes assises dans des conditions de confort et de prestige. Au Club Uranie toujours, l’ensemble du public pourra aussi circuler et se restaurer.

Hugues Rousseau : « On relooke la vente, on lui redonne du dynamisme et du prestige. Je suis d’autant plus fier de le faire que l’équipe dirigeante de LeTROT a redonné au week-end du Prix d’Amérique plus encore de consistance et d’attractivité. L’ensemble devrait bien matcher. »

Et concernant l’Expo-Etalons ?
Rien ne sera fait pour empiéter sur la convivialité habituelle de l’Expo Etalons. C’est pour cela que dans la partie vente, il n’y aura pas de déjeuner-vente mais seulement un dîner-vente lors de la partie prestige.

L’Expo-Etalons, c'est quoi ?
Hugues Rousseau : « C’est la plus belle vitrine que peut offrir le trot français vis-à-vis de son environnement français et international. C’est un endroit de partage, de convivialité. C’est un lieu d’échange annuel pour beaucoup de sociétés pour rencontrer les professionnels. Cette année, le laboratoire Boehringer en est le sponsor et effectuera une présentation ciblée pendant la journée. Il faut aussi ajouter que c’est une manifestation qui n’a pas d’équivalent dans le monde. »

Que représentent les ventes du Prix d'Amérique ?
Dans ses parties chevaux à l'entraînement, c’est une très importante vente d’opportunité qui est étroitement liée à la qualité du catalogue. Le volet élevage a toujours été apprécié par les vendeurs en raison de la présence d’étrangers, de sa dimension internationale. Cela peut aider à faire de bonnes transactions. Paradoxalement, on a vu ces dernières années le chiffre d’affaires de cette partie des ventes plutôt s’éroder et on peut déplorer la faible participation de la clientèle étrangère. Est-ce un problème d’offre ? Est-ce que les étrangers sont plutôt focus sur les yearlings ? On sait mal l’expliquer. À nous de rebondir et de reconvaincre pour encourager les investisseurs hors frontières.

REVUE D'ACTUALITÉ PAR HUGUES ROUSSEAU

L’année 2021 pour Arqana Trot et les ventes
Nos ventes mixtes n’ont pas donné lieu à de déconvenues. On a une clientèle fidèle qui répond présent. Il n’y a pas d’embellie mais pas non plus de décote du marché. Du côté des ventes de yearlings, la bonne surprise est que le marché progresse. On a eu une hausse significative des chiffres grâce à un parterre de jeunes étalons attendus et en particulier la star Face Time Bourbon. On peut faire le constat que ce n’est pas propre à Arqana. Les ventes de Caen sur leur créneau ont également été dynamiques.

La santé des courses
L’annonce, qu’avec une méthode et une économie de gestion on arrive à faire retrouver aux allocations le niveau d’avant le Covid, est le meilleur warning qu’on peut donner aux courses. Cela montre qu’elles n’ont pas été trop impactées et qu’elles savent se redresser pour revenir à très haut niveau.

Les passerelles entre le trot et l’obstacle
J’observe qu’il y a pas mal d’acteurs de l’obstacle qui se tournent vers le trot et vice-versa. Il y a pourtant encore un problème de passerelle entre les deux disciplines. C’est, je crois, un sujet sur lequel il faudrait travailler. L’écletisme peut renforcer les rangs dans les deux disciplines, trot et galop.

A voir aussi :
...
Coupe des Amateurs :
la finale des passionnés

C’est l’un des rendez-vous majeurs de la saison pour les amateurs. Après avoir gagné leurs billets lors des demi-finales la semaine dernière, quatorze amateurs disputent samedi à Vincennes le Prix Maurice Thévenon, la Finale de la ...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Le Prix Jacques de Vaulogé,
un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuviè...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite